Ma conception de l’intelligence temporelle ! 2/3

dixième type d'intelligence multiple : l'intelligence temporelle

Bonjour ! Voici la deuxième partie sur trois de mon article sur l’intelligence temporelle. Après avoir parlé dans l’article précédent des différentes théories sur les intelligences multiples, je vous parlerai de ma conception de l’intelligence temporelle. En quoi est-elle une composante importante de l’intelligence humaine ? En troisième partie dans le prochain article j’aborderai l’intelligence temporelle du surdoué.

Je m’appelle Raphaël, je suis surdoué non testé et j’enquête à propos de la surdouance car je veux tout comprendre par moi-même, mieux me connaître et m’épanouir.

D- L’intelligence temporelle telle que je la conçois !

Après avoir exposé quelques théories, je vais développer ma conception de l’intelligence temporelle. A quoi peut bien servir l’intelligence temporelle ? En quoi consiste-t-elle ? Je vais aussi aborder le rapport du surdoué au temps.

Passé, présent et futur !

J’ai beaucoup lu et entendu à propos des surdoué.es que par rapport aux personnes non surdouées, ils parlaient trop du passé. Et qu’ils se projetaient trop dans le futur et procrastinaient dans le présent. Continuellement préoccupés par le passé, le présent et le futur. Je confirme que j’ai beaucoup été dans ce schéma. Tous les surdoué.es que j’ai rencontré.es sont passés par cette phase. Et de nombreuses personnes m’ont fait cette remarque. Trop à faire revivre le passé, à imaginer le futur et à rêvasser dans le présent. Heureusement que j’arrive aujourd’hui à vivre et faire des choses dans mon présent. Mais je revisite toujours mon passé, celui des autres et du monde entier. Et je fais toujours des plans dans mon futur, celui des autres et de l’univers. Je ne peux pas m’en empêcher et je trouve cela mentalement jouissif, parfois épuisant.

Un point de vue négatif d’après les normopensants !

Dans le paragraphe ci-dessus je présente cela comme un point noir du surdoué, une tare, un problème. Quand les normopensants nous font des remarques à ce sujet il s’agit en effet d’une critique négative. Il est normal de penser à cette caractéristique négativement. En effet cette activité cérébrale à naviguer entre les trois temps en se posant des tonnes de questions est souvent très envahissante voire handicapante, paralysante chez le surdoué. J’ai écrit un article sur la paralysie du surdoué.

Une nouvelle vision positive, l’intelligence temporelle !

Et si nous essayions de voir tout cela d’un point de vue positif. Retournons la situation et voyons comment on peut transformer cette façon de penser en intelligence temporelle. Une formidable machine à voyager virtuellement en pensée dans le temps, à imaginer différents scénarios dans le présent et les conséquences dans le futur. Le cerveau est entre autres un disque dur, une mémoire où stocker le passé, le présent devenant passé et le futur (savoir projeter et créer des histoires).

L’intelligence temporelle et les surdoués !

D’après moi l’intelligence temporelle n’a rien à voir avec la surdouance. Elle concerne tous les humains. Par contre tout comme les autres types d’intelligence, l’intelligence temporelle est en général différente et plus développée chez les surdoués que chez les normopensants. Désolé de faire cette différence que je vis comme une discrimination, j’ai besoin de m’en excuser. Plus développée mais dans une certaine mesure. En effet le surdoué a une très grande mémoire. Il se rappelle bien des choses, foisonne de détails et il sait les situer dans le temps. Parfois au point de pouvoir revivre ses souvenirs en tête et les raconter comme s’il y était. En quoi le surdoué est parfois mal doté, c’est dans la planification, ce que le normopensant intelligent sait mieux faire que le surdoué. S’organiser dans le temps sans se faire déborder, sans être dépassé par les événements. Sans vouloir faire de généralité.

L’intelligence temporelle et la mémoire !

Derrière cette obsession du passé toujours présent voire vivant, se cachent d’immenses capacités. J’ai remarqué que les surdoués que je connais ont une grande mémoire. En parallèle les normopensants que je connais n’ont pas la même grande mémoire. J’ai des exemples chaque jour dans mon entourage. Sachant aussi que la mémoire est sélective, disons plutôt qu’on se souvient plus facilement de choses qui nous intéressent. A chaque confrontation de mémoires entre moi et les autres je me dis que j’ai une mémoire particulière. Je me souviens même de choses qui peuvent paraître inutiles aux yeux des gens. Mes souvenirs sont chargés de détails. Cette mémoire couplée à ma capacité de visualisation mentale me permet de revivre les moments du passé comme un film. C’est une des caractéristiques de l’intelligence temporelle du surdoué.

