Défi J35/100 Thérapies adaptées aux surdoués !

Surdoué en mode introspection

Temps de lecture estimé : entre 2 et 4 minutes.

Dans cet article, je voudrais vous parler des thérapies adaptées aux surdoués et de celles qui ne le sont pas. Et faire un retour sur mon état d’esprit d’aujourd’hui. Pas simple, mais complexe. Il y a quelques jours, j’ai perdu mon énergie et ma joie de vivre. Comme régulièrement, avec mes montagnes russes émotionnelles. Je peux dire qu’une semaine après, je me sens beaucoup mieux et dans ma tête tout est redevenu possible. Mais que s’est-il passé ? Qu’ai-je fait pour retrouver le moral ? Bonjour et bienvenue sur mon blog surdoué ou pas surdoué. J’ai trouvé la source de tous mes problèmes. C’est parce que je suis surdoué. Mais j’ai aussi trouvé la source de mon épanouissement. Paradoxalement en étant surdoué.

 

Je n’ai rien fait pour aller mieux, ni pour aller plus mal ?

Par où commencer ? Je dois dire que je n’ai rien fait d’extraordinaire. Justement, tel était mon désir. Ne rien faire pour pouvoir mieux observer ce qui se passait en moi. Ne pas forcer pour ne pas perdre mon énergie qui me fuyait. Je voulais étudier ce phénomène de façon naturelle, sans utiliser d’artifices. Sans faire plein de trucs de développement personnel, sans essayer de voir les choses de manière positive. Et sans non plus me complaire dans un négativisme. J’ai adopté une attitude la plus neutre possible, comme celle d’un thérapeute. En fait, j’ai essayé d’être mon propre thérapeute.

 

Mes caractéristiques de surdoué à prendre en compte pour une thérapie !

Je pars du constat que j’ai les caractéristiques d’un surdoué. Je suis rapide, je comprends vite, je passe naturellement vite à l’action. Bien sûr, j’ai des freins comme tout le monde. Mais je suis capable de les lever les uns après les autres, à condition d’être conscient dans ma démarche. Je vois où les gens veulent en venir avec moi.  Je suis capable de m’auto analyser et d’avancer. Capable de me remettre en question profondément. Je vois beaucoup de possibilités. Etc. Et surtout sensible et susceptible. Faut pas me prendre pour un c… Important. Mais je reste naïf et gentil.

 

Thérapies adaptées aux surdouées !

Ma thérapie doit être active et rapide. Utiliser un support qui facilite cette rapidité. Donc pas de thérapie classique. Elle doit me rendre acteur, me pousser à agir, à participer. Captiver mon attention et m’apprendre plein de choses sur moi. La psychanalyste et surdouée Raymonde Hazan le dit très bien dans ses vidéos. La thérapie classique ne fonctionne pas pour les surdoués. On y perd temps et argent, pas efficace.

 

Mon parcours psychothérapique !

J’ai vu un psychologue pendant mes études pendant un an, une sexologue pour quelques rendez-vous. Un psychologue à l’hôpital pendant un an, un psychiatre pendant un an, un autre psychiatre pendant un an. J’ai apprécié la bienveillance de la sexologue. Par contre, avec les autres thérapeutes, j’avais l’impression qu’il ne fallait pas que je sois trop moi-même. Qu’ils ne me comprenaient pas et que je devais me conformer à un moule. Je m’ennuyais, j’allais à leur rythme qui était trop lent pour moi. Mais je ne savais pas qu’il y avait d’autres types de suivi possible. Je n’ai rien retiré de ces thérapies. Il y en a même un qui dormait devant moi pendant que je parlais. J’étais sa nurse. Je ressentais trop la supériorité des thérapeutes et cela me gênait au point de me desservir.

 

La Psychanalyse Rêve Éveillé !

J’ai dernièrement suivi une psychanalyse Rêve Éveillé, pendant deux ans et demi. A raison d’une séance par semaine, sauf pendant les vacances. Je dois dire que j’ai été emballé par le concept. La thérapeute est en position basse, donc pas en position de supériorité. Aussi position neutre, me guidant, me posant des questions, active quoi. Sans jugement, hyper important. Bon, il y a quand même un cadre à respecter, que je ressentais, mais ça s’est très bien passé. Mais je ne sais pas si ça fait partie des thérapies adaptées aux surdoués. Il faudrait demander l’avis à la psychanalyste Raymonde Hazan.

