Mes Pages du Matin et du Soir ! 2018-S21

Mon outil quotidien préféré, mes pages du matin et du soir

Pages d’écriture, journal intime 2018 semaine 21 !

Elles consistent à écrire sans s’arrêter, trois pages d’écriture manuscrite le matin, où l’on donne libre cours aux pensées. Pendant seulement vingt à trente minutes. C’est la première chose à faire en se levant. Pour en savoir plus sur la consigne de cet exercice quotidien, lisez mon article sur les pages du matin. Astuce si vous n’avez pas le temps de tout lire, lisez les titres, il se peut que je parle de choses pouvant vous intéresser. En fait, c’est mon journal intime.


Mes Pages du matin, Lundi 21 mai 2018 à 8h03 !

Bonjour,

Réveillé par un mauvais rêve !

Bien dormi, ce matin j’ai été réveillé par un rêve un peu cru. J’ai rêvé que j’avais les cheveux longs comme une femme avec la frange sur le front et que je cherchais une coiffure qui m’irait bien. Je demandais l’avis à des personnes. Puis j’ai eu l’idée de me faire une couette et avec un peigne je prends des cheveux sur l’arrière de ma tête.

Plutôt un cauchemar !

Mais en regardant dans un miroir, j’ai vu que cela laissait apparaître une ancienne cicatrice sur mon cuir chevelu. Avec une crevasse de plusieurs centimètres de large sur une douzaine de centimètres de long. Et ce n’était pas cicatrisé, je voyais des gouttes de sang perler. Avec l’impression que mon cerveau respirait, car de l’air passait et faisait des bulles avec le sang. Il y avait un trou d’un centimètre de diamètre que laissait voir mon cerveau. Je pouvais resserrer mes tissus pour aider à cicatriser. Et le fait d’écarter pour voir a rouvert ma blessure. Je me rappelais que j’avais eu un prélèvement pour faire un examen il y a quelques années. Par endroits, je voyais aussi les os de mon crâne. Tout cela était encore bien frais malgré les années qui ont passé, je ne comprenais pas pourquoi. Puis je me réveille.

Analyse de ce rêve !

Je ne sais pas trop comment analyser ce rêve. Ça a peut-être un lien avec mon cerveau de surdoué. Pourquoi ai-je les cheveux longs ? Je ne cherche pas à être une femme. Par contre j’aime les défis anti conformistes. Mais je ne suis pas dans ce délire en ce moment. Je préfère avoir les cheveux très courts. Je repense, j’ai peut-être rouvert une blessure, mais laquelle ? Blessure de l’âme, un événement douloureux de mon passé ?

Rêves similaires !

Par le passé j’ai fait de nombreux cauchemars récurrents de ce type. Symbole d’une certaine souffrance psychique. Par exemple, assis au milieu de nulle part, un chirurgien tournait autour de moi et me déconstruisait. Après m’avoir enlevé la peau, la chair, les muscles, il ne me restait plus que le squelette. Et il m’enlevait les dents une à une. Ou encore je rêvais que j’étais enlevé par des extraterrestres qui faisaient des expériences sur mon corps la nuit pendant mon sommeil et redéposaient mon corps au petit matin. C’était des rêves de mon enfance. J’ai appris bien plus tard que le rêve d’enlèvement par des extraterrestres avait été vécu pour de vrai par des personnes, d’après elles.

Mes croyances !

Comment aurais-je pu inventer un tel rêve étant enfant et ne connaissant pas ces histoires ? Peut-être que cela m’est vraiment arrivé. Dans ma vie d’adulte, j’ai rencontré deux personnes qui ont vu des ovnis dans le ciel. Et moi j’ai toujours cru aux extraterrestres. Serais-je trop ouvert d’esprit ? Mais je crois aussi aux fantômes, aux entités comme on dit dans le milieu qui en parle. Ainsi qu’aux anges, à la réincarnation, à une force inconnue, à tous ce qui est invisible à nos yeux. Oui je suis trop ouvert d’esprit, j’ai l’imaginaire débordant, l’âme d’un enfant.

Bonne journée !


Mes Pages du soir, Lundi 21 mai 2018 à 22h54 !

Bonsoir,

Retrouvailles !

Quelle journée aujourd’hui. Je suis allé en vélo voir ma grand-mère, parti le matin, déjeuner avec elle. Elle a bonne mine et est plus rapide, elle a l’air de s’être remise de son état dépressif. Mais elle ne ressens pas encore de joie. Pendant que j’étais avec elle, un frère de mon père et sa femme sont passés. Moi qui ne suis pas très famille, j’ai été très heureux de les revoir et discuter avec eux. Ma tante est une personne très vive et positive, j’aime ce genre de personnalité.

D’autres zèbres dans ma famille ?

