Défi J14/100 Hyperesthésie

L'hyperesthésie des cinq sens du surdoué

Temps de lecture estimé : 5 à 7 minutes.

Dans cet article, je vais parler de l’hyperesthésie du surdoué, c’est-à-dire de l’hypersensibilité des cinq sens. Suite à la lecture d’un chapitre du “petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués” de Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute. Bonjour et bienvenue sur mon blog surdoué ou pas surdoué. Je m’appelle Raphaël, j’ai découvert que je suis peut-être surdoué et je mène mon enquête.

“Chapitre 6 – Les implications”

Mon hyperesthésie, ma grande sensibilité de mes cinq sens !

D’après ce que j’ai compris, dans un lieu ou une situation, mon cerveau percevrait toutes les informations en même temps. Mes cinq sens d’une grande sensibilité, ce qu’on appelle de l’hyperesthésie, travailleraient en parallèle, tous en même temps, à mon insu. Les odeurs, les bruits, les sensations corporelles, les goûts, la vue. Je suis trop sensible à tout ça. Il y a des avantages à être comme “superman” ou “wonder woman” (bien que je ne m’en rende pas compte et que ce ne soit pas vrai) et il y a surtout beaucoup trop d’inconvénients. En général, monsieur et madame tout le monde sont plus tolérants, moins sensibles. Ils sont visuels ou auditifs ou tactiles (comme les smartphones et les tablettes).

Mon sens du toucher hyper développé !

Mes avantages :

Je peux reconnaître les types de matériau (bois, béton, pierre, tissu, plastique, verre, métal … ) rien qu’au toucher dans le noir. Je suis très agile avec mon corps, il est souple et dynamique. Ça, c’est parce que je fais des étirements et du sport pour me défouler et cela est typique du surdoué, se dépenser. Je suis aussi agile de mes mains, très manuel. Depuis toujours je répare ou produis tous types d’objet, quand je veux. J’ai entièrement reconstruit un appartement en partant d’un plateau vide, tous corps de métier. J’ai des doigts de fée, d’après un ami. Je suis capable de réparer de très petits objets (électronique, couture, peinture artistique).

Mes inconvénients :

J’ai abordé un peu ce sujet dans mon article sur le sommeil. Je n’arrive pas à m’endormir si ma couette est trop lourde sur mes pieds ou si je ressens un pli des draps sous mon corps. Il y a toujours un truc qui me gratte, me pique, me démange. Je suis très frileux et je crains la chaleur. Ce qui me fait mettre et enlever un gilet sans arrêt. Mon corps change de couleur en fonction de la chaleur. En été, je bronze sans aller au soleil. En hiver, je m’habille avec deux pantalons, deux ou trois pulls et paires de chaussettes. Il faut dire que je suis d’origine chinoise et française. Je suis né en Nouvelle-Calédonie, une île dans l’Océan Pacifique où il fait chaud toute l’année. Quand je porte un sac à dos lourd, j’ai des marques de sang sous la peau, à l’endroit des bretelles.

 

Ma grande sensibilité visuelle !

Mes avantages :

Je vois tout, il paraît que j’ai “un œil de lynx”. Je me demande si je n’aurais pas un champ de vision plus large que la plupart des gens. Parfois, je suis étonné de tout voir bouger autour de moi, de tout voir s’animer individuellement. C’est une prise de conscience qui me remplit de bien être intérieur, je suis émerveillé par la vie et ses créations, un grand moment de lucidité et de conscience.

Ce que cela entraîne :

Cela entraîne un goût immense pour tout ce qui est beau, propre, bien rangé, brillant, neuf, lumineux, coloré, la matière, à la vue, au toucher, à l’odeur, au bruit (non pas au goût, car je ne mets pas tout à la bouche) a une grande importance à mes yeux.

Ça entraîne aussi une grande mémoire visuelle, je me rappelle visuellement beaucoup plus de choses que la moyenne des personnes. Les visages, les lieux, les objets, les configurations, même en les ayant vus une seule fois.

Mes inconvénients :

Je suis très sensible à la lumière. Quand il y a trop de soleil, j’éternue et je pleure. J’ai remarqué une légère différence de perception de couleurs entre mes deux yeux. Etant myope, je me suis fait opérer des yeux en 2003. L’opération n’a pas bien fonctionné. Et aujourd’hui, ma vue est changeante. Elle varie en fonction de la température et du taux d’humidité de l’air et de mes yeux. Je ne peux et ne veux pas porter de lunettes correctrices. J’ai aussi décidé de ne plus utiliser de lunettes de soleil, pour me réhabituer au soleil et à la lumière. Il paraît que ça rééquilibrerait les rythmes circadiens, le rythme biologique humain, jour/nuit. Et ça marche pour moi, le soleil est ma source d’énergie.

 

Mon ouïe ultra fine !

