Faire plusieurs choses à la fois / Défi confinement J18 !

Photo-blog-surdoue-zebre-defi-confinement-jour-18

Bonjour ou bonsoir les zèbres ! Hier, dix-huitième jour de confinement en France face au Covid-19. Je publie aujourd’hui mon article écrit hier. J’ai eu l’idée de vous parler de la capacité qu’ont beaucoup de zèbres de faire plusieurs choses à la fois. Soit de façon naturelle, soit pour gagner de temps. Bon ou mauvais ? Gain ou perte de temps ? Il y a pas mal de choses intéressantes à dire à ce propos et j’en profite pour vous faire part de mon expérience. En tout cas, pousser cette capacité à fond n’aide pas le zèbre à calmer l’activité de son cerveau. Il faut savoir parfois lever le pied et cela commence par les petites choses quotidiennes. Histoire de trouver sérénité et équilibre. Bonne lecture.

Temps de lecture estimé : de 5 à 10 minutes.

Le zèbre fait naturellement plusieurs choses à la fois !

Ces jours de confinement, je suis de plus en plus conscient d’une chose qui a l’air de m’obnubiler. Ecrire un article à ce sujet me fera du bien. Rassurez-vous, il ne s’agit de rien de grave. Mais je me rends compte que je suis capable de faire plusieurs choses à la fois. Les femmes sont aussi bien connues pour avoir cette capacité. Alors que ce n’est pas le fonctionnement de tout le monde, ne faire bien souvent qu’une chose à la fois. Ce sont des faits. Alors, je me suis demandé pourquoi. Ça a l’air d’être quelque chose de naturel chez moi. Par le passé, je m’en étais déjà rendu compte et je m’étais dit que je pouvais ainsi améliorer ma productivité. En effet, parfois je suis plus productif mais d’autres fois cela me prend finalement plus de temps.

Faire plusieurs choses à la fois pour gagner du temps !

Comme beaucoup de zèbres, j’ai toujours à l’esprit l’utilisation judicieuse et efficace de mon temps. J’ai horreur de perdre mon temps. A l’opposé, d’autres fois, je suis le roi du gaspillage de temps en procrastinant de façon passive dans mon lit, sur le canapé, dans les magasins ou sur Internet. Je culpabilise moins quand je suis touché par la procrastination active parce que je m’amuse beaucoup pendant ce temps-là. A danser, chanter, prendre l’air, rencontrer des gens au lieu de travailler chez moi. Mais quand je suis dans une phase où je me mets une pression excessive, j’ai tendance à vouloir rentabiliser mon temps en faisant consciemment plusieurs choses à la fois. Comme mon sport et mon ménage en même temps.

Faire inconsciemment plusieurs choses à la fois !

Je vais vous donner des exemples d’activités multiples simultanées. Ranger des affaires quand je me lave les dents. Penser à d’autres choses quand je lis. Mais parfois je perds le fil de ma lecture. Penser à plusieurs sujets importants. Entre chaque série d’exercices physiques (pompes, abdos …) je prépare des affaires, mets la table ou lis un petit paragraphe. Au cours de mon ménage, je me retrouve à faire du tri dans mes affaires, chambouler l’organisation d’un placard. Je suis incapable de faire juste le ménage. Du coup, mon ménage me prend toute une journée au lieu d’une heure. C’est beaucoup en lien avec la perfection du zèbre.

Faire consciemment plusieurs choses à la fois !

J’ai même inventé hier soir un exercice qui combine des pompes et des abdos. De fait, le temps de ma séance de sport est divisé par deux. Je profite des conversations téléphoniques pour avancer sur mes séries de dessins brodés en cours. J’apprends l’anglais en regardant des vidéos en anglais ou en chantant en anglais pendant que je crée des dessins. Je trouve qu’il y a des activités qui vont plutôt bien ensemble. Cela veut aussi dire deux fois plus de plaisir.

Je me disperse à faire plusieurs choses à la fois !

Mes faits et gestes sont à l’image du fonctionnement de mon cerveau. Je me disperse en faisant plusieurs choses à la fois. La plupart du temps, c’est inconscient. Et quand je m’en rends compte il est trop tard, j’ai mis mon appartement sens dessus dessous ou j’ai entrepris un gros chantier et ne peux plus m’arrêter. Je me retrouve à faire quelque chose que je n’avais pas prévu et qui me prend toute la journée. Alors que je me suis défini des priorités pour avancer sur mes projets professionnels. C’est le piège de ma procrastination inconsciente.

J’ai la bougeotte quand je ne fais pas plusieurs choses à la fois !

