La passion arborescente du zèbre / Défi confinement J32 !

Photo-blog-surdoue-zebre-defi-confinement-jour-32-passion-arborescente

Bonjour ou bonsoir les zèbres ! Hier, trente-deuxième jour de confinement en France face au Covid-19. Je publie aujourd’hui cet article écrit hier. Si je ne fais pas attention, je me laisse trop souvent prendre par ma passion arborescente pour trop de choses. Je suis bien obligé de me limiter pour avoir le temps de travailler. Dans cet article, je vous partage mes passions passées dévorantes pour tout ce qui pouvait m’apporter du bien-être. Et comment j’arrive maintenant à contrôler ma passion arborescente dans les domaines que j’ai choisis d’explorer plus particulièrement. Mon objectif est de finir ce que j’ai commencé pour gagner en estime de moi. Car comme beaucoup de zèbres j’ai tendance à ne pas aller jusqu’au bout des choses. Bonne lecture.

Temps de lecture estimé : de 3 à 6 minutes

Le mode passionnel arborescent du zèbre !

Hier, j’ai écrit un article sur le mode de vie arborescent du zèbre qui est le reflet de son mode de pensée en arborescence, comparativement au mode de pensée séquentiel des personnes non zèbres. Je continuerai aujourd’hui sur le même thème en parlant des passions arborescentes du zèbre. Toute ma vie, je me suis pris de passion pour de nombreux et différents centres d’intérêt. Difficile de trouver un point commun dans toute cette diversité. Mais avec le recul, j’arrive à en voir le fil conducteur, ma recherche de bien-être. Car je me sentais plutôt mal dans ma peau et cherchais par tous les moyens à me sentir mieux.

Ma passion arborescente pour les livres de développement personnel !

Lorsque j’ai eu mon premier emploi à temps complet, j’ai goûté à une nouvelle liberté. Cependant je ne me sentais pas à l’aise avec la vie en société, le travail, les relations sociales, l’amour … Alors j’ai commencé chercher des solutions. C’est à cette époque que j’ai découvert le développement personnel. J’ai commencé à acheter quelques livres que j’ai lus et qui m’ont renvoyé vers d’autres livres que j’ai aussi lus. Lire me passionnait. Tout comme me découvrir à travers la psychologie vendue dans des livres. J’aimais traîner dans les librairies et dénicher des livres à dévorer. Avoir un bon nombre de livres sur chaque sujet qui me passionnait. Un, deux ou trois ne me suffisaient pas. Malheureusement, je n’avais pas le temps de tout lire car je me dispersais dans d’autres activités. Bien souvent, je passais à autre chose avant d’avoir fini de lire mes livres.

Ma passion arborescente pour l’ésotérisme !

Un jour dans une librairie, je suis tombé sur un livre de Feng Shui. Un art chinois de placement des pièces, meubles et objets dans les lieux de vie pour attirer argent, bonheur, amour … J’avais un penchant pour le surnaturel alors j’ai tout de suite adhéré. Cela me rapprochait de mes origines chinoises. J’ai donc acheté bien trop de livres de Feng Shui. Cette méthode m’a ensuite amené à étudier la radiesthésie (utilisation d’un pendule pour obtenir des réponses). A suivre une formation de géobiologiste. Je pensais associer le Feng Shui et la géobiologie à mon métier d’architecte. J’ai aussi fait du chamanisme accompagné par une chamane. Et je suis maître Reïki (soin énergétique japonais). Sans compter tous les livres que j’ai achetés dans ces domaines et sur d’autres méthodes miraculeuses. Je ne savais pas où allait s’arrêter ma passion arborescente pour l’ésotérisme.

Ma passion arborescente pour la religion !

En parallèle, je me suis intéressé à plusieurs religions mais plus particulièrement à la religion catholique. Je suis baptisé et mon ami de l’époque venait de ce milieu. J’ai lu la Bible en entier. Nous avons d’ailleurs aussi fait le même parcours de découverte de l’ésotérisme décrit ci-dessus. Je trouve beau de partager des passions en couple. Cela s’est concrétisé avec deux randonnées de quinze jours sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, entre Saint-Etienne et Pau. Et faire le tour des églises tout en connectant aux ondes telluriques avec la géobiologie. J’étais encore à la recherche de mon bien-être.

Ma passion arborescente pour l’architecture !

 Etudiant puis architecte, je me documentais beaucoup avec des sites Internet, des livres et magazines. Etant à mon compte comme architecte en construction écologique, je me suis formé à de nombreuses techniques de construction auprès d’artisans. J’ai passé pas mal d’argent en formation sans avoir eu un retour sur investissement. Je pense maintenant que c’était du perfectionnisme et de la procrastination active. Pendant mon temps de formation, je ne cherchais pas de clients et ne travaillais pas sur les projets des clients que j’avais déjà. Je papillonnais d’une formation à une association de construction écologique. C’était la dispersion du zèbre.

Ma passion arborescente pour l’art !

