Routines quotidiennes du zèbre / Défi confinement J8 !

Photo-blog-surdoue-zebre-defi-confinement-jour-8

Bonjour ou bonsoir les zèbres ! Huitième jour de confinement en France face au coronavirus Covid-19. Une semaine vient de passer et je vous fais un retour sur mes routines quotidiennes du zèbre. Voilà ce que je fais chaque jour pour rester en forme, garder le moral et avoir la motivation pour travailler chez moi. Étant travailleur indépendant et zèbre à la fois, j’ai des difficultés à tenir un cap. Je dois esquiver la procrastination, la dispersion, la frustration, la solitude. Mes routines quotidiennes m’aident à surmonter tout cela. Preuve à l’appui. La semaine dernière, j’ai pu travailler presque quarante heures tout en ayant le moral, la forme et fait des choses sympas pour moi.

Temps de lecture estimé : de 5 et 10 minutes.

Mes routines quotidiennes de base !

9h15 Je me lève naturellement sans réveil. La lumière du jour me réveille, après avoir suffisamment dormi. J’ai passé neuf heures au lit et me suis levé une seule fois dans la nuit pour aller aux toilettes et boire un peu d’eau. Je m’habille en prévision de faire ma séance photo quotidienne pour illustrer mon article quotidien. Petit déjeuner copieux. Fruits, tarte au citron, thé-tisane, riz et rillettes de thon. Dans cet ordre avec des compléments alimentaires intercalés entre les plats. Tout en regardant une série amusante en anglais sur Netflix pour me mettre de bonne humeur, comme les enfants. Me laver les dents, me raser, me coiffer et me mettre de la crème sur le visage en chantant en anglais sur ma musique préférée. En général, me voici prêt à travailler. J’ai eu besoin de 1h45. Ce matin, je n’ai pas encore écrit dans mon journal intime.

Prêt à travailler après mes routines quotidiennes de base ?

11h00 Quoi écrire aujourd’hui ? J’ai envie d’un sujet léger. “Être un zèbre cool” ou “travailler chez soi en période de confinement” ? Qu’est-ce qui me parle le plus ? Mmh ! Je ressens un petit malaise dans mon corps et je n’aime pas travailler dans ces conditions. Alors, je vais faire des étirements et un peu de danse au lieu de me mettre au labeur maintenant. Je ne me sens pas prêt à travailler et donner le meilleur de moi.

Mes routines quotidiennes bien-être !

11h30 Je viens de faire mes étirements quotidiens et de danser sur des chorégraphies visibles gratuitement sur Youtube en recherchant “Just Dance”. C’est un jeu vidéo disponible sur console et certaines box Internet. Des utilisateurs enregistrent leurs parties de jeu et les mettent ensuite en ligne sur Youtube. Après cela, je me sens dynamique et optimiste. Je suis enfin prêt à travailler.

J’ai deux types de travail !

Je suis travailleur indépendant et j’ai deux activités professionnelles. Je suis blogueur sur Internet et artiste peintre. Mes deux activités sont complètement dissociées. Le blogging est ce qui ressemble le plus à ce qu’on appelle du travail, comparativement à la création artistique qui est plutôt récréative. Je ne la considère pas vraiment comme du travail parce que je ne la vis pas comme du travail. Peindre, dessiner, coudre, visiter des expositions pour nourrir mes relations professionnelles sont plutôt des activités agréables et récréatives pour moi. Je compte tout de même les heures pour savoir le temps que j’y consacre. Tout comme quand je blogue. Je considère le dessin, la peinture et la couture sur dessin comme routines quotidiennes.

Ma définition des routines quotidiennes !

Pour moi, ces sont de petites activités récréatives que je peux facilement intégrer dans ma vie quotidienne pour pouvoir profiter de leurs effets bénéfiques. Elles doivent m’aider à me mettre en bonne condition pour travailler ou tout simplement vivre. Pour retrouver de l’énergie, du dynamisme, le moral, la forme physique ou la sérénité, l’équilibre. Si je ne peux pas les mettre en pratique, je ne me sens pas bien au bout de deux jours. Je me sens alors stressé, fatigué et bougon. Si j’oublie un jour de pratiquer mes activités préférées, je m’y remets immédiatement le lendemain. Car je sais que j’ai tendance à oublier ce qui est bon pour moi et de prendre soin de moi. Mon bien-être doit rester la priorité pour moi. Ensuite vient mon travail d’artiste et de blogueur.

Des routines quotidiennes mais pas des rituels !

