Niveau d’estime du surdoué ! 2018-S22

Comment atteindre un bon niveau d'estime du surdoué

Comment atteindre un bon niveau d’estime du surdoué ?

Exercices quotidiens de la semaine 22 de 2018, mise à jour du Vendredi 1er juin 2018.

Constat : généralement le surdoué manque d’estime !

Je manque d’estime du surdoué, alors je fais des exercices pour la cultiver, pour m’aider à voir les choses du bon côté et éviter d’être négatif. L’occasion de découvrir des moments de vie d’un surdoué. Bonjour et bienvenue sur mon blog surdoué ou pas surdoué, je m’appelle Raphaël. Et je témoigne sur mon parcours de surdoué qui cherche des solutions pour mieux vivre ma surdouance.

Exercice : mes trois points positifs du jour ou d’hier !

Chaque jour, je cite trois choses positives de ma journée ou d’hier, pour m’aider à voir les aspects positifs de ma vie quotidienne. Car j’ai tendance à trop utiliser mon cerveau automatique limbique et à ressasser les points négatifs de ma vie. Il est bon de voir les points négatifs, à condition d’être constructif et de trouver des solutions. Pour travailler mon estime du surdoué à un niveau quotidien.

Exercice : mes trois victoires !

Dans cet exercice, chaque jour, je porte un nouveau regard sur mon passé. Je cite trois de mes victoires, situations où j’ai dû me dépasser et où j’ai eu du succès. Ils peuvent être petits (demander l’heure à quelqu’un), ou grandes (avoir atteint un objectif). Pour m’aider à voir mes réussites plutôt que mes échecs. Car j’ai tendance à ne considérer que mes échecs, ce qui peut être bon, à condition d’en tirer des leçons. Pour travailler mon estime du surdoué au niveau de mon passé.

Résultats après plusieurs mois !

Au fil des semaines et des mois, je finis par intégrer que je suis une bonne personne, que j’ai de la valeur. Je suis digne d’être un ami, un collègue, un amant, un voisin, un citoyen comme les autres si ce n’est plus. Puisque j’ai des dons, des compétences et des capacités particulières avec ma zébritudeTrouver l’équilibre, juste suffisamment d’estime du surdoué pour ne pas rechuter dans la procrastination, la morosité, l’autosabotage. Et assez pour croire en mes rêves, mes projets, passer à l’action sans me mettre en échec.

Trop d’estime du surdoué ?

Trop d’estime serait mal vu par les autres. Mais après tout pourquoi pas ? A condition de rester juste avec les autres. Je peux déborder d’estime pour moi, ayant une capacité à me remettre en question et d’analyse fine. Aucun risque de prendre la grosse tête. Une meilleure estime de moi, toute en justesse, me procure une énorme quantité d’énergie, dont j’ai besoin pour mes projets.

Cliquez ici pour voir mes autres exercices.


Vendredi 1er juin 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Deux séances de sport hier, méga courbatures. Nouvelle séance de street workout en fin d’après-midi pour casser mes courbatures.
  2. Hier au vernissage d’une exposition de typographie artistique avec un ami, nous avons discuté avec l’artiste en résidence dans le lieu. Alors que je trouvais pas génial le résultat, le fait de discuter et questionner l’artiste pour connaître ses motivations, son parcours et ses projets, l’exposition a pris une autre dimension pour moi. J’ai finalement apprécié.
  3. Hier soir couché à 22h et levé ce matin à 6h. J’ai une longue matinée devant moi pour travailler.
  4. Dans mes pages du matin, j’ai travaillé sur mon organisation en mettant en place des routines quotidiennes pour avoir à moins réfléchir sur des choses quotidiennes sans importance. Afin de garder mon énergie pour des choses plus importantes comme mes projets professionnels.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je ne compte plus le nombre de fois où je me réorganise. Que ce soit en profondeur ou au quotidien je passe au minimum entre 15 et 30 minutes par jour à planifier mon temps. Tout à commencé il y a environ dix ans quand j’ai lu le livre “Priorité aux priorités” de Stephen Covey.
  2. Je me rappelle que quand je déprimais il y a quelques années, j’ai décidé de soigner mon apparence physique. Je pensais que cela pouvait m’aider à aller mieux. Plusieurs années après j’en suis convaincu. Me faire beau chaque matin me fait du bien au moral et je me sens prêt à rencontrer le monde extérieur. Soigner son apparence peut paraître superficiel surtout pour les surdoués. Je ne parle pas forcément de porter un masque en se maquillant à l’extrême, mettant des lentilles de contact d’une autre couleur que ses yeux, une perruque (pendant qu’on y est, mais finalement pourquoi pas). Et d’être un autre personnage cachant sa vrai personnalité. Je parle de beauté au naturel et d’hygiène corporelle. A l’opposé de négligence.
  3. En 2003 je me suis fait opéré de la myopie par la technique du laser. Je suis très content de l’avoir fait. Quel confort et quel économie. Cela m’est revenu à deux fois moins cher que le prix pratiqué aujourd’hui. Un excellent investissement.