Mon oncle à un parcours de vie atypique, je me demande s’il ne serait pas surdoué aussi. Je leur ai dit que j’étais zèbre et que tenais un blog sur ce sujet. Il a l’air de s’y connaître un peu. Je retrace petit à petit la lignée de zèbres dans ma famille. Peut-être que ça vient de mon grand-père, car il était rapide, colérique, atypique, spécial, une piste à explorer. Mais il est décédé depuis quatre ans.

Authentique quand je me sens super bien !

Je meurs d’envie de vous dire un secret sur moi, c’est fou comme j’en ai envie. Je me sens tellement bien en ce moment, et surtout avec moi-même. Je me sens enfin à l’aise dans ma vie, maître de mon destin. Des fois je regrette juste de ne pas être plus jeune. Pourquoi est-ce que cela ne m’est pas arrivé à l’âge de 25 ans ou 30 ans ? J’ai l’impression d’avoir gâché ma jeunesse, d’avoir perdu mon temps à me torturer l’esprit et de ne pas avoir vraiment été moi-même.

Grande soif de découverte !

J’ai tellement besoin d’authenticité, je ressens une immense envie de vivre, de faire pleins de nouvelles activités, de parcourir le monde, de rencontrer tous types de personnes. De découvrir des lieux, des gens, des choses. C’est une sorte d’enthousiasme débordant de vie, de joie, de relations, de créativité.

Me concentrer sur mes projets !

Je ne dois pas me disperser dans les relations, si je veux aussi avancer dans mes projets. Il faut que je me concentre sur mes blogs et mon activité de plasticien. Trouver et conserver un équilibre entre activités seul et relations en groupe, entre extraversion et introversion. Je crois que je suis dans une phase d’euphorie créé par les petites réussites que j’obtiens, dans mes relations, mes blogs, mon travail artistique. J’en retire beaucoup de satisfaction, de bonheur, de leçons de vie. En fait j’apprends de la vie à vitesse grand V en vivant tout cela, en plongeant dans la vie, en m’immergeant.

Je me repose sur mes lauriers !

Ça me fait penser que quand j’étais à l’école, mes professeurs me disaient que je me reposais sur mes lauriers. En effet je sens que si je me sens trop bien je risque de ne plus travailler et de me complaire dans trop de relations sociales. Alors je dois bien garder en vue mes objectifs et mes buts, garder le cap pour avancer dans mes projets professionnels et personnels.

Une journée sportive !

Ce soir j’ai retrouvé un nouveau pote zèbre pour faire du sport. Nous avons testé pleins de nouvelles figures sur des barres fixes en échangeant nos astuces. C’était très sympa. Quelle journée sportive pour moi. 40 km de vélo et une séance de sport d’une heure et quart. Je pense que je vais bien dormir.

Bonne nuit !


Mes Pages du matin, Mardi 22 mai 2018 à 8h18 !

Bonjour,

Routine matinale ?

Levé sans réveil à 7h30, je n’ai pas voulu écrire mes pages du matin immédiatement. J’ai préparé mon petit déjeuner car je n’avais plus de riz complet a manger, j’en ai profité pour faire un gâteau à la farine de sarrasin avec des raisins secs, du gingembre et des écorces d’orange. J’ai déjà un peu mangé et viens de faire ma toilette.

Beauté au masculin !

Mes ongles n’ont jamais été aussi longs, pas autant que ceux d’une femme non plus, car je me les coupais très courts. J’aime bien ma barbichette en ce moment. Comme à chaque fois je crois avoir trouvé mon style, mais bien souvent quelques temps après, je change encore de style. Et cela côté coupe de cheveux, barbe, chemise ou T-shirt, petit déjeuner …

De nature très changeante !

Je change souvent de style, de pensées, de croyances, de préférences. Il m’est difficile d’adopter des routines pour gagner du temps. Un autre avantage des routines est de préserver ma réserve de volonté en me posant le moins de questions possible. Car chaque question, et Dieu sait si on s’en pose beaucoup dans une journée, utilise une quantité d’énergie pour faire des choix.

Trop de questions !

J’ai d’ailleurs remarqué que quand je n’ai pas beaucoup d’énergie, je n’arrive plus à supporter de me poser des questions à longueur de temps. Et surtout je m’énerve quand les autres me posent des questions, car j’estime que j’ai déjà beaucoup à faire avec les miennes. Alors quand une personne me demande quelque chose dont on a déjà parlé, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Et plus la personne est proche, plus je renvoie la personne à sa mauvaise mémoire, son manque d’autonomie et de débrouillardise. Non mais !

Et VLOG !