Une mémoire multi-sensorielle !

Je ne sais pas comment ça se passe chez le normopensant, mais ma mémoire foisonne de détails faisant appel à tous mes sens. Lire mes deux articles sur l’hyperesthésie et l’hyperesthésie du surdoué. Je me souviens principalement visuellement sous forme d’un film qui sert de support aux autres sens. Je me souviens des bruits, paroles, chansons entendus à ce moment-là. Des odeurs, parfums, fumets de plats cuisinés, mauvaises odeurs, cigarette. De ce qu’il y avait à manger et à boire. De la météo, de l’actualité ce jour-là, de la mode du moment. Comment je me sentais, bien ou mal, si j’avais froid ou chaud. De l’ambiance qui régnait dans l’assemblée. Et j’en oublie. Je peux me rappeler de tout ce qui est rapport ou non avec ce souvenir. Je peux le revivre à tout moment autant de fois que je veux.

La mémoire malléable et évolutive !

Je m’aperçois que mes souvenirs sont évolutifs. Par moment je me rappelle d’un nouvel élément, je peux oublier des choses. Je me demande même si je n’aurais pas inventé certains souvenirs ou détails. Pour embellir, renforcer, relativiser, amoindrir l’effet d’un souvenir. C’est en cela qu’il faut savoir prendre du recul par rapport à sa mémoire. Peut-être même est-ce un avantage de pouvoir modifier des souvenirs douloureux, voire les oublier complètement ce qui peut parfois poser problème. A force de me remémorer un moment et de me promener dans ce souvenir comme je le souhaite, je me demande si je l’ai vraiment vécu ou si je ne l’ai pas construit de toute pièce. Car je peux visualiser mentalement tout ce que je veux.

L’intelligence temporelle et la planification !

En parlant de planification, je parle aussi d’organisation, d’étude de toutes les possibilités, hypothèses et de prise de décision. En général le surdoué n’excelle pas dans ce domaine car il se laisse vite déborder par les imprévus et distraire par bien d’autres choses qu’il estime importantes et ne le sont pas. Problème de perfectionnisme. Le normopensant intelligent est plus fort dans cette catégorie. Le surdoué n’aime pas trop devoir prévoir les choses, entre autres par peur de l’ennui futur et parce que s’organiser l’ennuie. Même s’il peut être excellent en organisation. Je connais des zèbres complètement maniaques de l’organisation. Le désordre les horrifie, les dégoûte. J’en fait partie. L’organisation me prend énormément de temps et m’en fait aussi gagner beaucoup. Le résultat est le même.

L’intelligence temporelle et la notion du temps qui passe !

Les paragraphes ci-dessus me laissent entendre que le surdoué a tout de même un problème avec le temps qui passe. Pas tout à fait maître de son temps Il est souvent absorbé dans ses activités, ses passions, dans ses histoires, dans son imagination, ses hypothèses, ses théories, ses utopies. Tellement absorbé qu’il peut oublier tout le reste. Il peut perdre le fil de ce qu’il fait, de ce qui est important, du quotidien, comme manger, dormir, se laver. D’ailleurs je me rends compte que je parle en disant “le surdoué …” alors que j’ai plutôt l’habitude de dire “je …. C’est exactement parce que je suis en train de théoriser, ce qui est une des caractéristiques du surdoué.

L’intelligence temporelle fait appel à l’intelligence analytique !

L’intelligence temporelle du passé utilise l’intelligence analytique qui permet d’analyser les processus, les faits, les situations et les personnes … C’est pour cela que le surdoué pense sans arrêt au passé. Surtout quand quelque chose s’est mal passé. Il pense en boucle aux événements douloureux, problématiques, traumatiques pour trouver ce qui n’a pas fonctionné. Cette phase est le plus souvent inconsciente. Il est obsédé par ces événements et ne sait pas pourquoi. Quand on le sait on peut contrôler ses pensées obsédantes en y pensant consciemment. En fait son cerveau cherche à trouver des solutions pour comprendre, arranger la situation ou pour que cela ne se reproduise plus. Le surdoué a un grand besoin de comprendre.

L’intelligence temporelle joue un rôle primordial dans la vie de l’homme !