Mes avantages :

Lors des tests auditifs dans une chambre capitonnée, j’entends le moindre minuscule signal et les bruits à l’extérieur. J’ai une grande mémoire auditive associée, je me rappelle d’anciennes conversations. J’apprends les langues de façon auditive. Depuis six mois, je me suis remis à apprendre l’anglais avec pour objectif de le parler couramment. Pour cela, j’écoute des vidéos sur YouTube. Je répète tout, je chante en anglais en regardant les paroles sur YouTube. Depuis, j’ai l’impression d’avoir fait un progrès phénoménal, à comparer à l’enseignement classique des langues à l’école. En plus j’adore.

Mes inconvénients :

J’ai le sommeil léger. Le moindre bruit me réveille. Pas de chance de ce côté là, j’habite au centre d’une grande ville, Lyon, près d’une rue très passante. Je m’endors souvent avec un casque de chantier, j’ai dû m’habituer malgré la gêne. Avec le casque, j’entends les bruits apaisants de mon corps. Je suis toujours déconcentré, voire pollué par les bruits autour de moi quand je travaille, lis ou discute. Dans un bar, où la musique est toujours trop forte pour moi, j’entends toutes les conversations proches de moi. Alors, je dois me concentrer pour écouter mes interlocuteurs. Mais quand je m’ennuie, j’écoute les autres.

 

Mon odorat très développé !

Mes avantages :

J’adore sentir de bonnes odeurs mais pas trop sinon j’éternue ou ça me prend la tête. J’ai plusieurs fois détecté une fuite de gaz, alors que les autres ne sentaient rien. On faisait venir le plombier qui confirmait la fuite. La même chose quand un plat cuisiné brûle, je le sens avant tout le monde. Dans un lieu, je sais quelle personne parmi mes connaissances est passée avant moi, car je sens encore son parfum.

Mes inconvénients :

Je suis facilement dérangé par les odeurs désagréables dans un lieu. J’ai souvent besoin d’aérer les pièces. Je sens la moindre odeur, je la traque tant que je ne l’ai pas trouvée et que n’y ai pas remédié. Attention aux produits cosmétiques que j’achète, car le parfum de certains me fait éternuer. Je sens quand une personne a l’habitude de boire de l’alcool en cachette. La fumée de cigarette me fait éternuer. Je suis sensible aux odeurs corporelles et des vêtements, je crains les personnes sales. Et je ne supporte plus les odeurs de cuisine chez moi et dans les restaurants. Du coup chez moi, je cuisine à la vapeur ce qui fait que je n’ai plus de graisse sur mes meubles de cuisine. S’il y a trop d’odeurs dans un bar ou un restaurant, je ne rentre pas.

L'hyperesthésie des cinq sens du surdoué
“L’hyperesthésie des cinq sens du surdoué”

Mes papilles gustatives hypersensibles !

Mes avantages sont aussi mes inconvénients :

Je trouve la nourriture trop sucrée, trop salée, trop goûteuse. Peut-être parce que je fais attention à mon alimentation. Je reconnais facilement les ingrédients d’un plat. J’aime les saveurs naturelles, authentiques. Je dois sûrement savourer mes repas, puisque je suis le dernier à finir mon plat. En cuisinant à la vapeur, je trouve délicieux de simples légumes sans sauce, ni sel, ni épices. Je me régale d’un rien, je sais rester simple parfois. Quand je cuisine, je ne respecte pas les recettes, je fais au pif. Et c’est bon. Mon entourage dit que mes goûts culinaires sont spéciaux. En effet, je suis capable de mélanger des ingrédients improbables, résultat que moi seul apprécie. J’aime tous les types de saveur du monde entier. A condition que les ingrédients répondent à mes critères d’alimentation “santé”.

 

Je suis trop sensible et les gens me trouvent pénible !

Je trouve que je suis trop sensible en tout. Les gens me trouvent pénible pour ça. Pour eux, tout va bien. Pour moi, tout est trop. Qui est à la fois trop sensitif, visuel, auditif, gustatif et trop olfactif ? Le surdoué. Moi aussi. Alors que la plupart des personnes sont tactiles, visuelles ou auditives. Quand je suis avec des amis à la terrasse d’un bar, je suis dérangé par les parfums des personnes, les odeurs corporelles. La lumière trop vive, si je suis au soleil. Courants d’air, pollens, poussière, pollution. Odeurs désagréables, odeurs de produits chimiques. Un siège inconfortable, un décor que je ne trouve pas beau. Des verres pas propres, du matériel cassé, une table bancale, un lieu mal entretenu. Un service pas à la hauteur, les gros mots et le langage vulgaire des gens …

Trop de critères pour me sentir bien !

Bref vous comprenez, je ne suis pas un cadeau pour les autres qui doivent me supporter. Si je veux avoir une vie sociale, je me force. Mais parfois quand c’est trop, j’écourte le rendez-vous ou je décroche et je me sens à part. J’ai tellement de critères que, soit je ne sors plus, soit je sors mais je suis dérangé, dans une situation inconfortable. Et il m’est difficile de profiter du moment présent, même si le surdoué en est bien plus capable que les autres. Oui, je suis sûr que je savoure plus les vraies choses de la vie.

De la sensibilité au jugement !