Bien dormi, levé deux fois dans la nuit, en forme, je me sens prêt à attaquer mes projets. Je regarde des vidéos en anglais de personnes qui parlent de leur vie passée et quotidienne. Et je trouve ça génial. C’est ce qu’on appelle des vlog, c’est à dire des blogs mais en vidéo. Je pense créer mon vlog pour mon blog surdoué ou pas surdoué bientôt. Je mets du temps à le faire car je fais comme d’habitude trop de choses. Heureusement que je ne suis plus à la recherche de la perfection, ainsi je mets beaucoup moins de temps qu’avant et je peux faire encore plus de choses. Mais là je me concentre sur mon blog sur l’architecture d’intérieur.

Bonne journée !


Mes Pages du matin, Mercredi 23 mai 2018 à 8h07 !

Bonjour,

Mon réveil vient de sonner, je me suis gargarisé la bouche à l’eau. Gratté la langue avec un gratte-langue comme les hindous. Sorti du frigo mon petit déjeuner.

Suivre mon intuition !

Hier soir je suis allé avec une amie à un meetup sur le thème des podcasts sur internet. Je savais que j’aurais dû prendre un parapluie. En effet il y a eu un gros orage dans la soirée. Et je suis rentré chez moi en vélo sous le déluge. J’ai quand même pu trouver deux sacs en plastique pour me faire un mini poncho et me couvrir la tête. Ça me faisait un bonnet de rasta comme si j’avais une touffe de cheveux énorme, car le sac se gonflait pendant que je roulais. Toujours suivre mon intuition et même revenir sur mes pas.

Procrastination déguisée !

Lors de ce meetup sur les podcasts, je me suis demandé pourquoi je mets autant de temps a passer à la vidéo. Pourquoi je n’ai pas avancé plus loin dans le formation de blogging ? Qu’est-ce que j’attends. J’ai l’impression de stagner. Même si j’écris tous les jours dans mon blog et que je crée un autre blog. Je veux passer à la vitesse supérieure, avec la création de vidéos. Et à partir de chaque vidéo je vais pouvoir extraire un fichier audio MP3 un podcast que je mettrai aussi en ligne.

Mes avantages à faire des podcasts et des vidéos !

Ils sont beaucoup plus rapides a créer qu’un article contenant le même nombre de mots. Ce qui veut dire que je devrais gagner du temps. Et c’est exactement ce que je recherche. C’est pour cela que je dois absolument passer à la vidéo le plus rapidement possible. Je ne peux plus me permettre de perdre du temps en écrivant des articles. Donc à partir de chaque vidéo je vais pouvoir en extraire un podcast et retranscrire le fichier audio en article. Tout cela à partir d’une vidéo. C’est toute une chaîne de production qui me permettra de gagner du temps et de créer un contenu disponible sur trois formats différents.

Podcast et vidéos, les avantages pour vous !

Vous aussi vous gagnerez du temps en écoutant mes podcast ou mes vidéos comme des podcast. Où vous voudrez en ayant une autre activité par exemple. Vous pourrez aussi les écouter en vitesse accélérée x 1,5 ou x 2 comme je fais sur Youtube. Donc plus besoin de vous concentrer sur un écran au calme pour lire.

Mes pensées en vrac !

Cette nuit je fais beaucoup de rêves mais sans importance. Je n’ai pas besoin de les noter. Hier une voisine m’a apporté des cerises miam miam miam. Juste avant le meetup d’hier soir j’ai fait une petite séance de 15 minutes de street workout. Car je suis passé juste devant le spot. Et j’aurais dû aller à une rencontre de zèbres mais j’ai dû annuler à cause de la pluie. Effectivement, j’étais déjà bien mouillé en passant devant. Dommage la rencontre de ce groupe a lieu une fois par mois je devrais donc attendre. Je pense toujours à mon secret à vous révéler sur moi. Mais j’hésite encore. Des fois je me dis que ça ne changera rien pour vous. Et d’autres fois, j’ai peur que ça change tout et que vous ne m’aimiez plus. Je me demande si vous avez deviné de quoi il s’agit ? Quel enfant fais-je ?

Bonne journée !


Mes Pages du soir, Mercredi 23 mai 2018 à 22h34 !

Bonsoir,

Légèrement préoccupé !

Je pense avoir besoin d’écrire avant de me coucher ce soir. J’ai la tête pleine comme un oeuf prêt à exploser. Au point d’avoir des acouphènes. Ce qui m’arrive rarement. Je ne pense pas avoir pris froid hier soir. Mais ce soir en rentrant de l’assemblée générale de ma copropriété, je me suis senti épuisé par cette réunion, qui s’est pourtant bien passée. J’avais l’impression que plus rien ne pouvait rentrer dans ma tête. Comme si je manquais de sommeil. Je dors mal en ce moment. Et c’est peut-être dû à la création de mon deuxième blog.

Je persévère car je veux réussir !