La dimension temporelle est essentielle. D’après moi sans elle l’homme est perdu. En quoi est-elle essentielle ? La vie de chaque humain a une naissance, une croissance, une apogée, un déclin et une fin. L’homme est tel un curseur qui se déplace physiquement sur la ligne de sa vie. Il peut se déplacer mentalement dans son passé, son présent et son futur. Le point de repère auquel il revient toujours est le présent. En partie grâce à cela, il a conscience de sa vie et de lui-même dans son histoire et l’Histoire. Je pense que sans intelligence temporelle, sans conscience du temps qui s’écoule, il ne pourrait pas avoir conscience de lui-même, construire des choses, des événements, des civilisations. Car pour avoir conscience de soi-même il faut avoir une histoire et s’en souvenir. L’individu se définit par ce qu’il est et par conséquent son passé, donc le temps.

Intelligence temporelle et intelligence existentielle !

En écrivant le paragraphe ci-dessus, je me demande finalement si Howard Gardner n’aurait pas rangé l’intelligence temporelle dans l’intelligence existentielle, spirituelle. Il y a une part existentielle dans ce que j’ai écrit dans le paragraphe ci-dessus.

L’intelligence temporelle serait-elle la mémoire ?

Je me dis aussi que le temps est la mémoire. Le temps qui passe, les événements présents se transforment en souvenirs figés et stockés dans la mémoire. On s’en souvient ou pas. On y a accès ou pas. L’intelligence temporelle se figerait-elle sous forme de mémoire dans notre cerveau ? Je parlerai alors de l’intelligence temporelle du passé prenant la forme d’un stockage de données concernant des événements (assemblages complexes des points suivants), des objets, des personnes, des lieux (assemblages complexes d’objets), des moments (souvenirs d’une certaine durée). Non, l’intelligence temporelle n’est pas que le passé. Le traitement des données, expériences, faits du passé n’est qu’une partie infime que je qualifierai de bibliothèque dans laquelle le cerveau va puiser des informations pour projeter, décider et agir.

L’intelligence temporelle et la capacité à raconter des histoires !

La capacité à raconter des histoires fait appel à l’intelligence linguistique d’après la théorie de Howard Gardner. Savoir manier le langage. Pour moi il manque une articulation à cette théorie. Et l’intelligence temporelle semble être cette articulation. Pour raconter ou écrire une histoire il faut faire appel à sa mémoire et savoir manier le langage. Il faut aussi savoir organiser une suite d’événements de façon logique temporellement, ce qui est aussi de l’intelligence pratique et analytique de Robert Sternberg. La mémoire stocke l’expérience vécue, lue, vue ou entendue et forme une bibliothèque dans laquelle l’auteur peut piocher des événements pour raconter son histoire. Aussi grâce à son intelligence créative de Robert Sternberg, il saura agencer des faits afin de créer des situations originales.

Tous les types d’intelligence travaillent ensemble !

Vouloir découper l’intelligence humaine comme le font les théoriciens et surtout Gardner paraît intéressant car cela permet de mieux comprendre certaines choses. Mais tout cela est une vue, une construction de l’esprit. Le paragraphe ci-dessus montre bien la complexité d’une action d’apparence simple, écrire une histoire. Comment peut-on découper l’intelligence en plusieurs parties alors que pour une simple action plusieurs ou toutes les intelligences sont requises ? Je n’ai lu aucun livre d’Howard Gardner. Il en parle sûrement. Mais comme j’ai décidé de ne pas être parfait, je me permet de poser la question. Si je voulais être parfait comme avant je n’écrirais aucun article.

L’intelligence temporelle importante dans toutes les civilisations !

Je présente une vision de l’homme dit moderne et civilisé. Il se peut que les peuplades que l’on dit reculées aient beaucoup moins cette conscience du temps qui passe. Je les vois en effet vivre beaucoup plus facilement dans le moment présent. Mais elles aussi ont conscience du temps puisqu’elles parlent aux ancêtres et qu’elles ont des rituels de passage tout au long de leur vie. Je me rends compte que dans toutes les civilisations, le passé, le présent et le futur sont omniprésents. C’est ce qui leur permet d’avoir une vision d’elles-mêmes et de se construire dans le présent, sur les bases du passé en se projetant dans le futur.

L’intelligence temporelle importante chez tout humain !

A l’image de ma dernière phrase ci-dessus, l’intelligence temporelle permet à l’homme d’avoir une vision de lui-même et de se construire dans le présent, sur les bases du passé en se projetant dans le futur. Le temps est la clé de l’histoire de l’homme autant que le temps est la clé de l’Histoire de l’Homme. Cela peut paraître être une évidence. Mesurez bien la différence et la profondeur avec les lettres “h” minuscule et “H” majuscule.

L’intelligence temporelle, à la jonction des autres intelligences !