Je peux décliner le concept de ma passion arborescente avec mon métier actuel d’artiste peintre. Avant de trouver mon style, j’en ai exploré une quinzaine ainsi que toutes les techniques sur environ 700 tableaux de différentes tailles. Maintenant que j’ai trouvé ma voie esthétique, je me limite à mon vocabulaire et à mes techniques préférées. Je trouve une immense liberté artistique dans cette contrainte. J’ai cinq séries de dessins en cours. Mais j’arrive à me concentrer sur une seule série à la fois pour finaliser mes projets. Je viens de finir une série de 70 dessins et en commence une nouvelle de 95. Ma passion arborescente pour l’art se traduit aussi par des visites d’expositions dans les galeries, les centres d’art et les musées. Mais pour avoir le temps de travailler, je limite ces sorties à une ou deux par semaine. J’ai pu fréquenter jusqu’à dix galeries par semaine.

Ma passion arborescente pour tout et n’importe quoi !

Je me suis intéressé à la calligraphie chinoise, aux jeux de plateaux coopératifs. Dans le domaine écologique, je me suis lancé dans le lombricompostage, les légumes lacto- fermentés, les fours solaires, la peinture écologique. Dans le bien-être et la santé, j’ai étudié et testé les huiles essentielles, la lithothérapie, les régimes alimentaires, les compléments alimentaires, le magnétisme, les automassages chinois, le Qi Gong, le Tai Chi. J’en ai dépensé de l’argent dans tout ce matériel et tous ces livres ! Quand je pense que j’ai presque tout donné et que je suis passé à autre chose… Ça m’a bien occupé pendant un temps. Le point commun de toutes ces passions était le bien-être.

Je me leurrais avec ma passion arborescente !

Je me rends compte que je cherchais mon bonheur au travers de techniques, religions et gri-gris. Ce qui correspondait à chercher à l’extérieur de moi des choses qui me permettaient de me sentir bien au moment où je me sentais malheureux. Je cherchais aussi mon bonheur auprès d’autres personnes avec ma dépendance affective. Je ressentais une grande solitude de zèbre, n’ayant pas trouvé mon troupeau de zèbres. Normal car je ne savais pas que j’étais un zèbre. Tout ce que j’ai trouvé dans ces méthodes, c’est un mieux-être passager. Elles m’apaisaient temporairement et j’avais toujours besoin de plus. C’était accentué par ma curiosité, mon goût pour la nouveauté, le besoin de tout savoir et comprendre.

Apprendre à contrôler la passion arborescente !

Je me modère désormais. Je connais mes limites d’humain. Le temps, mon énergie, ma réserve de volonté et de motivation … sont limités. J’ai souvent eu cette illusion de toute-puissance qui me faisait ne pas voir la réalité et mes limites. Je peux dire que j’ai la passion arborescente, et surtout dévorante. A l’image de mon mode de pensée en arborescence qui m’épuise souvent, je peux m’épuiser en m’adonnant sans compter à mes passions. J’équilibre maintenant mieux ma vie. Avec du repos, une alimentation équilibrée, des relations, des loisirs et seulement deux métiers qui me plaisent. Je souhaite trouver l’équilibre du zèbre en contrôlant ma passion arborescente. En apprenant à réfléchir avant de m’investir, à dire non et à me focaliser sur des activités choisies. Je sais qu’elles me mèneront très loin dans la recherche et je ne les trouve toujours pas ennuyeuses.

Je restreins mes passions annexes actuelles !

J’ai besoin de sens. Depuis trois ans, je me forme tout seul à l’anglais en regardant des tonnes de films, séries et dessins animés en anglais. J’apprends à chanter en anglais et en français. Cela me fait tellement de bien. Car mon objectif est de parler cette langue couramment pour pouvoir voyager et vivre chez l’habitant. Depuis quelques mois, je me suis mis à la danse et j’ai découvert le pouvoir de la danse. Avec la danse et le chant, mon but reste le bien-être. Pour cela aussi, je recommence à lire en me limitant à des livres sur la surdouance. Avec l’objectif d’écrire des fiches de lecture de ces livres. Je me limite car j’ai trop de choses à faire avec mon blog, mon art et moi-même. Ce serait de la folie de me laisser aller au gré de toutes mes envies. Et je désire construire.

Vos passions arborescentes !

Est-ce que la passion arborescente est votre moyen de fonctionner ? Par quoi êtes-vous passionnés ? Est-ce que vos passions vous dévorent ou dévorez-vous avec pondération vos fruits de la passion ? Arrivez-vous à approfondir vos passions ou papillonnez-vous d’une passiflore à une autre ? C’est peut-être une façon de polliniser afin d’obtenir des fruits. Mais l’essai est transformé à condition d’aller jusqu’au bout et d’avoir trouvé ce qui vous fait vraiment vibrer.

Merci d’avoir lu cet article. Je m’appelle Raphaël. Surdoué non testé mais bientôt. J’enquête à propos de la surdouance tout en étant mon propre sujet d’étude. Je veux comprendre et m’épanouir. Merci de partager cet article et de vous abonner à mon blog. Excellente journée ou nuit. Take care. A plus tard pour mon défi confinement d’un zèbre. Samedi est le jour 33, c’est “le jour du Docteur”. Et dimanche le jour de publication de mon article de la veille est “le jour du Seigneur”. Je vais me reposer. Il n’y aura pas d’article à la parution de dimanche. Bon week-end. I love you all.

Alors surdoué-e ou pas surdoué-e ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.