Defi J8/100 Test livre – Etes-vous surdoue ? 1

Test surdoué

Temps de lecture estimé : 4 à 7 minutes.

Bonjour et bienvenue sur mon blog surdoué ou pas surdoué. Je m’appelle Raphaël, j’ai découvert que je suis peut-être surdoué. Dans l’article du jour, je vais vous dresser une liste de caractéristiques concernant les surdoués, que j’ai lue et moulinée à ma sauce, dans le livre “petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués”, aux éditions Payot. L’auteure est Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute.

Comment j’ai découvert ce livre !

C’est une longue histoire. Je vais essayer de faire court. En 2009, suite à un licenciement, j’ai créé mon agence d’architecture. J’étais confronté à plusieurs problèmes. Je n’arrivais pas à me mettre au travail. D’autant plus que je travaillais chez moi. Ne supportant plus cette situation, j’ai fait une recherche sur Internet pour trouver une solution à mon problème.

Ma tendance à procrastiner !

En tapant tout bêtement dans le moteur de recherche “je n’arrive pas à travailler”. Après quelques clics, je suis arrivé sur un site qui parlait de procrastination. Je ne connaissais pas encore ce terme. Je le trouvais très rigolo et savant à la fois. Il me plaisait bien. Et ça correspondait tout à fait à ce que je vivais. Je me suis documenté dans tous les sens. Puis …

La dépendance sexuelle et affective !

Je suis tombé sur un autre site, qui parlait de dépendance sexuelle et affective. J’ai été captivé par cette découverte. J’ai lu tout ce qui était possible de lire à ce sujet sur Internet. J’avais toutes les caractéristiques d’un dépendant sexuel et affectif et ma dépendance était très active. Je la subissais quotidiennement. De fil en aiguille, j’ai trouvé une organisation qui aidait ces personnes dans les grandes villes. Par chance, un groupe de parole existait à Lyon. Il s’agit de DASA, les Dépendants Affectifs et Sexuels Anonymes, basés sur le même principe que les AA, les Alcooliques Anonymes. Cela m’a beaucoup aidé pendant un temps. J’étais très heureux d’avoir trouvé un lieu pour parler de mes problèmes. De me sentir compris par d’autres personnes, vivant le même genre d’histoire. Je me suis lié d’amitié avec quelques personnes.

Le jour où j’ai découvert que j’étais surdoué !

Un jour, l’une d’elles m’a mis sous les yeux, le livre dont je vais vous parler. Toute fière de pouvoir me dire que “ce livre est fait pour toi”. Et elle m’a fait faire un test avec mes mains. Et l’entendre dire, tout sourire, “je le savais”. Et moi, très curieux d’en savoir plus. Une fois rentré chez moi, j’ai commandé sur Internet, plusieurs livres sur le sujet de la surdouance. Et j’ai consulté les quelques sites qu’il y avait à l’époque. Une fois mes livres reçus, je les ai dévorés. A la lecture de celui-ci, dont je m’inspire pour cet article, je validais pour moi-même, au fur et à mesure, les descriptions, avec frénésie. J’étais d’accord avec chacune des phrases. L’une après l’autre, chapitre après chapitre, d’un bout à l’autre du livre. J’avais la forte impression que je faisais bel et bien partie, de cette catégorie de personnes dites surdouées.

Plan du livre.

“Partie 1 : qui suis-je ?”

L’auteure dresse un “portrait type des personnes surdouées” en décrivant des comportements, des réactions, des impressions, des ressentis dans différentes situations. Elle se place tantôt comme un spectateur en nous vouvoyant, par exemple “vous avez le sentiment de …”. Et tantôt en parlant en utilisant le “je”, par exemple “je suis hypersensible”.

“Partie 2 : Deux planètes cohabitent”

Ici, elle parle des deux façons de penser différentes (linéaire et en arborescence) et des conséquences.

“Partie 3 : Je libère mon potentiel”

Enfin, elle nous donne quelques pistes, outils, méthodes, pour organiser notre pensée, nos projets, gérer notre temps, rentrer dans la logique des autres et mieux communiquer avec eux. Elle finit par une note positive sur la motivation et la confiance en soi à acquérir, pour être heureux et aller au bout de nos projets.