Jeudi 31 mai 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. J’ai beaucoup mieux dormi cette nuit et je me sens en forme.
  2. La pluie m’a permis de rester plus longtemps avec un ami zèbre.
  3. J’ai écrit mes pages du matin dans la nuit pendant une moment où je n’arrivais pas à me rendormir. Cela m’a aidé à trouver le sommeil rapidement.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. J’ai toujours été accro aux coups de foudre. J’aime ressentir mon coeur battre la chamade. Avant cela me faisait m’engager avec des personnes que je ne connaissais pas suffisamment. En ce moment j’apprends à prendre du recul par rapport à cette façon de fonctionner qui me posait problème. Je vois que ce mécanisme me faisait rencontrer des personnes dont les schémas psychologiques étaient en lien avec les miens. Et je construisais mes relations sur cette base que je ne trouve plus saine pour moi désormais.
  2. Pour mon blog sur l’architecture, j’ai été très ému en triant les photos du chantier de mon appartement pour les montrer comme exemple. Je me suis encore plus rendu compte de toute l’énergie que j’ai déployée pour arriver à vivre dans mon loft aujourd’hui. Me connaissant avant, je trouve cela surhumain. Jamais je n’aurais pensé faire tout ça un jour. Je me suis dépassé. Ça ne me ressemble pas. Je ne sais toujours pas comment j’ai fait, je peux le décrire mais je ne me l’explique pas. Cela m’a donné l’idée de retracer cette véritable aventure dans mon blog d’architecture intérieure.
  3. Je saisis la complexité des choses et cela m’apprend l’humilité. Je comprends que je ne peux pas tout expliquer. La beauté n’a qu’à être contemplée, ressentie. Et la présence d’un ami qui écoute patiemment suffit à soulager les blessures de l’âme.

 


Mercredi 30 mai 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Hier soir au meetup des designers lyonnais j’ai montré un de mes livres sur lesquels je dessine à l’encre de Chine. Chacun devait amener un livre qui l’inspirait. Personnellement j’ai un peu détourné la consigne car il ne s’agissait pas du même type d’inspiration.
  2. J’ai beaucoup écrit dans mes pages du matin d’hier et ça a été très enrichissant et motivant.
  3. Dans la nuit j’ai revu mes priorités par rapport aux différents meetups sur Lyon. Je me suis désabonné à un bon nombre d’entre eux et j’ai décidé de ne sortir à Lyon qu’à partir de la fin d’après-midi. Pour aller au sport, visiter des expositions, travailler mon réseau dans les meetups d’entrepreneurs du web.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je suis content d’avoir persévéré pour me souvenir de mes rêves. Car cela me plaît et m’aide dans mon cheminement personnel.
  2. Il y quelques années pour écrire plus vite à la main, j’ai revu mon écriture manuscrite. Quand j’écris je supprime tous les accents, les points sur les i, les cédilles, les barres des t. Les seules signes de ponctuation que j’utilise sont les points et les points d’interrogation. Je ne mets pas de majuscules. Et enfin j’écris “one line” d’un seul trait chaque mot sans lever le stylo. “One line” est un terme issu du monde du graffiti. Vous avez sûrement vu des graffiti de ce type. Ils semblent être faits d’un seul geste et sont très graphiques. Il faut beaucoup d’expérience pour arriver à un résultat intéressant. C’est un ami zèbre qui m’a appris ça. Merci.
  3. Quand je vais à la piscine malgré ma peur du vide je m’exerce à sauter des plongeoirs des trois et cinq mètres. Je ne peux m’empêcher de beugler pour délivrer une émotion intense. J’aime me faire peur quand il n’y a aucun risque.

Mardi 29 mai 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Hier super discussion passionnante pendant cinq heures avec ami un zèbre. Ça fait avancer dans ma vie de pouvoir parler ainsi avec des personnes qui ont du répondant. Me sentir accepté me réconforte beaucoup. Je l’en remercie du fond du coeur.
  2. Je me sens excellemment bien, une forme extraordinaire, des projets pleins la tête, des relations enrichissantes et authentiques, une vie épanouissante et équilibrée. A suivre.
  3. J’ai une envie folle de créer et de partager. J’adore ressentir cela.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je suis content d’avoir commencé il y a quelques mois à dire non à d’autres personnes. Cela me permet entre autres à faire des choix personnellement. Comme hier soir, j’ai décidé de ne pas aller à un meetup ayant lieu ce matin. J’ai bien fait car j’ai beaucoup appris en écrivant mes pages du matin.
  2. Savoir dire non, m’aide à vraiment apprécier de dire oui, un oui franc et désiré. J’aurais même envie de rajouter “avec plaisir”, “heureux de vous avoir rencontré”. Ce qui est sincère venant de moi, je ne dis pas ce genre de choses si je ne le pense pas. Je sais que j’ai gagné ma bataille.
  3. Je ne regrette pas tant que ça de ne pas avoir su dire non dans mon passé. Parce que je ressens tellement de bonheur, d’excitation, d’enthousiasme aujourd’hui à dire franchement oui quand cela m’arrive que ça compense ma frustration passée.

Si vous avez apprécié me lire et que cela vous a aidé, merci de partager cet article pour en faire profiter au maximum de personnes. Peut-être cela vous donne-t-il envie de vous y mettre aussi. Rien de plus simple qu’une feuille de papier ou un cahier et un stylo. Et c’est parti !

Bonne journée !

Comment atteindre un bon niveau d'estime du surdoué
Comment atteindre un bon niveau d’estime du surdoué ?
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.