Chaque jour je travaille dessus, j’ai repris la formation de blogging où je l’avais laissée en janvier quand je me suis lancé dans mon défi de cent jours à écrire un article par jour. Je me dis que je n’aurais pas dû arrêter la formation sous prétexte que j’étais trop occupé avec mon défi. Complètement laissé embarquer par ma façon de m’investir. Car je mets du temps à reprendre mes repères. Mais c’est fait de toute façon. Je n’ai qu’à persévérer, tenir bon. Je me souhaite du courage. En plus, plusieurs choses ne fonctionnent pas comme prévu dans les réglages. Et ça me chiffonne. Oui je dois vraiment tenir le coup, m’accrocher et ne pas chercher des prétextes pour m’en échapper. Remettre à plus tard, non. Mon temps est compté. Je sais que c’est pas à pas, petit à petit, que je vais y arriver.

Perdu dans mes projets !

Je pense que l’idéal serait que mes deux blogs soient au même niveau d’avancement, pour faire les choses en parallèle. Mais non puisque que j’ai pris beaucoup d’avance avec mon premier blog sur les surdoués. En fait je n’ai pas assez de satisfactions en retour, je suis dans ce qu’on appelle la traversée du désert. Où pas grand-chose ne se passe et je dois fournir des efforts sans avoir de retours. C’est un investissement très important pour moi. La phase d’excitation est passée et je ne sais plus trop où me situer. A la fois, j’ai trois projets professionnels et pleins de choses à faire dans chacun de mes projets.

Mes trois projets professionnels !

Je récapitule mes trois projets, mon blog sur l’architecture d’intérieur, mon blog sur les surdoués et mon activité d’artiste peintre. Avec ces trois gros projets je réussis à trouver mon équilibre. Si je n’avais pas de blog pour les surdoués, cela me manquerait, car je travaille sur mon développement personnel en même temps. Et c’est essentiel pour moi, je ne pourrais plus m’en passer. Je ne pourrais plus me passer non plus de création artistique. Après cinq ans de production artistique régulière et deux ans à travailler mon réseau. Ce n’est pas le moment d’arrêter. Je pourrais me contenter de ces deux gros projets. Mais je dois assurer mes arrières avec mon blog sur l’architecture d’intérieur. C’est une manière plus “sérieuse”, conformiste de gagner ma vie. Mais ce deuxième blog va me donner beaucoup plus de travail.

Une question d’équilibre !

Le blog sur l’architecture est technique, celui sur les surdoués, plutôt intellectuel, et mon activité de plasticien, artistique. Je pense trouver un équilibre dans mes les trois activités professionnelles. En fonction de ce qui va fonctionner et ne pas prendre, je pourrais lâcher un projet. Mais ce sera un dilemme de laisser tomber un projet essentiel.

Aussi besoin de cela pour mon équilibre !

Ensuite mon équilibre dépend aussi de mon alimentation, de mon activité physique et de ma vie sociale. Ces deux dernières me prennent beaucoup de temps. Mais sont vitales et je ne peux m’en passer sans que cela me manque cruellement. Il est sûr que je pourrais être plus sélectif dans le choix des événements et réunions auxquelles je vais. Il y en a tellement que je ne suis pas obligé d’aller à tous. Et que je devrais prioriser. Mais j’ai toujours peur de manquer. Évidemment je fais à fond quand ça me plaît. Mais je m’épuise. En fait je tourne en rond. Je me sens pris au piège des avantages d’être qui je suis. A en faire souvent trop, plus qu’il n’en faut.

En attendant, bonne nuit !


Mes Pages du matin, Jeudi 24 mai 2018 à 8h19 !

Mal dormi !

Bonjour j’ai mal dormi cette nuit. Les voisins du dessus ont fait du bruit toute la nuit en discutant et en écoutant de la musique. Cela dure depuis plusieurs jours bien que j’aie un casque anti-bruits. Parfois je les entends malgré tout et cela me réveille. Bref je me sens un petit peu fatigué mais je pense que je vais bien travailler aujourd’hui.

Rêve de cette nuit !

Cette nuit j’ai rêvé que ma sœur et moi avions emménagé dans un nouvel appartement. Et que nous pourrions peut-être avoir deux colocataires supplémentaires. Mais peut-être qu’on ne pourrait pas s’entendre aussi bien que tous les deux.

Analyse de mon rêve !

Dans ce rêve ma sœur et moi représentons ma part féminine et ma part masculine. Avoir un nouvel appartement symbolise mon nouveau moi. Et le fait d’avoir d’autres colocataires me fait penser à avoir une personne dans ma vie en amour. Du coup même dans le rêve, tout comme dans ma vie réelle je me demande si c’est une bonne idée de me remettre en couple. J’ai peur de ne plus me sentir aussi bien qu’en étant seul. Mais je peux me tromper.

Mes pensées en vrac !

