Rêves nocturnes d’un zèbre / Défi confinement J24 !

Photo-blog-surdoue-zebre-defi-confinement-jour-24

Bonjour ou bonsoir les zèbres ! Hier, vingt-quatrième jour de confinement en France face au Covid-19. Je publie aujourd’hui cet article écrit hier. Sur un sujet un peu plus léger et divertissant, les rêves nocturnes d’un zèbre. Il paraît que les zèbres rêvent beaucoup plus que les non zèbres parce que leurs cycles de sommeil seraient différents de ceux des non zèbres. Je confirme car je me souviens de plusieurs rêves presque chaque nuit. Certains me réveillent. Et quand j’étais petit, je faisais plutôt des cauchemars. Bonne lecture.

Temps de lecture estimé : de 3 à 6 minutes.

Je fais beaucoup de rêves nocturnes !

J’ai pas mal de troubles du sommeil. Il est très rare que je fasse une nuit complète de huit heures. Ce serait … le rêve pour moi. J’ai souvent du mal à m’endormir le soir et la nuit après m’être levé en pleine nuit. J’ai besoin d’être très fatigué pour bien dormir. Je dors suffisamment mais de façon décousue en me réveillant une à plusieurs fois par nuit. En général, je me lève juste après un rêve ou un cauchemar. Alors, si je me lève quatre fois dans la nuit pour aller aux toilettes ou boire une gorgée d’eau, je me souviens d’autant mieux de mes rêves. Je note dans mon journal intime les plus significatifs, drôles ou marquants.

Je rêve depuis toujours !

Le premier rêve dont je me souvienne est en fait un cauchemar. Je devais avoir trois ou quatre ans. J’en faisais énormément quand j’étais petit à cause de la chaleur car je vivais en Nouvelle-Calédonie. Je me souviens encore très bien de beaucoup de mauvais rêves. Pendant les fortes chaleurs, il m’arrivait même d’être somnambule. J’ouvrais la fenêtre de ma chambre située au rez-de-chaussée et je sortais dans la rue. Mon père m’entendait et me courait après pour me récupérer et me réveiller avec une douche froide. C’était horrible pour lui et moi pauvre petit garçon. D’ailleurs courir par peur d’être rattrapé par un homme dans la nuit noire est encore un de mes cauchemars récurrents. Serait-ce encore la peur de mon père ?

Idée d’un article sur les rêves nocturnes !

C’est en me levant à trois heures ce matin que j’ai eu l’idée d’écrire un article sur les rêves nocturnes d’un zèbre. C’était un des premiers sujets d’article que je voulais écrire au début de mon blog. C’est un … rêve que je réalise aujourd’hui. Je dis bien “nocturnes” car il m’arrive de faire des rêves en journée quand je fais une sieste de quelques minutes. Ou que je ferme les yeux quelques secondes quand je suis très fatigué. Je trouve ça même curieux de faire un rêve éclair d’une image-seconde pendant que je pique du nez. Comme quoi la barrière entre mon conscient et mon inconscient n’est pas bien loin.

Mes rêves nocturnes de cette nuit !

Voilà mon rêve principal de cette nuit. Je suis dans un appartement et je cherche des toilettes. En général, c’est à ce moment-là que je me lève pour aller aux toilettes. Mais visiblement je continue de dormir. Le rêve se poursuit. Je vois Marine Le Pen à la télévision. Elle parle du confinement et dit qu’il va faire du bien à beaucoup de gens. Ils vont pouvoir se purger, se purifier de certains comportements inappropriés. En même temps, elle est dans une église et baptise sa petite fille (symbole de purification). Dehors se trouve un groupe de personnes qui manifeste pour sortir dehors prendre l’air pendant le confinement. Cela me fait penser à une procession car il y a des étendards avec du banderoles violettes et dorées.

Puis je suis en train de discuter dans cette rue avec une ancienne connaissance que je viens de retrouver. En fait, la veille au soir, je venais de discuter avec une personne que je n’avais pas vue depuis vingt ans, retrouvée sur Facebook. Après ça, je me retrouve dans une voiture avec des amis dans une station service. Et la voiture démarre sans moi, deux fois, devant les pompes à essence. C’est là que je me lève pour aller aux toilettes. Ayant compris le message que je devais partir c’est-à-dire me lever.