Pour l’instant, j’ai du mal avec les rituels. Je ne mets pas le sérieux d’un rituel quand je pratique mes routines. Ni ordre, ni horaire, ni obligation. Je le fais parce que je sais que les routines quotidiennes que j’ai choisies m’apportent du bien-être. Elles ont le pouvoir de changer mon énergie intérieure. Quand je me sens bien, je les pratique pour conserver mon état d’esprit de bien-être et ma motivation. Et quand je sens une vibration négative, un malaise en moi, je les pratique en priorité dans ma journée pour élever mon niveau de bien-être et d’énergie. Je pense que c’est une façon de mettre mon corps en mouvement. Un peu comme quand les premières automobiles exigeaient un tour de manivelle pour s’ébranler. Sans oublier d’écrire dans mon journal intime car cela me fait aussi beaucoup de bien de pouvoir m’exprimer. 

Les routines quotidiennes dont j’ai horreur !

Consulter et répondre aux mails. Me lever et travailler à heures précises. C’est pourtant ce que recommandent beaucoup de personnes aux gens qui travaillent chez eux comme travailleurs indépendants ou qui télétravaillent pour le compte d’une entreprise. J’ai aussi horreur de faire les mêmes tâches chaque jour, chaque semaine, chaque mois. Je ne suis vraiment pas fait pour travailler dans un magasin, une usine ou un bureau. A mon avis je fais un rejet total.

A l’écoute de mon corps et de mon esprit !

J’ai besoin de diversité, de changement, de liberté, de créativité. En fait, je ne force plus mon corps à entrer dans un planning, un rythme, un cadre, à faire du chiffre. C’est plutôt moi qui adapte à chaque moment mon activité aux besoins de mon corps et de mon esprit. Je me laisse inspirer.

Changer mon paradigme de vie !

Cela fait trois ans que je ne travaille plus en entreprise. Suite à mon dernier licenciement et à mon burn out, j’ai commencé par prendre soin de moi et avoir des activités qui me procurent du bien-être. Faire du sport, prendre le soleil, danser, chanter, me reposer, écrire, peindre, dessiner, créer, visiter des expositions. Prendre soin de mon alimentation, mon corps, mon visage, ma peau et mon apparence. A cause de ma situation d’échec d’alors, je ressentais le besoin de ne plus y penser et me recentrer sur mes centres d’intérêt. Cela a été un moment d’ouverture vers les autres, l’extérieur et moi-même. Je commençais à me découvrir, m’épanouir, être vraiment moi et à trouver du plaisir à vivre. Pour moi, la vie n’est plus travailler et ensuite faire ce qui me plaît. C’est l’inverse. Faire ce qui me plaît et avoir une activité professionnelle qui me plaît aussi.

Des routines quotidiennes récréatives et agréables !

Je viens de dresser une liste de mes routines quotidiennes ci-dessus. Et je m’aperçois qu’elles sont dans un registre récréatif, créatif, apaisant ou dynamisant. On se croirait dans un centre aéré ou un club Med. Il n’y a aucune routine concernant le travail. Pourtant c’est plutôt ce que je recherchais lorsque j’ai été la première fois à mon compte entre 2009 et 2013. A être efficace en travaillant chez moi.

Mes routines quotidiennes me stimulent !

Oui je dois sûrement avoir l’âme d’un enfant pour avoir autant besoin d’activités ludiques et bougeantes. Vous pouvez lire mon article sur le besoin de faire du sport de certains zèbres. Si je n’ai pas de stimulation, je trouve la vie ennuyeuse et elle ne vaut pas la peine d’être vécue ainsi. Mes routines quotidiennes stimulent et éveillent mon cerveau. Ainsi je me sens bien, dynamique mais pas trop et motivé dans mes activités.

Mes anciennes routines quotidiennes au travail !

Je fais une petite parenthèse comparative pour parler de mes anciennes routines quotidiennes. Je peux définitivement dire qu’elles ne fonctionnent plus pour moi. Y penser m’horrifie. Quand j’étais architecte en profession libérale et que je travaillais chez moi, je pensais qu’il fallait travailler un maximum de temps. Et m’y mettre le plus tôt possible dans la journée. Je sens aujourd’hui que je forçais en me levant très tôt, petit déjeunant et me préparant rapidement. Je commençais par consulter mes mails et y répondre. En couple à ce moment-là, mon compagnon faisait de même en même temps que moi. Mais cette façon de faire lui correspond plus qu’à moi. Il pouvait être prêt en un quart d’heure.

Les mauvais effets de mes routines quotidiennes au travail !

J’étais en effet tôt devant mon ordinateur. Mais je ne me sentais pas bien. Je ressentais de l’angoisse, de la frustration, du dégoût, de la démotivation, de la fatigue. Et si j’arrivais à me mettre au travail, j’avais rapidement et continuellement envie de m’arrêter pour faire autre chose. Mon cerveau pensait à autre chose. C’était très difficile de me concentrer. Je suis entre autres tombé dans une dépendance sexuelle avec la consommation de pornographie. Ma franchise me perdra mais je préfère être honnête avec vous et surtout moi. Rien ne sert de paraître parfait. Le fait de me retrouver seul chez moi et non plus dans une entreprise pour travailler était quelque chose de nouveau pour moi. Je n’y étais pas préparé. Et comme j’étais dépendant affectif, mon compagnon étant à son travail me manquait beaucoup.