Ce soir j’ai un atelier câlin. Aujourd’hui je vais continuer la formation sur le blogging. Le linge d’hier est sec, je vais pouvoir le ranger. J’ai cuisiné hier donc aujourd’hui pas besoin de le faire. J’ai eu des problèmes de connexion avec mes compte de mail Yahoo hier sur mon téléphone. Je suis aussi allé dessiner pendant 2h à l’atelier et j’ai fait deux nouveaux dessins. En ce moment, je passe beaucoup moins de temps à l’atelier de peinture. Mais j’y vais quand même une heure ou deux par jour où tous les deux jours pour garder un rythme. Le beau temps à l’air de revenir après deux jours de pluie et d’orages.

Comment je me sens aujourd’hui ?

Je me sens ni bien ni mal ça a l’air d’être neutre dans ma tête et dans mon corps. Et je ressens de la fraîcheur dans mes pieds comme quand je ne dors pas suffisamment. Mais je pense que ça va aller aujourd’hui. Hier soir j’ai fait un point sur mes projets pour voir si je n’en faisais pas un peu trop. Et si je pouvais supprimer une activité pour gagner du temps. Mais j’ai compris que j’avais trouvé un équilibre avec tout ce que je fais. Et que je ne pouvais pas supprimer quelque chose, car cela me manquerait. Avec chacun de mes projets et de mes activités, tous les domaines de ma vie sont importants, ma vie est complète.

La vidéo pour mes blogs !

J’ai vraiment hâte de passer à la vidéo parce que je pense que je pourrais faire passer beaucoup plus d’émotions que par un article. Et cela créera une relation entre vous et moi plus intense, plus proche, plus intime, plus authentique. Aussi je crois que cela va être un grand pas pour moi dans mon développement personnel. Je vais acquérir une plus grande confiance en moi. Ainsi qu’un grand lâcher prise sur mon perfectionnisme et le contrôle de mon image que j’ai de moi. En effet je pense apprendre beaucoup sur moi et tirer de grandes leçons. Puis progresser à grand pas sur mon chemin d’ouverture sur le monde, sur moi-même et sur les autres.

Je construis enfin quelque chose dans ma vie !

Avec mes blogs j’ai l’impression de construire quelque chose de concret. Bien que ce soit dématérialisé, n’aie pas de consistance physique. Tout ce que je peux écrire et ce que je pourrais tourner en vidéo, restera pour toujours. Ce ne sont pas des gestes fugaces qui tomberont dans l’oubli ou dans les souvenirs. J’en garderai une trace pour toute ma vie. A condition bien sûr de conserver ces blogs et ces vidéos.

Mon blog comme un journal intime en ligne !

Mon blog et mes vidéos pour les surdoués est comme un journal intime que je mets à disposition de tous les zèbres qui pourrait en avoir besoin. Le fait de le rendre visible à d’autres personnes me permet d’avancer et beaucoup plus loin que tout seul. Parce que je m’engage auprès de tous mes lecteurs quand je parle de mes projets, de ce que je veux faire. Et si je souhaite faire marche arrière je vais dois expliquer mes raisons. Je ne peux ni me voiler la face, ni berner mes lecteurs, ne peux plus me mentir. Et cela me pousse à passer à l’action.

J’ai écrit hier soir ci-dessous, j’ai voulu faire un point sur mes projets et mes activités que j’estime essentielles, donnant un sens à ma vie. Sans lesquelles je sentirais un manque.

Bonne journée !


Mes Pages de l’après-midi, Vendredi 25 mai 2018 à 13h48 !

Bonjour,

Méditation et rêve éveillé !

Je viens de faire une méditation simple et je m’aperçois que j’ai fait des rêves éveillés dès l’instant où j’ai fermé les yeux. Un guide m’a demandé de le suivre ce que j’ai fait. Mais je ne me rappelle pas de la suite. Je crois que j’ai un sérieux problème de mémoire travail, la mémoire à court terme. Il faudrait que je me fasse tester.

 

Un rêve m’est revenu à la mémoire !

Finalement je me souviens d’un autre rêve que j’ai fait la nuit d’avant. J’étais dans la grande pièce de vie d’une maison traditionnelle japonaise. Il y avait un bassin au centre et quelques personnes autour. Une magnifique jeune femme en robe de soirée dorée et aux cheveux longs dorés, maquillage et mains parfaits semblait être la maîtresse de maison. À un moment cette femme appuie sur un bouton pour ouvrir la porte d’entrée.

Un rêve de libération !

La porte s’est ouverte et elle est sortie avec le sentiment de pouvoir s’échapper de ce lieu qui l’enfermait. Elle est partie sans rien d’autre que sa robe et ses chaussures pour se sentir libre. Se lancer dans l’inconnu et dans la nuit noire ne lui faisait plus peur. J’ai l’impression que par moment j’étais cette femme du moins que je la comprenais. Elle semblait être coincée dans un rôle social qui ne lui ressemblait pas. Dans une belle maison elle jouait un rôle qu’elle ne voulait plus tenir. D’un seul coup elle avait décidé de tout laisser tomber, de tout abandonner derrière elle pour enfin être elle-même.