Une première liste de caractéristiques générales.

Je prends des notes au fil de la lecture du livre, où chaque page est bourrée d’idées me correspondant. J’ai l’impression que ça parle littéralement de moi. Je n’ai pas fait de copier-coller. J’ai changé les tournures des phrases à ma façon. Bien sûr, ces affirmations sont à nuancer. J’ai voulu être concis dans les expressions que j’ai choisies. Elles peuvent paraître un peu tranchées. À vous de moduler. Je me suis permis de faire cette liste de caractéristiques en partant de la littérature existante, parce que je pense qu’elles appartiennent de façon universelle aux surdoués et ne peuvent être la propriété intellectuelle d’une personne. Je n’ai pas voulu les classer car cela m’aurait pris trop de temps à organiser. Peut-être plus tard.

Ces descriptions vous parlent-elles ?

Si vous voulez vous tester, j’ai mis devant chaque affirmation un petit carré, que vous pourrez cocher après avoir imprimé ce document (pas sur votre écran ! hihihi !). J’ai tourné les phrases en utilisant la première personne du singulier. Je pourrais en ajouter bien d’autres. Toutes les citer serait un travail fastidieux et interminable, peut-être inutile. Cette liste est déjà pas mal renseignée. C’est parti !

“Partie 1 – Qui suis-je ?”

  • Je n’arrête pas de penser.
  • ⬜ J’ai une conscience aigüe de tout ce que je fais.
  • ⬜ Je n’arrive pas à être spontané.
  • ⬜ Je ne sais pas me vendre.
  • ⬜ J’arrive très bien à vendre les autres, parler d’eux.
  • ⬜ Je me trouve bête, nul.
  • ⬜ Je me sens incapable.
  • ⬜ Je me trouve anormal.
  • Parfois, j’ai l’impression que je suis fou.
  • ⬜ Parfois, je me trouve très brillant, très intelligent.
  • ⬜ Mais comme je ne suis pas prétentieux, je me rabaisse vite.
  • ⬜ Je trouve tout trop lent.
  • ⬜ J’ai du mal à dresser un plan détaillé, c’est long.
  • ⬜ Pour moi tout est interconnecté.
  • ⬜ Mon travail sur ce que je fais évolue au fur à mesure de son avancement, ça peut me mener loin jusqu’au hors sujet.
  • ⬜ La solution à un problème apparaît comme par magie, pendant que je fais autre chose.
  • Je m’éparpille.
  • ⬜ Je veux faire beaucoup trop de choses.
  • ⬜ J’ai envie de faire plein de choses.
  • ⬜ Ma pensée part dans toutes les directions.
  • ⬜ Dans une conversation, je saute d’un sujet à l’autre très facilement.
  • ⬜ Dans une conversation, je perds le fil de ma pensée facilement.
  • ⬜ Les gens me trouvent instable.
  • ⬜ Je ne sais pas ce que j’aime, ce que je veux, je dois toujours réfléchir.
  • ⬜ Je me décourage facilement, au premier problème venu.
  • ⬜ Il y a des choses que je trouve évidentes, alors que d’autres personnes, non.
  • ⬜ Je ne comprends pas pourquoi les gens font autrement.
  • ⬜ Je n’aime pas parler de tout et de rien.
  • ⬜ Je parle de sujets profonds.
  • ⬜ J’aime discuter et donner mon avis.
  • ⬜ Je m’intéresse à beaucoup de sujets.
  • ⬜ Je ne vais pas au bout de mes idées, de mes projets, de ce que j’entreprends.
  • J’ai plusieurs passions.
  • ⬜ Mes goûts sont très variés.
  • ⬜ Je suis hypersensible.
  • ⬜ Je suis susceptible.
  • ⬜ Tout me touche.
  • ⬜ J’ai beaucoup d’empathie envers les personnes, les animaux et même les objets.
  • ⬜ J’apprends rapidement.
  • J’ai une très bonne mémoire.
  • ⬜ Je me souviens de beaucoup de détails.
  • ⬜ Je me souviens de beaucoup d’événements, jusque dans mon passé lointain.
  • ⬜ Je me souviens même de vieilles conversations.
  • J’ai beaucoup d’imagination.
  • ⬜ Quand j’étais petit, je m’inventais des histoires et je jouais tout seul très longtemps.
  • ⬜ Je fais plusieurs choses à la fois.
  • ⬜ J’ai besoin de travailler sur plusieurs projets en même temps.
  • ⬜ Je m’ennuie souvent, même si je fais plein de choses.
  • J’ai peur de m’ennuyer.
  • ⬜ Je déploie énormément d’énergie pour des projets qui me passionnent.
  • ⬜ Si je ne suis pas intéressé par le sujet, je remets à plus tard.
  • Je procrastine beaucoup.
  • ⬜ Je fais tout au dernier moment et ça marche.
  • ⬜ Je suis perfectionniste.
  • ⬜ Je pense que je peux toujours mieux faire.
  • ⬜ Je pense tellement vite et ne me rends pas compte que je suis pressé d’arriver aux conclusions, sans m’occuper des détails.
  • ⬜ Je suis impatient.
  • ⬜ Je veux toujours sauter des étapes pour aller plus vite.
  • Je suis intuitif.
  • ⬜ Je suis impulsif.
  • ⬜ J’agis instinctivement.
  • ⬜ Je me lance rapidement.
  • ⬜ Je me sens décalé.
  • ⬜ Je suis capable de prendre du recul dans les situations, au point de me sentir spectateur des événements.
  • ⬜ J’ai l’impression de faire beaucoup d’efforts et de me battre pour y arriver.
  • ⬜ Je suis le seul à voir les évidences.
  • ⬜ J’ai une grande lucidité.
  • ⬜ J’ai l’impression de perdre mes repères.
  • ⬜ Je n’ai pas confiance en moi.