Comparatif entre routines au travail et routines créatives !

Les routines quotidiennes récréatives me font bien plus de bien que les routines laborieuses dont je n’ai aucune envie. J’aime me sentir libre quand je travaille. C’est aussi pour ça que je fait en sorte de créer mon propre job plutôt que de me mettre au service d’une entreprise. J’ai juste de la chance que ma production artistique plaise et que mes articles de blog trouvent lecteurs. L’avenir me le confirmera ou non. Pour l’instant, c’est un début encourageant.

A chacun ses routines quotidiennes !

Je sais ce qui est bon pour moi en ce moment. Il se peut que mes préférences changent dans l’avenir au gré de mes découvertes et de mes goûts. J’ai ma petite idée sur ce qui est bon pour le corps et l’esprit des humains en général. Comme faire de l’exercice (danse ou sport), pratiquer une activité créatrice, artistique, musicale (chant ou instrument), être en relation avec d’autres personnes au minimum chaque jour. Une fois par semaine ne suffit pas pour se sentir bien au quotidien. En tout cas, l’idée est de mettre en mouvement son corps et son esprit et de créer, s’exprimer.

Le temps à passer dans ses routines quotidiennes !

C’est sûr que pratiquer en salle de sport prendra beaucoup de temps chaque jour. Entre les trajets, le temps de la séance, la douche. Ce n’est plus une routine, c’est une activité en soi. Quand je parle de routines, je veux parler de petites moments récréatifs ou pauses pendant le travail, de 5, 10, 15, 20 ou 30 minutes. En quinze minutes, je peux avoir fait mes étirements après mon lever, des automassages et une danse dynamisante. Personnellement, j’aime prendre mon temps. De plus, je prolonge ma séance de danse si j’en ai encore envie ou si je ne me sens pas suffisamment bien. Je peux aussi passer à une autre petite activité pour emmagasiner du bien-être et surtout diversifier car je risquerais de m’ennuyer.

Je ne comprends pas les gens !

Difficile pour moi de comprendre les personnes qui ne font pas de sport, ne prennent pas soin de leur corps, leur apparence, n’aiment pas danser ou chanter, ne créent pas. Elles se justifient en disant qu’elles font déjà de la marche, qu’elles ne sont pas créatives. Ce n’est pas une question de créativité mais d’expression de soi. Parler avec d’autres personnes n’est pas suffisant. Ils ont des activités que je trouve plutôt passives et consuméristes. Comme aller au restaurant, au cinéma, en vacances, regarder la télévision, boire de l’alcool en groupe, se droguer en commençant par la cigarette. Le travail pour “gagner sa vie” et dépenser leur argent en “se faisant plaisir” est leur priorité. Ils y passent d’ailleurs beaucoup de temps et d’argent. Et ne se sentent pas forcément bien après les avoir pratiquées. Sont-ils conscients de ce qu’ils font et à côté de quoi ils passent ?

Je suis surpris d’écrire à propos des routines quotidiennes !

Qui aurait pu dire un jour que j’allais écrire un article sur les routines quotidiennes, moi qui ai du mal avec la routine en général. Du genre métro boulot dodo. Mais là c’est différent. Ce ne sont pas des routines que je subis. Au contraire, ce sont des activités qui me plaisent et donnent de l’énergie et de la motivation. C’est en cela qu’elles m’aident et sont à mon service. En plus de passer un agréable moment récréatif. Je comprends pourquoi je suis surpris. C’est parce que j’ai vu des vidéos sur Youtube de personnes qui avaient des routines que je trouvais totalement basiques. Du genre ”je me lève, bois mon café, me douche, m’habille, me maquille et suis prêt à aller travailler”. Wouah, époustouflant, j’ai vraiment appris quelque chose !

A vos routines quotidiennes !

Je suis heureux d’avoir dépassé mon a priori sur les routines quotidiennes. Et je vois tous les bienfaits que les miennes m’apportent. Je vous souhaite de trouver les vôtres. Et si vous les avez déjà trouvées, vous pouvez en parler dans les commentaires ci-dessous. Cela pourrait aider d’autres zèbres.

Je m’appelle Raphaël. Surdoué non testé, j’enquête à propos de la surdouance tout en étant mon propre sujet d’étude. Je veux comprendre et m’épanouir. Merci de partager cet article et de vous abonner à mon blog. Excellente journée ou nuit. Take care. A demain pour le jour 9 de mon défi confinement d’un zèbre. I love you all.

Alors surdoué-e ou pas surdoué-e ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.