 

Meetup ce matin sur l’engagement !

Ce matin je suis allé à un meetup organisé par les creative morning sur le thème de l’engagement. Il y a eu deux intervenants.

L’indignation comme origine de l’engagement !

Le premier, H. adjoint au maire de Lyon 1er élu à 20 ans, il a 24 ans, à commencé à s’intéresser à la politique depuis l’adolescence. À écrit un livre “la colline insoumise”. À l’origine de son engagement, l’indignation devant les inégalités sociales. Il a très tôt voulu changer les choses.

 

La conviction comme moteur de l’engagement !

  1. 36 ans, musicien, marié 3 enfants. D’un père pasteur, il est pasteur mais pas par hérédité, par conviction personnelle. Pour faire quelque chose de très engagé dans la vie, d’après lui, la conviction est très importante. “Le doute est un poison pour la conviction et un aliment pour la foi”. Citation de Gustave Thibon dans “ L’ignorance étoilée” (1974). Son niveau d’implication est lié à son niveau de conviction. Comment être convaincu ? La conviction vient d’une révélation découverte dans ce qu’il a entrepris, en passant à l’action. A force d’essayer des activités, de chercher ce qui pourrait bien lui plaire, il a trouvé ce pour quoi il était fait.

Le parcours de l’engagement !

Au fil des échecs et des réussites, il a découvert sa voie, ses préférences, ses passions. Tout part d’une découverte qui se transforme petit à petit en conviction. Pour découvrir sa destinée il a dû essayer pleins de nouvelles choses. Sa conviction lui permet de transmettre quelque chose de plus grand que lui-même, il en a besoin pour arriver à toucher sincèrement les gens. Il fait avancer autrui par conviction et les personnes qui l’ont fait avancer, lui ont aussi donné beaucoup, par conviction. Citation de Martin Luther King, “un moment arrive où le silence devient une trahison”. Donc à partir d’un certain niveau, il a senti qu’il devait s’engager car sinon il se trahirait.

Un parcours pas si évident !

C’est dans les moments d’opposition que les convictions se révèlent. L’opposition, les haters (ceux qui détestent en anglais), les critiques font partie du parcours, du processus. Et cela demande du courage, de la force et de la persévérance. C’est l’occasion d’apprendre et de progresser, ce qu’on fait toute la vie. La concurrence est là mais il ne faut pas se placer comme concurrent. Il faut pouvoir rester soi-même. C’est un catalyseur pour avancer dans la vie et ses projets.

Un discours motivant !

Ce témoignage m’a beaucoup parlé même si je n’ai pas pu tout retranscrire. Ça se voit qu’il a l’habitude de prêcher. Chacune de ses phrases était remarquable, symbolique, puissante. Je comprends son chemin, le trouve juste et intéressant. J’ai aussi besoin de ça dans ma vie.

Mon planning surbooké !

Ça y est je recommence à remplir, à bourrer mon planning d’événements et d’activités. Et je vais encore avoir moins de temps pour moi, mes blogs, peindre. Pourtant ce temps est pour moi et j’ai envie de faire tout ce que j’ai programmé. Comment faire ? Je sais que la semaine prochaine j’en aurai beaucoup moins. Et je sens que je vais pouvoir un peu respirer et avancer plus vite dans mes projets de blog. J’espère seulement qu’entre-temps je ne vais pas découvrir d’autres événements intéressants auxquels participer. Voilà.

Changement de rythmes !

Fin de semaine prochaine ce sera le début du mois de juin. Un mois festif. Le dernier avant les grandes vacances pendant lesquels je n’aurais sûrement pas de meetups pour les entrepreneurs auxquels aller. Du coup je ne suis pas sûr de vouloir partir en vacances cet été. Je voudrais en profiter pour avancer dans mes projets professionnels et artistiques. L’occasion de booster tout ça. Je tâcherai de prendre des weekends pour me reposer ou me balader au bon air en vélo.

Une notion du temps vue par un surdoué !

Je me rends compte que le temps est cyclique, ponctué d’événements, de temps plus ou moins forts. Dans lequel il est impossible d’adopter un rythme de croisière. Car il faut vivre avec son temps et les autres. J’aimerais tellement qu’il n’y ai plus de fêtes, de jours fériés. Que les semaines et les mois se ressemblent tous pour construire de grandes choses, aller de l’avant à grande vitesse, foncer. C’est comme le besoin de sommeil la nuit. Je suis tellement à fond dans tout ce que je fais que la nuit me frustre car je dois arrêter mes activités pour aller dormir. Pareil pour prendre un repas, cela me coupe dans mon élan.

Bonne journée !


Mes Pages du matin, Samedi 26 mai 2018 à 8h05 !