C’est en cela que je pense que l’intelligence temporelle est très importante car pour moi elle fait le lien entre toutes les autres intelligences. Elle est l’articulation des neuf intelligences multiples dont Howard Gardner parle. Je l’ai en partie abordé quand j’ai parlé de mémoire et de temps. Finalement chaque intelligence a sa propre mémoire associée. L’intelligence linguistique a sa mémoire linguistique, l’intelligence logico-mathématique a sa propre mémoire associée. Et ainsi de suite. Mais pour que ces mémoires se forment il faut que le temps fasse son oeuvre. La trace du temps est dans chacune de ces mémoires. Par exemple une personne se souviendra de l’ordre dans lequel elle a appris les mathématiques. L’intelligence temporelle s’immisce entre et dans les autres intelligences comme l’eau entre les grains de sable. Elle permet le fonctionnement de l’intelligence, elle en est la clé.

Les intelligences multiples pas si séparées que ça !

Les intelligences ne sont pas si séparées qu’on veut nous le faire croire en les distinguant. Elles sont toutes reliées, imbriquées les unes dans les autres. Et l’intelligence temporelle représentée par le temps en serait le liant. Nommer, classer, séparer, théoriser différents types d’intelligence permet de mieux comprendre. Cependant cela ne veut pas dire que cela fonctionne bien de cette façon-là dans notre cerveau. C’est à mon avis bien plus complexe. La théorie des intelligences multiples de Howard Gardner reste une théorie qui nous aide temporairement à comprendre et à progresser. Cette théorie psychologique est loin d’être le reflet du réel fonctionnement physiologique du cerveau. Une théorie est une vue de l’esprit, une schématisation. L’humain a besoin de comprendre, découper, nommer. Elle sera sûrement remplacée par une autre plus exacte.

Les autres classements de l’intelligence temporelle !

Je pense que l’intelligence temporelle peut être classée dans l’intelligence pratique d’après la théorie triarchique de l’intelligence de Robert Sternberg. Je préfère pourtant la distinguer car elle revêt un caractère important et singulier. Car elle permet à l’humain de se situer dans le temps qui passe et lui donne sa conscience d’avoir vécu, de vivre.

dixième type d'intelligence multiple : l'intelligence temporelle
Dixième type d’intelligence multiple : l’intelligence temporelle !

Mon intelligence temporelle était médiocre !

Je me demande si l’intelligence temporelle n’a pas été mon problème majeur la plus grande partie de ma vie. A me demander pourquoi être, quoi faire et quoi être. Je me sentais perdu. A penser sans arrêt à mon passé, à rêver et fantasmer mon futur pour savoir quoi faire dans mon présent dans lequel j’étais paralysé. Le temps passant, les expériences se faisant je me suis construit inconsciemment mon intelligence temporelle qui semble avoir pris le contrôle de ma vie à la moitié de ma vie. C’est l’impression que j’ai.

L’intelligence temporelle est la clé de tout !

J’ai écrit plus haut “le temps est la clé de l’histoire de l’homme”. D’après une recherche sur Internet, je semble être l’auteur de cette citation. En ce moment je pense avoir trouvé quelque chose. J’ai vraiment l’impression que je suis maître de ma vie en ayant une meilleure connaissance de moi-même grâce au fait d’avoir revisité mon passé. Je suis loin d’avoir fini. Cette clé me permet dans mon présent d’ouvrir les portes de mon avenir. Je me sens beaucoup moins dépendant des autres, de leur amour, leur argent, de leur reconnaissance. Ni même de mes pensées dont j’arrive à me détacher. Je me sens libéré, je ne suis plus un esclave. Ce qui ne veut pas dire que je le suis tout à fait car je vis en société et je suis en interdépendance avec les autres. Je ne me considère pas non plus comme parfait.

“La contemplation du temps est la clef de la vie humaine.”

Simone Weil

La composante existentielle de l’intelligence temporelle !

Dans le paragraphe ci-dessus, je vois à nouveau que l’intelligence temporelle est proche de l’intelligence existentielle de Howard Gardner. Je persiste à distinguer les deux. Juste pour le plaisir d’en parler.

Fin de l’exposé dans le prochain article !

Dans le premier article sur l’intelligence temporelle j’ai exposé les théories sur les intelligences multiples. Dans ce deuxième article je vous ai parlé de l’importance de l’intelligence temporelle. Et dans le troisième je vous en dirai plus sur l’intelligence temporelle du surdoué.

Merci de partager cet article pour aider d’autres personnes et faire connaître mon blog. Et si vous ne voulez manquer aucun article, abonnez-vous à mon blog.

Je vous souhaite une excellente journée ou nuit, prenez bien soin de vous. A la semaine prochaine dans un nouvel article.

Surdoué.e.s ou pas surdoué.e.s, remettons nous au centre de notre vie !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.