Mes rêves nocturnes reflètent mes besoins !

Je prends conscience que beaucoup de mes rêves nocturnes me délivrent un message simple. Ils me parlent de mes besoins primaires.

Mon besoin d’aller aux toilettes !

Mes rêves nocturnes sont pratiques. Lorsque mon corps a besoin d’aller aux toilettes, je rêve que je cherche des toilettes ou bien je rêve d’eau. Par exemple je rêve de la mer, d’une rivière ou de l’eau qui coule. Je me réveille et me lève instinctivement. Je fais ce genre de rêve toutes les nuits. Parfois même plusieurs fois. Pourtant je prends mon dernier repas avant 18 heures et je ne bois presque plus rien ensuite.

Mon besoin de respirer !

Quand j’ai du mal à respirer en pleine nuit ou que je m’étouffe à cause de ma gorge sèche, je rêve que je suffoque. Alors, je me lève instinctivement pour me moucher, boire un peu d’eau ou m’enlever ce qui me serre le cou. Je bouge beaucoup pendant mon sommeil et peux me retrouver entortillé dans mes draps ou vêtements.

Chaud ou froid !

Quand je rêve que j’ai froid, je me réveille pour me couvrir plus. Et quand je rêve que j’ai chaud, je me réveille pour enlever des vêtements ou une couverture. Simple comme bonjour.

Mon besoin de faire des commissions !

Dans la nuit de lundi à mardi, j’ai rêvé que je faisais une belle “récup de nourriture”. A cause du confinement actuel, cela faisait presque trois semaines que je n’en avais pas fait. Et je n’avais plus d’aliments frais au frigo. Seulement du surgelé et de l’épicerie sur mes étagères. Je suis donc sorti mardi soir pour récupérer de la nourriture dans les poubelles du grand magasin à côté de chez moi. Mon rêve n’avait pas menti. Ma récolte a été très bonne. Ce n’est pas toujours le cas avec ce magasin. J’ai récupéré trois gros sacs d’aliments, de quoi tenir une dizaine de jours.

Mon besoin d’argent !

A une époque où je ressentais le manque d’argent, je rêvais régulièrement que je trouvais de l’argent par terre ou un trésor caché. Il m’arrivait aussi réellement de trouver des billets ou des pièces dans la rue. Je les ramassais. Maintenant je laisse les pièces par terre pour les enfants ou les gens plus nécessiteux que moi. Je pense à leur plaisir.

Mon besoin de faire l’amour !

Je fais aussi assez souvent des rêves érotiques voire très chauds. Ils sont le signe que je suis en manque de vous savez quoi. Ces rêves me déstabilisaient quand je vivais en couple car ils étaient contradictoires avec ce que je voulais vivre avec mon partenaire. Cela me troublait beaucoup de rêver à d’autres personnes que lui. Il paraît que ce sont des fantasmes et que c’est normal. Ça arrive à tout le monde.

Mon besoin de relation amoureuse !

Dans le même style, je fais des rêves nocturnes romantiques. Je rencontre le Prince Charmant, j’ai le coup de foudre, je tombe amoureux … On se fait des bisous et des câlins.

Je me souviens de mes rêves nocturnes !

Est-ce parce que je me lève souvent pour ces raisons primaires (pipi) que je me souviens de mes rêves ? Ce serait dû au fait de me lever en pleine nuit juste après un rêve qui me commande d’aller aux toilettes. Le rêve est encore frais. Comme je suis passionné par le monde des rêves, je m’amuse à m’en souvenir avant qu’ils ne s’évaporent. J’ai l’habitude, avec mes quarante ans d’expérience dans ce domaine. Je note ceux qui me plaisent le plus dans mon journal intime. J’aime assez repenser à quelques rêves car ils m’apportent du bien-être.

Mes rêves nocturnes porteurs d’un message !