Chapitre 1 – Les choses me paraissent évidentes !

  • ⬜ Je suis convaincu d’avoir raison parce que j’ai déjà pensé à toutes les solutions que j’ai vérifiées, en un éclair ou plus vite que tout le monde.
  • Je peux voir en même temps plusieurs points de vue d’une situation.
  • ⬜ Je vais à l’essentiel.
  • ⬜ Je vois au-delà de ce qui est visible.
  • ⬜ Je fais une analyse approfondie plus rapidement que les autres.
  • ⬜ Je ne peux pas toujours expliquer mon raisonnement.
  • ⬜ Quand je peux expliquer, c’est très logique pour moi, pas forcément pour les autres.
  • ⬜ Quand je retrouve mon raisonnement, il ne me paraît plus aussi convaincant face aux autres, qui ne le trouvent pas pertinent du tout.
  • ⬜ Parfois je me tais, en pensant que j’ai raison et que les autres ont tort.
  • ⬜ J’entends souvent, les autres me dire “d’où tu sors ça ?”
  • ⬜ Mes intuitions, mes conclusions, mes idées se révèlent être souvent vraies après coup.
  • ⬜ Les autres sont plus longs à arriver aux mêmes conclusions que moi.
  • ⬜ Je le perçois comme un manque de capacité chez les autres.
  • J’ai l’impression que les autres ne voient rien.
  • ⬜ Alors je m’énerve et je pense qu’ils sont contre moi.
  • ⬜ J’ai l’impression que les autres s’attribuent mes idées plus tard.
  • ⬜ Quand je dis aux autres, “je te l’avais dit” ou “j’avais raison” ou “je le savais”, il s’énervent.
  • ⬜ Je ne comprends pas pourquoi, ils ne l’ont pas vu avant.
  • ⬜ J’ai tendance à croire que les autres sont comme moi, qu’ils pensent de la même façon.
  • ⬜ Les autres pensent que je me sens tout-puissant.
  • On m’appelle Madame ou Monsieur “je-sais-tout”.
  • ⬜ Alors que j’ai l’impression de ne rien savoir.
  • ⬜ Les autres croient que je fais de l’étalage, alors que je parle de choses qui m’intéressent.
  • ⬜ Les autres ont l’impression que je les écrase.
  • ⬜ Je n’arrive pas toujours à justifier mon point de vue, mon résultat.
  • ⬜ Tout cela engendre en moi, un mal-être général, je me sens mal à l’aise en permanence.
Test surdoué
“Test de surdoué”.

