Mes Pages du Matin ! 2018-S25

Mon outil quotidien préféré, mes pages du matin et du soir

Mes pages d’écriture mises à jour le Mercredi 20 juin 2018, semaine 25 de 2018.

Elles consistent à écrire sans s’arrêter, trois pages d’écriture manuscrite le matin, où l’on donne libre cours aux pensées. Pendant seulement vingt à trente minutes. C’est la première chose à faire en se levant. Pour en savoir plus sur la consigne de cet exercice quotidien, lisez mon article sur les pages du matin. Astuce si vous n’avez pas le temps de tout lire, lisez les titres, il se peut que je parle de choses pouvant vous intéresser. En fait, c’est mon journal intime.

Cliquez ici pour lire mes pages du matin précédentes.


Mes Pages du matin, Mercredi 20 juin 2018 à 9h14 !

Bonjour,

Insatisfaction !

Je ne suis pas du tout satisfait de la tournure que prend mes pages du matin. Elles m’apportent un certain nombre de choses mais je ne vois pas en quoi elles peuvent vous intéresser. Je ne trouve pas ce travail assez qualitatif pour être sur un blog. Je me suis rendue compte où j’ai l’impression qu’il y a pas mal de choses négatives. Et ce n’est pas du tout l’image que je veux donner de moi car elle ne me correspond pas. Je suis plutôt une personne pleine d’énergie, enthousiaste et qui se pose des questions.

Que faire avec mon blog sur la surdouance ?

Que faire de mes pages du matin? Est-ce que j’ai le temps de me consacrer à un nouveau défi ? Alors que j’ai un deuxième blog à diriger. J’ai l’impression que si je ne me lance pas un nouveau défi, que si je ne reprends pas en main mon blog, son dynamisme va retomber. Il me faut absolument trouver quelque chose qui soit intéressant pour moi et surtout pour vous.

Redynamiser mon blog !

A priori les pages du matin sont juste là pour me vider mon cerveau et non pas besoin d’avoir une qualité d’écriture. Cependant j’aimerais bien élever un peu le niveau en proposant quelque chose de challengeant. Justement je me demande si je ne pourrais pas me lancer un nouveau défi chaque matin pour la journée et voir le soir si j’y suis arrivé ou pas et pourquoi.

Je vais devoir faire des choix !

Mais que faire de mes pages du matin, de mon journal intime ? Est-ce que je continue ? Mon emploi du temps n’est pas extensible. Déjà que mes pages du matin me prennent du temps ainsi que mes trois points positifs et mes trois réussites chaque jour. Sachant que je n’ai pas assez de temps pour mon nouveau blog. Je ne peux pas ajouter un nouvel exercice. Ce n’est pas raisonnable. Ou alors je transforme mes pages du matin en challenge du jour ou intention du jour. Je préfère challenge du jour, c’est beaucoup plus motivant.

Comment cela pourrait-il se dérouler ?

Je pense que ça pourrait ressembler un peu aux pages du matin dans la première partie où je pourrais exprimer un mécontentement, parler d’une trouvaille ou poser une question. Ensuite dans le deuxième partie je pourrais parler de ce que je voudrais faire de challengeant dans ma journée.

Me concentrer sur une chose à la fois !

Cela me fait penser que quand je me concentre sur une seule activité dans la journée j’avance plus vite dans mes projets. Et je ressens une grande satisfaction. Donc l’idée serait de me concentrer sur seulement une chose importante par jour. Je tendance à vouloir faire trop de choses dans une journée, m’éparpiller, papillonner.

Priorité à mes priorités !

Si je me réfère au livre “Priorité aux priorités” de Stephen Covey, l’idéal serait d’avoir une seule grosse activité dans ma journée plus quelques petites activités. Et non d’avoir plusieurs choses importantes à faire en une seule journée que je n’arrive jamais à finir. J’obtiendrai plus de satisfaction et j’avancerai plus.

Tout finit par passer !

Soit dit en passant, je commence un peu à me lasser d’avoir autant de Meetups le soir. Au Meetup d’hier soir je n’ai je me suis ennuyé et je suis donc parti plus tôt j’en ai profité pour faire une séance de sport en plein air à la place.

Comment bien gérer mon niveau d’énergie ?

Étant fatigué en ce moment j’aurais plutôt envie de rester chez moi et de travailler tranquillement. Ce qui m’aiderait à avancer d’autant plus sur mes projets. Je vais limiter encore un peu plus mes sorties. En plus je serai beaucoup moins fatigué. Peut-être que l’idéal serait de sortir une fois tous les deux ou trois jours et de garder mon énergie pour moi et mes projets, au lieu de la dépenser dans mes relations sociales. Ce n’est pas parce que j’ai beaucoup d’énergie que je dois tout dépenser. Finalement j’ai peut-être de la chance d’être tombé malade. Sans cela je ne me serais pas rendu compte de tout ça et je n’aurais pas procédé à des changements dans mon mode de vie. Tout a une bonne raison d’être même la maladie.