 

Le déroulement des séances !

C’est une thérapie en divan, la thérapeute est derrière moi et prend des notes. Les trois premières séances sont consacrées à me connaître. Je fais une anamnèse en racontant un peu ma vie et pourquoi je viens consulter. Ensuite, si ça matche, on peut entamer la psychanalyse. Une séance sur trois, je fais un rêve éveillé qui consiste à fermer les yeux et parler des images qui me viennent de mon inconscient. quelque chose ou quelqu’un. Puis de l’environnement, de ce qui se passe par la suite. Comme un rêve nocturne mais de façon éveillée. Le transfert ne se fait pas sur le thérapeute mais sur le rêve éveillé. Ce qui fait que cette thérapie est beaucoup plus rapide que les autres, car il n’y a pas besoin de contre transfert. Désolé, je ne parlerai pas de transfert et contre transfert dans cet article. Je vous laisse vous renseigner.

 

Les autres séances !

La deux séances suivantes, je parle de ma semaine passée. Puis ma thérapeute me lit mon rêve éveillé. Je parle de ce à quoi ça me fait penser et du lien avec mon vécu de la semaine passée. C’est incroyable comment mes rêves éveillés, sous des airs de pensées bizarres, oniriques, ludiques, déconnectées de moi, reflétaient à la fois des choses de ma vie et me montraient un chemin à suivre pour mon avenir. A croire que c’était les messages que mon inconscient m’adressait en réponse à mes questionnements. Et avec l’aide de ma thérapeute, je pouvais moi même les décrypter, avec mes propres symboles et mots. Rien à voir avec les livres que l’on peut trouver pour déchiffrer les rêves et les symboles appartenant au collectif. Moi qui rêve beaucoup et adore rêver. J’étais servi.

 

Entre chaque séance !

Cela fait environ douze ans que j’écris régulièrement dans des cahiers, mes pensées, les événements de ma vie, mon vécu, mon ressenti. Pendant ma thérapie en rêve éveillé, j’écrivais les notes et rêves éveillés de chaque séance. Ainsi que mes rêves nocturnes et tout ce que je vis et ressens, pense et questionne, dès que j’en ressens le besoin. De plusieurs fois par jour à quelques fois par semaine. Comme cela, j’ai pris le rythme d’avoir une vie intérieure riche et connectée à mon être profond, mon inconscient.

 

Après la fin de ma thérapie rêve éveillé !

J’ai clôturé ma thérapie en juin 2017. Je continue à tenir un journal quotidiennement et note mes rêves nocturnes. J’ai commencé début janvier à écrire en anglais la partie jour (mes rêves en français).

Surdoué en mode introspection
Surdoué en mode introspection

Pour en arriver à parler de ce que je ressens aujourd’hui !

Voilà, il m’a fallu dire tout ce qui précède pour en venir à mon sujet d’aujourd’hui. C’est-à-dire comment je me porte après ma chute de moral et ce que je n’ai pas fait pour m’en sortir. Mais mon article est déjà bien assez long pour moi ce jour. Alors je l’arrête là et vous raconterai la suite demain. Mais sachez que je vais bien mieux assez rapidement et presque sans rien faire de spécial. Plus de détails dans l’article de demain. Si vous avez des outils adaptés aux surdoués, je veux bien que vous m’en parliez dans les commentaires ci-dessous.

Je vous souhaite une journée authentique !

Et rappelez-vous, surdoués ou pas surdoués, reprenons confiance en nous prenant en main !

Cliquez ici pour voir l’article précédent sur mon défi de 100 jours de témoignages de surdoué !

Et cliquez là pour lire l’article suivant !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

2 thoughts on “Défi J35/100 Thérapies adaptées aux surdoués !

    1. Bonsoir Sylvie. Merci beaucoup. Renseignez vous bien tous les deux avant. Si vous avez des questions à me poser, si je peux vous aider, n’hésitez pas. Bonne soirée. Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.