Par exemple, quand je suis au téléphone ou en visioconférence et que je ne fais rien d’autre, je sens un agacement, une perte de temps. Alors, j’ai tendance à changer de place toutes les cinq minutes et de position toutes les deux trois minutes. Je cherche aussi ce que je pourrais faire pendant l’appel en faisant attention à ce que la personne à l’autre bout ne s’en rende pas compte. Certaines personnes n’acceptent pas que je fasse autre chose quand je les appelle et sont vexées. Je le sens dans leur voix. Sinon, je dis que j’en profite pour dessiner. Mais j’ai vraiment besoin de m’occuper à 200%.

Je ne supporte pas d’attendre !

Depuis tout petit, je ne supporte pas d’attendre. Franchement, on attend tout le temps dans la vie. Restaurant, activités, transports, rendez-vous, files d’attente … Que ce soit au quotidien ou dans la durée. Le week-end, les vacances, la retraite, une augmentation, un événement festif, des réponses … Quand je sais que je vais avoir de l’attente comme avant un rendez-vous ou avant un spectacle, je prévois une petite occupation. J’emporte dans mon sac de quoi m’occuper. C’est un peu comme avec les enfants, pour leur éviter d’être pénibles et qu’ils fassent des bêtises. Car sinon, je fais des bêtises. A cause entre autres du temps d’attente, j’avais fini par ne plus aller au restaurant, au cinéma et prendre les transports en commun. Pour ne plus perdre de temps bêtement.

Faire plusieurs choses utiles à la fois !

C’est une vraie pandémie (à un niveau mondial). Tous ces gens qui sont sur leurs smartphone et tablette à faire des trucs inutiles pendant qu’ils attendent. Comme des jeux vidéo ou être sur les réseaux sociaux. Ils ne pourraient pas plutôt lire un livre, regarder un documentaire ? C’est toujours ce que j’essaie de faire pour ne pas avoir trop l’impression de perdre mon précieux temps. Je préfère faire des choses utiles. Pendant les temps d’attente, je peux aussi faire des auto massages, des étirements ou de la méditation. Il m’arrive même de me faire des massages pendant ma méditation. C’est comme cet exercice où je fais des pompes en même temps que mes abdos. Je ne fais pas une pompe et ensuite un abdo, une pompe, un abdo… Je fais une pompe pendant que je fais l’abdo. Cela demande une bonne coordination des membres.

La capacité à gérer plusieurs choses à la fois !

Je remarque que c’est très utile au travail dans les postes à responsabilité et dans les situations d’urgence où il faut penser rapidement à tout. C’est parfois un casse-tête et ça peut ralentir son propre travail. Mais ça se fait. De nos jours, dans le monde du travail, la polyvalence est de plus en plus demandée à tous les niveaux. Du simple employé au cadre, tout le monde doit savoir tout faire et gérer. Ce qui crée un climat de compétition et met la pression. Un vendeur doit pouvoir faire un encaissement, répondre au téléphone et faire attention aux vols dans le magasin. Il n’est plus seulement vendeur, il doit aussi remplacer son manager quand il n’est pas là, faire le ménage et la mise en rayon. Au même prix qu’un simple vendeur.

Je suis ambidextre !

Je ne le savais pas mais un ami m’a dit que j’étais peut-être ambidextre. Moi je pensais que pour l’être, il fallait savoir écrire de la main droite et de la main gauche. Alors j’ai commencé à écrire une ligne par jour de la main gauche. En effet, je remarque dans ma pratique artistique que je peux tenir l’aiguille pour broder mes dessins, de la main droite comme de la main gauche. Je suis un peu moins habile et rapide de la main gauche mais j’y arrive. C’est une question d’habitude à prendre. 

J’apprends à être ambidextre !

Donc, j’apprends depuis presque un an à faire de la main gauche ce que je sais faire de la main droite. Me brosser les dents, écrire, tenir mes couverts, ranger, nettoyer … Attention quand même lors de l’utilisation d’outils de bricolage comme le marteau, la scie électrique … Quand, instinctivement, je commence à faire une chose de la main droite, je change de main pour exercer ma main gauche. Je suis content car cela répond à mon grand besoin de symétrie et de parité. Il paraît qu’apprendre de nouvelles choses entretient le cerveau et je compte bien dépasser au moins les cent ans. Autant avoir toute ma tête.

Faire plusieurs choses à la fois avec les deux mains !

Je vous avais déjà dit qu’il m’arrivait de rattraper au vol les objets qui tombent ou que je fais tomber par maladresse. Ce qui me fait rire car j’ai toujours été nul en sport collectif, basketball, volleyball, handball. Je n’arrivais jamais à attraper la balle. Ce qui est paradoxal et rigolo avec le fait d’attraper au vol des choses qui chutent. Donc, cela et le fait d’être ambidextre me fait penser que quelquefois je fais quelque chose avec ma main dominante droite et autre chose de différent ou non avec ma main gauche. Beaucoup de gens font ça, déplacer en même temps des objets qu’ils nettoient. Ou encore manger en consultant son téléphone portable. C’est une nouvelle compétence qui a l’air de se développer surtout avec les smartphones. Je peux ranger deux tas différents d’affaires avec chacune de mes mains. Ou ranger pendant que je me rase.