Du nouveau dans mon blog !

  • C’est décidé je vais arrêter d’écrire mes pages du matin dans mon blog et je vais recommencer à les écrire à la main dans mes cahiers. De toute façon je ne pouvais tout pas tout dire et ce n’était pas assez spontané. Je ne regrette pas cette expérience.
  • Et je vais créer un nouvel outil pour les surdoués, le “challenger du jour”. Ce sera une évolution de mes pages du matin. Pour plus de plaisir, plus de satisfaction, de plus grandes avancées dans mes projets.

Finalement tout changement, toute création part d’une insatisfaction (voir le premier titre de mes pages d’aujourd’hui). La structure de mes pages de ce matin est quasiment la même que j’envisage pour mon challenge du jour.

Voilà, c’est dernier jour où j’écris mes pages du matin dans mon blog. Dans la foulée je mettrai en place mon challenge du jour.

Je me rends compte que lundi 18 juin, j’ai écrit ça : J’en viens à penser que mes pages du matin ne sont plus bénéfiques et que je tourne en rond.” Cela faisait déjà quelques temps que je ressentais ça. Deux jours après je prends une décision. Je suis capable de changer mes plans, mes engagements, si je remarque que cela ne me correspond plus. Ce n’était pas le cas avant.

A bientôt et bonne journée !


Mes Pages du matin, Mardi 19 juin 2018 à 10h20 !

Bonjour,

Faire du rangement pour mettre de l’ordre dans ma tête !

Quand je me sens bloqué comme pendant les derniers jours, j’ai besoin de mettre de l’ordre dans mes affaires. C’est exactement ce que je fais depuis plusieurs jours. Hier soir j’ai trié mes adresses email. J’ai trois adresses email chez Yahoo mais comme je ne suis plus satisfait du service, je migre chez Gmail. J’en ai quatre chez Gmail, une personnelle, une pour mon blog sur la surdouance, une pour mon blog sur l’architecture et une pour mon activité artistique.

Merci Google !

L’avantage avec Google et Gmail c’est de pouvoir bénéficier d’un disque dur en mode cloud de 15 Go gratuit par adresse email et de pouvoir sauvegarder les photos de mon smartphone de façon illimitée. Il y a encore beaucoup d’autres points positifs. Du coup avec mes 4 adresses Gmail j’ai accès à un disque dur de 60 Go accessible de mon smartphone et de mes ordinateurs, sans me poser la question si je travaille sur la bonne version de mon document. Sauvegardes automatiques et documents à jour.

Malade et en forme à la fois !

Je confirme que je suis bien malade en ce moment mais plutôt la nuit. J’ai de la fièvre, mal à la gorge ainsi que les yeux rouges. La journée tout va bien. Hier je me suis couché après minuit malgré la fatigue. J’ai fait ma séance de sport à l’appartement du ménage, du tri dans mon disque dur pour bien séparer chacun de mes deux blogs et mon activité d’artiste peintre. J’espère qu’après ça je vais me remettre en marche. Bizarre que j’entreprenne de tels chantiers le soir. C’est moi tout craché.

Défi ongles longs !

Concernant mon défi de me laisser pousser les ongles, j’ai arrêté une date de fin. Je me couperai les ongles fin juin après un mois et demi environ. Depuis une semaine je les entretiens tous les trois ou quatre jours. Je les taille en les limant puis j’applique un vernis protecteur durcisseur transparent pour éviter qu’il ne se cassent. J’aurais bien aimé de la couleur mais je me serais fait trop remarqué. Je les trouve magnifiques. Des femmes à qui je les ai montrés les ont aussi trouvés superbes. Ceux qui n’aiment pas ça sont des hommes. Un ami trouve ça très amusant comme expérience.

J’ai changé d’avis !

Je me demande pourquoi c’est mal vu pour un homme d’avoir les ongles longs alors que ça peut être très beau. Pourquoi est-ce réservé aux femmes ? Je comprends que c’est aussi une question pratique. Cela peut être dangereux quand on a un métier physique où l’on manipule des objets, ceci est aussi valable pour les femmes. Se retourner un ongle fait très mal, se casser un ongle arrive souvent. Mais les hommes qui travaillent dans des bureaux pourraient très bien avoir les ongles longs. Par contre je ne trouve pas beaux des ongles longs non entretenus, ça fait négligé. J’ai horreur de la négligence. Mes ongles longs me gênent souvent mais je fais attention à ne pas me faire mal. Je me rends compte qu’il faut en prendre soin, cela demande de l’attention que je n’ai pas forcément envie de donner.