Bonjour,

Bien dormi mais pas assez. Hier soir couché à 1h du matin car rentré tard de la soirée zebra crossing.

Soirée zèbres d’hier soir !

Je l’ai trouvé sympa cette soirée. Comme d’habitude, il y a toujours des nouvelles personnes, dont j’ai fait connaissance. C’est incroyable, à chaque fois nous parlons de sujets différents et profonds. Nous avons abordé les thèmes des nouvelles sexualités, des difficultés dans la vie, de confiance en soi, d’ésotérisme …

L’humour particulier des surdoués !

Et nous avons raconté des blagues. Comme je suis nul en blagues, la dernière fois que j’ai eu mes ex beaux enfants chez moi, j’ai noté sur mon smartphone des blagues toutes fraîches. A la soirée zèbre il y a un homme très blagueur et il ne connaissait pas celles que je lui ai sorties. Je ne sais pas pourquoi bien que j’adore rigoler je n’ai aucune mémoire pour les blagues. De même j’adore jouer à des jeux mais je retiens difficilement les règles des jeux.

S’il y a une chose dont je peux me plaindre :

Hier je n’ai pas eu le temps d’avancer ma formation de blogging. Car j’ai fait beaucoup de choses à l’extérieur de chez moi. C’est récurrent, je trouve que je me plains beaucoup de ça. De manquer de temps, de faire trop de choses intéressantes dans une journée et de ne pas pouvoir travailler assez. Ne pas arriver à faire de choix pour en faire moins.

Je m’épanouis dans les relations !

Mais j’aime tellement rencontrer des gens. Après mon passé d’ancien timide, maintenant que je me sens à l’aise dans les relations, j’en profite. Et je pense qu’en ce moment j’apprends énormément sur les relations humaines. En plus je gagne en estime et en confiance. Même si je ne comprends pas tous les codes qui régissent les relations dans cette société, j’arrive aisément à entrer en relation avec les autres personnes. Mais peut-être qu’il n’y a pas de codes et que ce n’est qu’une question de confiance en soi et d’être naturel.

Je vide mon sac de pensées !

Hier j’ai fait de nouveaux dessins dans mon atelier pendant qu’il pleuvait quelques gouttes avant de partir à la soirée zèbres. Content d’avoir pu un peu dessiner. Au sport hier j’ai beaucoup parlé de ma vie à deux personnes car elles m’ont posé des questions sur ce que je faisais. Belle séance de sport acrobatique sur des barres fixes. Je recommence ce matin avec un collègue de sport zèbre. Content aussi de cette nouvelle amitié. J’ai l’impression d’être un enfant, c’est comme dans mon enfance. J’adore rencontrer de nouvelles personnes et me faire de nouveaux amis.

Bonne journée !


Mes Pages du soir, Dimanche 27 mai 2018 !

Bonne fête maman.

19h14

Bonsoir,

Journée détente, rare pour moi !

Pas eu le temps d’écrire jusqu’à maintenant pour aujourd’hui. Hier soir je suis sorti en boîte de nuit pour danser et retrouver quelques amis. J’ai aussi rencontré d’autres personnes. Je comptais rentrer à trois heures du matin mais finalement je suis rentré à cinq heures. Et je me suis levé à neuf heures et demie pour faire des petites commissions avant d’aller à un pique-nique avec une amie. Ensuite nous avons visité une exposition sur une collection d’affiches d’Andy Warhol dans au musée de l’imprimerie de Lyon avec deux autres amis. Autant dire que je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit. Et là je vais me coucher tout de suite après mes pages du soir. Même si je suis fatigué pour moi il est essentiel d’écrire chaque jour.

Je culpabilise un peu !

Oui j’aurais voulu me coucher plus tôt pour dormir suffisamment. Mais je n’ai pas pu. J’ai l’impression d’être un gamin de vingt ans avec mon envie de faire la fête. Beaucoup dansé et dépensé d’énergie. Heureusement que je ne bois pas d’alcool et que je ne dépense pas tout mon argent en boisson je reste sage de ce côté-là, juste un verre de jus d’abricots.

Déjeuner sur l’herbe !

Le pique-nique sur les berges du Rhône avec une amie zèbre était super sympa. Nous avons parlé de pleins de choses. Ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus. Nous avons vraiment beaucoup de points communs. Zébritude, côté artiste, bio, tendance végétarienne, importance d’une alimentation saine, danse, langues étrangères, certains aspects de notre vécu de zèbres.

Tous les zèbres ne se ressemblent pas !

Dans les rencontres entre surdoué-e-s j’ai remarqué que les zèbres ne sont pas tous pareils. Ils peuvent être complètement à l’opposé les uns des autres. Par contre il y a bien une différence entre les zèbres et les non surdoués. Ainsi que des caractéristiques communes aux zèbres.

Mon ressenti dans mes relations aux autres !