Mon bilan à ce premier test !

Après avoir lu ces deux chapitres, j’ai été surpris de m’apercevoir que j’avais coché toutes les cases. Cela devait peut-être bien vouloir dire que j’étais sur la bonne piste, un surdoué. Je ressentais beaucoup d’excitation. Entre enthousiasme d’avoir trouvé la solution à tous mes problèmes. L’envie d’en savoir plus, d’aller plus loin tout de suite. Puis, la peur de me tromper encore une fois et de devoir recommencer et chercher ailleurs ce qui n’allait pas en moi. J’ai d’ailleurs lu le livre, la première fois, d’un seul coup, le soir sans m’arrêter. J’ai ressenti un grand soulagement et une grande joie. J’avais envie d’en parler à tout le monde. De leur dire “ça y est, ne vous inquiétez plus pour moi, je sais pourquoi je suis comme ça” !

Mes rencontres avec d’autres surdoués !

Cela m’a donné une énergie incroyable qui se décuplait, quand j’étais avec d’autres personnes surdoués. Avec parfois tellement d’excitation intellectuelle, de joie de se retrouver, que c’en était trop émotionnellement. Je ressentais d’un seul coup le besoin de me retrouver seul avec moi-même, pour calmer tout ça. C’était à la fois un ressourcement mais ensuite je me sentais épuisé par la rencontre. Peut-être le fait d’avoir touché des points sensibles en moi. Pendant ces moments, les discussions partent dans tous les sens et très vite. Chacun rebondit très vite sur ce que l’autre a dit. Il n’est pas rare d’avoir plein de choses à dire et de ne pouvoir en placer qu’une partie. On entend souvent “j’ai oublié ce que je voulais dire”. Le reste est oublié, mais ce n’est pas grave puisque mes idées me reviennent plus tard. Et je dis “ça y est, j’ai retrouvé ce que je voulais dire”.

Et vous ?

Voilà, c’est déjà pas mal pour aujourd’hui. Je vous ai dit que je peux cocher toutes ces caractéristiques liées à la surdouance. Et vous, est-ce que cela vous parle et correspond à ce que vous vivez ? Je vous invite à me laisser vos réponses dans les commentaires. Cela m’intéresse de savoir si c’est le cas pour d’autres personnes qui pense être surdouées ou pas surdouées. Demain, la suite du premier chapitre. C’était Raphaël du blog surdoué ou pas surdoué, je vous souhaite une journée captivante !

Références du livre

Si cela vous intéresse d’en savoir plus, je vous mets ici les références complètes du livre. “Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués”, aux éditions Payot, de Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute, 2009, ISBN-9782228902199.

Et rappelez-vous, surdoués ou pas surdoués, reprenons confiance en nous prenant en main !

Cliquez ici pour lire l’article précédent.

Cliquez là pour voir l’article suivant.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

4 thoughts on “Defi J8/100 Test livre – Etes-vous surdoue ? 1

    1. C’est une question d’estime de soi et de confiance en soi. Peut-être que vous êtes dans un tel questionnement métaphysique que vous doutez de tout y compris de vous-même. Je travaille beaucoup à me reconstruire, ainsi que ma confiance en moi et mon estime de moi. Tout dans l’équilibre bien sûr et sans écraser les autres. On a le droit de s’apprécier. Si ce n’est pas le cas, que s’est il passé ? Peut-être avons nous croisé des personnes qui ne nous ont pas aidé, voire même nous auraient maintenu la tête sous l’eau. Persévérez, n’abandonnez pas si prêt du but. Mes deux derniers articles sont sur le manque et l’excès de confiance en soi. Je publie bientôt un article sur la juste confiance en soi du surdoué avec des pistes pour y travailler.

    1. Bonjour Louise, merci d’avoir passé ce petit test et d’avoir noté votre résultat. Ça vous donne une bonne idée générale sur vous. Si vous voulez vraiment en être sûre vous pouvez passer un test auprès d’un.e psychothérapeute spécialisé.e en douance.
      Bonne journée !
      Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.