Les femmes supportent un poids phénoménal de la société !

Vous avez de la patience Mesdemoiselles et Mesdames. Quand on sait que vous faites aussi attention à beaucoup d’autres choses (coiffure, tenue vestimentaire, appartement, votre chéri, vos enfants …). Je mesure les efforts et le poids de tout cela. Je ne sais pas si c’est une bonne chose mais je le vois en partie comme de l’esclavage. Les hommes sont loin d’en faire autant. C’est curieux comme je ne suis plus dégoûté par le fait d’avoir des ongles longs comme avant. Peut-être parce que ça a poussé progressivement de semaine en semaine, j’ai repoussé les limites de mon acceptation petit à petit. Je ne jugerai plus les hommes qui ont les ongles plus longs que les miens.

Bonne journée !


Mes Pages du soir, Lundi 18 juin 2018 !

7h27 Bonjour,

Rêve nocturne (+ analyse) !

Je suis à une réunion de zèbres le soir et ils proposent de chanter en disant chacun sa vérité. J’ai très envie de participer et de dire tous mes secrets. (C’est ce que je ressens très fort en ce moment pour être authentique et ne rien cacher). Mais je perds le groupe et je me retrouve dans une braderie et un marché au milieu des étalages de viande, de vêtements et de poisson. Un poissonnier me remets entre les mains un énorme morceau de thon d’un mètre de long. C’est lourd et je ne sais pas quoi en faire. Je reste un moment avec ce poids et retrouve son propriétaire pour le lui remettre. (Ce morceau énorme et lourd dont je ne sais pas quoi faire symbolise tout ce que je voudrais dire mais que je cache).

Deuxième partie du rêve !

Je pars ensuite à la recherche du groupe de zèbres que je trouve dans une rue. Le but du jeu est de trouver le titre de la musique qu’on entend. Il y a un morceau que je connais par cœur mais je ne me souviens pas du titre. En écoutant les paroles en anglais, je trouve le titre et je gagne la partie. Je ne me souviens pas du titre mais je pense que c’est un message important pour moi.

Je me mets en danger !

Le jeu continue et je dois parler d’une maladie que j’ai attrapée et je commence à glisser sur les pavés glissant d’une rue en pente raide. (Je pense que je serai sur une pente glissante si je parle de mes secrets, que je ne contrôlerai plus rien). Après avoir pris de la vitesse je commence à m’en voler dans les airs. Je prends de la hauteur, je survole les bâtiments et les personnes du groupe de zèbres que je salue. (Finalement dévoiler mes secrets m’a fait grandir et m’aide à avoir plus de recul).

Une certaine réussite !

Puis je me retrouve dans un magasin Ikea où j’affiche sur un tableau mes devoirs de lycéen ayant obtenu d’excellentes notes entre 17 et 20 sur 20. Les journalistes s’attroupent autour de moi et me posent des questions. (Les bonnes notes me font penser à de meilleurs résultats que j’aurais obtenu suite à la divulgation de mes secrets. Et ces journalistes me font penser au buzz provoqué par mes révélations).

10h37 Malade !

Je suis malade pour la seconde fois en quelques mois. Fièvre et mal de gorge. Normal car je m’épuise physiquement et mentalement. Je rencontre beaucoup de personnes dans tous les sens du terme. Je travaille moins. Serais-je sur une pente glissante comme je l’ai rêvé ? Je ne culpabilise plus d’être malade et je n’ai plus peur de dire à mon père que je suis malade. Mon père me demandait ce que j’avais fait chaque fois que je tombais malade. Comme si ce n’était pas normal d’être malade ou que j’avais fait une bêtise. Ensuite je culpabilisais.

Un chemin de libération laborieux !

Je remarque que plus je suis moi-même et plus je vis ma vie, plus j’ai tendance à tomber malade. Il y a quelque chose d’important qui se joue, des freins psychologiques internes. C’est épuisant de penser aux autres quand je vis ma propre vie. Parfois j’arrive à ne plus y penser mais le regard des autres est culpabilisant. Ou alors il ne l’est pas et c’est moi qui suis susceptible. De toute façon je lis beaucoup de choses dans le regard des gens ainsi que dans leur gestuelle, qu’eux-mêmes ne saisissent pas. J’en viens à penser que mes pages du matin ne sont plus bénéfiques et que je tourne en rond. Je me demande si je ne les détesterais pas.

Bonne journée !

Mon outil quotidien préféré, mes pages du matin et du soir
Mon outil quotidien préféré, mes pages du matin et du soir !
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.