Avec mon amie nous pouvons discuter à bâton rompu sans que je ressente de malaise. Alors qu’avec une personne non zèbre il y a plusieurs moment dans la conversation où je me sens un peu flotter dans le vide. Ne sachant quoi dire où comment diriger la conversation. Mais je lâche prise et laisse aussi l’autre prendre les rênes de la conversation. Entre zèbres qui ont des points communs, la discussion est plus fluide et à un rythme soutenu. Mais des fois avec certains surdoués je sens que le courant ne passe pas de mon côté. Pourtant je continue la relation ou la discussion. Je ne sais pas pourquoi.

Mes pensées en vrac !

Après la visite du musée sur mon chemin du retour en passant par les quais de Saône et à la fin de la journée des bouquinistes, j’ai trouvé des livres assez anciens abîmés abandonnés. Je les ai récupérés pour faire des dessins dessus. Là je me sens bien fatigué. Je crois que je vais bien dormir cette nuit. L’idéal serait que je dorme d’un seul coup pendant huit heures d’affilée sans me réveiller. Mais je peux toujours rêver car je connais bien mon métabolisme digestif très rapide. Et je suis sûr d’être dérangé durant mon sommeil. Je n’arrive plus à penser normalement je vais dormir. Au fait j’écris ce soir mais je publierai demain lundi parce que je n’ai pas assez d’énergie pour le faire ce soir.

22h09

Réveillé au bout d’une heure !

Dormi seulement une heure car réveillé par un rêve sexuel. Je n’arrive pas à retrouver le sommeil. Alors j’ai organisé ma semaine prochaine et je viens de corriger ce que j’ai écrit. J’ai chaud. Je suis tenté de faire une nouvelle nuit de blanche.

Quoi faire ?

J’aurais envie d’aller dessiner et peindre à l’atelier pendant des heures et des heures. Comme je suis fatigué je sais que je ne pourrais pas travailler sur ma formation de blogging. Mais peut-être que je pourrais publier cet article ce soir finalement. Et travailler sur mon blog pour les surdoués. Je sais que j’ai quelques petites tâche simples à effectuer qui ne demandent pas trop de concentration. Je n’arrive pas à me décider peut-être à cause de la fatigue. Bon je vais essayer de me rendormir. Ah non voilà que j’ai faim maintenant. C’est un vrai cercle vicieux. Comme je ne peux pas me recoucher tout de suite après avoir mangé à cause des reflux gastriques, je serai obligé de rester debout ou assis encore pendant une heure ou deux pour digérer un peu. Bon je vais essayer de tester le fameux dicton qui dort dîne.

Bonne nuit !

3h07

Parler de sexualité, tabou ou pas pour les surdoués ?

Je me suis réveillé il y a dix minutes pour aller aux toilettes. Je vous l’avais bien dit que ma digestion allait m’embêter en pleine nuit. Le bruit de des voisins du dessus me fait repenser à une chose. Suite à ma rencontre avec Zebra Crossing vendredi soir dernier nous avons beaucoup parlé de sexualité. Autrefois en parler était tabou pour moi. Mais désormais j’arrive à en parler de plus en plus facilement. Alors je me demande si ça vous dérangerait ou pas que je parle de sexualité et d’amour dans mon blog. En pensant que ça vous intéresserait peut-être d’avoir des témoignages dans ces domaines.

L’activité nocturne de mes voisins !

J’ai été réveillé par mes voisins du dessus. En fait c’est un jeune homme étudiant qui loue depuis peu l’appartement du dessus. Et d’après que ce que j’entends et ce que j’ai compris il a rencontré quelqu’un il y a quelques jours. Depuis ils passent leurs nuits à discuter. Cela trouble mon sommeil. En fait mon appartement est sympa et je gagne de la place en ayant construit les chambres en mezzanine. Le problème est que je suis plus près du plafond et que j’entends bien plus les bruits du dessus. Heureusement que j’ai un casque de chantier anti-bruit.

La sexualité des voisins !

Comme je viens de parler de sexualité, à propos de mes voisins, ils font l’amour toutes les nuits. Je le sais parce que je les entends. J’ai oublié de lui dire que je l’entendais parler la dernière fois que je suis allé chez lui à propos d’une fuite d’eau. À ce moment-là il était seule. Je me rappelle que j’avais prévenu les voisins précédents.

4h20

Je n’ai pas vu le temps passer et je ne me rappelle plus ce que j’ai fait. Tout ce dont je me rappelle c’est que je viens de faire des posts sur mes comptes Instagram. Celui d’artiste peintre et celui pour mon blog pour les surdoués

Re-bonne nuit !

Cliquez ici pour lire mes pages du matin précédentes.

Et cliquez là pour voir les suivantes.

Mon outil quotidien préféré, mes pages du matin et du soir
Mon outil quotidien préféré, mes pages du matin et du soir !
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.