Mes rêves peuvent avoir une autre signification. Il m’est arrivé d’en psychanalyser quelques-uns. Et ça n’a rien à voir avec le décryptage des rêves que l’on peut faire avec des livres spécialisés en symbolique des rêves. Certains thérapeutes proposent ce type de travail. Je le fais de la façon dont j’ai pratiqué la psychanalyse en rêve éveillé.

La signification prémonitoire des rêves !

Comme je me souvenais de mes rêves pendant ma jeunesse, je me suis intéressé à ce sujet à travers les livres. Mais je n’ai jamais vraiment été satisfait par la symbolique que j’y trouvais. Ça ne voulait rien dire pour moi. C’est normal car les livres de ce genre sont plutôt portés sur des symboles universels et culturels. Et les auteurs leur donnent une signification divinatoire. La coutume populaire associe d’ailleurs généralement les rêves nocturnes à de la clairvoyance, de la prémonition.

La signification psychanalytique des mes rêves !

Pour ma part, je pense que mes rêves sont plus en rapport avec ce que je vis au plus profond de moi pendant mes journées. Ils ont plus une signification psychanalytique, comme de grands psychanalystes l’ont théorisé et démontré. Freud est reconnu comme le père de l’interprétation des rêves comme voie d’accès à son inconscient. Les rêves étant les messages de l’inconscient au conscient. Ce que je confirme pour moi. Mais je préfère analyser mes rêves avec ma psychanalyste en rêve éveillé plutôt qu’avec un psychanalyste freudien.

L’impression de mener une double vie la nuit !

Je rêve tellement que je peux me sentir déboussolé par mes rêves à mon réveil. Où se situe la réalité ? Pendant mes rêves en journée comme pendant mes rêves nocturnes. Certains se suivent d’une nuit sur l’autre. D’autres sont si longs que je peux écrire plusieurs pages pour les raconter. Et encore, sans en noter tous les détails. Sans oublier les beaux rêves dans lesquels j’ai envie de retourner.

Des rêves nocturnes hyper réalistes !

Je peux ressentir des sensations physiques dans mes rêves. Comme avoir l’impression de voler, de léviter au dessus du sol, d’être pris dans des bras. De sentir des parfums et d’avoir le goût dans ma bouche. Les rêves où je lévite lentement au-dessus du sol m’impressionnent le plus.

J’adore rêver !

C’est un plaisir pour moi de me souvenir de mes rêves. Je ne m’amuse pas à tous les interpréter. Cela me prendrait trop de temps. Je ne le fais que très rarement. Lorsque je me sens un peu fatigué en journée, je m’accorde quinze minutes de sieste. Il m’arrive alors de faire quelques petits rêves. Cela me fait beaucoup de bien. Rêver serait excellent pour la santé. Une bonne idée peut aussi me venir en rêve à ce moment. Cela ne m’étonne pas car en lâchant prise mentalement, en relâchant les muscles de mon corps, ma conscience ouvre une porte sur mon inconscient et mon inconscient s’ouvre à mon conscient. En tout cas, la frontière entre les deux s’estompe, permettant un dialogue.

Vos rêves nocturnes de zèbre !

Et vous les zèbres. Est-ce que vous vous souvenez ou pas de vos rêves ? Savez-vous ce qu’ils signifient ? Personnellement, je fantasme sur un monde parallèle accessible depuis le monde des rêves. Sinon, je peux toujours compter sur le fait que mes rêves sont une porte ouverte sur mon vaste inconscient. D’ailleurs, j’ai peu dormi cette nuit. Je vais m’offrir une petite sieste. L’occasion de rêver un peu. Le secret d’une sieste réparatrice réside dans sa courte durée. Il ne faut surtout pas entrer dans un cycle de sommeil. Faites de beaux rêves.

Merci d’avoir lu cet article. J’espère qu’il vous aura intéressé. Je m’appelle Raphaël. Surdoué non testé mais bientôt. J’enquête à propos de la surdouance tout en étant mon propre sujet d’étude. Je veux comprendre et m’épanouir. Merci de partager cet article et de vous abonner à mon blog. Excellente journée ou nuit. Take care. A demain pour le jour 25 de mon défi confinement d’un zèbre. I love you all.

Alors surdoué-e ou pas surdoué-e ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.