Les autres ne font pas plusieurs choses à la fois !

Pendant des années, je me suis comparé aux autres et en particulier à mes partenaires non zèbres. Je voyais bien qu’ils ne faisaient pas comme moi et cela m’intriguait. Ils restaient devant leur lavabo pendant qu’ils se lavaient les dents, patientaient devant la cafetière pendant que l’expresso coulait. Ou pendant que l’assiette chauffait dans le four à micro-ondes. Alors, je sais que pendant mes deux minutes de brossage des dents, je peux faire un petit truc qui va m’avancer. Je tire même parti de trente secondes qui me permettent de ranger un objet à sa place. C’est toujours ça de fait.

Les autres font plusieurs choses à la fois quand ils sont pressés !

Sinon, j’ai bien vu des personnes non zèbres faire plusieurs choses à la fois. Mais c’est quand elles sont pressées. Comme quand une personne se lève en retard et doit se préparer précipitamment avant de partir. S’habiller en même temps qu’en prenant son café et se brosser les dents en préparant son sac. C’est un très bon moyen pour oublier une chose, se salir ou se faire mal. En fait, cette tendance à faire plusieurs choses à la fois me fait penser que je suis toujours pressé. C’était bien le cas avant mais presque plus maintenant. Sauf quand il m’arrive d’être en retard.

Faire plusieurs choses à la fois est stressant !

J’apprends quand même à tempérer cette manie que j’ai de faire trop de choses à la fois car j’ai compris que cela maintenait en moi une pression générant un stress. Parce que faire plusieurs choses à la fois prenait trop d’ampleur, m’incitant à être de plus en plus efficace, je devenais invivable pour moi et surtout les autres. Il leur était difficile de suivre mon rythme, mon excitation, mon énervement. En plus, je leur mettais la pression. Ce fut le cas dans ma précédente vie de couple pendant dix ans. Je me suis calmé un peu depuis. La vie n’est agréable pour personne à ce rythme-là.

 Parfois je m’embrouille en faisant trop de choses à la fois !

A force de trop me demander de faire de choses en même temps au travail, je finissais par faire n’importe quoi. Ma direction imposait de nouveaux process chaque semaine, ce qui ajoutait du travail à toute l’équipe sans l’aider à dégager du temps pour le faire. Je trouvais leurs actions incohérentes et injustifiées. N’étant plus motivé, je paniquais et m’embrouillais en faisant plusieurs choses à la fois. J’ai fini par lâcher prise et bâcler mon travail en me disant “peu importe la suite, ils n’en valent pas la peine”.

Une caractéristique commune aux zèbres !

Faire plusieurs choses à la fois est une des nombreuses caractéristiques des zèbres. Quand cette capacité est bien gérée, elle peut permettre de gagner du temps. Mais j’ai remarqué qu’il m’arrive au contraire de perdre du temps en ce faisant, quand la fatigue et la procrastination s’en mêlent.

Un cercle vicieux !

Mais attention à ne pas forcer la chose car faire trop de choses en même temps entraîne chez le zèbre du stress en maintenant un niveau de pression élevé. Déjà que de nombreux zèbres ont des angoisses, des accès de colère et du mal à gérer la pression et leur stress. Il faut veiller à ne pas en ajouter.

Un cercle vertueux !

Tant qu’à faire plusieurs choses à la fois, autant inclure des petites activités relaxantes et tout aussi utiles, bénéfiques pour le corps. Elles permettent de détendre le zèbre, de calmer le flot de pensées incessant et de se concentrer. J’en ai déjà parlé plusieurs fois, j’ai trouvé mes activités idéales et qui me plaisent pour cela. Je danse un peu sur un rythme, je chante en écoutant de la musique, me masse la tête ou les mains, m’étire pour m’assouplir. Ces petites astuces que je peux glisser à tout moment m’aident à revenir dans mon corps, moi qui ai tendance à être trop dans mon mental.

Merci d’avoir lu mon article. Je m’appelle Raphaël. Surdoué non testé, j’enquête à propos de la surdouance tout en étant mon propre sujet d’étude. Je veux comprendre et m’épanouir. Merci de partager cet article et de vous abonner à mon blog. Excellente journée ou nuit. Take care. A demain pour le jour 19 de mon défi confinement d’un zèbre. I love you all.

Alors surdoué-e ou pas surdoué-e ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.