Dans cette liste, il y a des éléments de l’ordre de la sensibilité et aussi du jugement. Je pense qu’à force de trop de sensibilité, j’ai appris à me connaître et ne plus accepter de nombreuses situations sociales. Je décide donc de me protéger et je me mets volontairement à part. Ce qui m’attriste, car j’adore les relations avec les autres et que j’en ai besoin. A force d’être en décalage avec les autres, j’ai finalement admis tout ce que je ressentais comme un jugement de ma part.

Alors je me trouve anormal !

Une odeur qui me gêne, trop de bruit, trop salé, trop froid ou pas beau. En écrivant cet article, je me rends compte que madame ou monsieur Untel ne peut pas ressentir tout ça et donc ne peut pas être gêné comme moi. Du coup, ne le ressentant pas, il-elle ne comprend pas pourquoi je suis dérangé. Pour eux, tout va bien. Ou alors, ils le remarquent après que le leur en ai parlé. En plus, comme dans un groupe je suis le seul à être embêté, j’ai tendance à me dire que je ne suis pas normal, que je suis un emmerdeur ou maniaque. Et que je suis trop exigeant. Alors, ça me fait me sentir à part et me mettre à part.

Tu ne peux pas comprendre, tu n’es pas un surdoué !

Si vous n’êtes pas surdoué, vous pourrez penser, “quel emmerdeur celui-là !”. Je suis la princesse aux petits pois. Si vous êtes surdoué, vous vous reconnaîtrez sûrement. Je le vis tous les jours et je ne me rends pas compte à quel point c’est pénible, car ça fait partie de mon univers. Il n’est pas rare que j’en aie ras le bol au bout d’un moment très court et que je décroche d’une conversation, d’un cours, de la journée … Cela me fatigue quand je ne suis pas dans un bon environnement.

L’importance du choix des mots !

Le choix des mots est très important pour moi. En ce qui concerne notre langage, quand nous parlons en utilisant nos cinq sens, j’ai remarqué que les gens n’utilisent pas le bon vocabulaire. Ils n’utilisent pas vraiment les verbes appropriés et cela m’irrite. Je n’arrive pas à trouver des exemples pour illustrer. Pourtant cela révèle de la personne, les sens les plus développés chez elle. Ce qui peut être très utile pour mieux communiquer avec elle, en utilisant le vocabulaire de ses sens préférés. Par exemple, elle peut être visuelle et tactile. Alors elle pourra dire “hier soir, j’ai vu un spectacle et je me suis senti en pleine forme”. Une personne auditive et gustative, dira plutôt, “j’ai écouté un concert et ça m’a donné la pêche”.

A quoi mène l’hyperesthésie chez le surdoué ?

Pour finir sur une note positive, je vais juste énoncer quelques idées, de ce sur quoi peut déboucher l’hypersensibilité des cinq sens chez le surdoué :

  • l’intuition,
  • la prémonition,
  • la clairvoyance,
  • la lucidité,
  • la créativité,
  • de meilleures relations interpersonnelles,
  • la réussite possible dans tous les domaines de la vie ou certains, comme la vie professionnelle,
  • la réussite dans les domaines artistiques, peinture, dessin, sculpture, photographie, écriture, spectacle, film …
  • et plus …

Etes-vous hyperesthésiques ?

Bon, je pourrais témoigner encore longtemps, mais ne fais pas une encyclopédie. C’était un petit article, pour vous donner quelques exemples de ma vie afin d’illustrer les propos de Béatrice Millêtre dans son petit guide au sujet de l’hyperesthésie. Alors, êtes-vous hyperesthésiques ? Vos cinq sens sont-ils hyper développés ? Cela vous gêne-t-il ou vous procure-t-il de la joie ?

C’était Raphaël du blog surdoué ou pas surdoué, je vous souhaite une journée à vous mettre encore plus à l’écoute de vos cinq sens ! Acceptez de vous ébahir devant les choses simples et voyez comme la vie peut être belle !

Références du livre

Si cela vous intéresse d’en savoir plus, je vous mets ici les références complètes du livre. “Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués”, de Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute, aux éditions Payot, 2009, ISBN-9782228902199.

Et rappelez-vous, surdoués ou pas surdoués, reprenons confiance en nous prenant en main.

Cliquez ici pour revenir à l’article précédent à propos du livre de Béatrice Millêtre.

Cliquez là pour lire l’article suivant.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    43
    Partages
  • 43
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

4 thoughts on “Défi J14/100 Hyperesthésie

  1. Idem !
    Merci pour ce très bel article. En fait, je visite ta planète par hasard, et j’ai bien envie d’y revenir !

    Je ne supporte pas la lumière forte (je porte des lunettes de soleil niveau 3 même en hiver), j’entends les ultrasons et l’électricité qui grésille ou les appareils en veille. Je ne supporte pas le wi-fi et le portable à l’oreille (je pose de la shungite dessus et heureusement ça désactive la douleur, le son et la chaleur occasionnés). Je ne tolère pas du tout le bruit et cela m’occasionne un stress très élevé tout le temps. Par exemple le chien des voisins que j’entends grogner et aboyer très fort sur le balcon ou bien les tiraillements de chaises sur le sol chez les voisins à partir de 6h du matin ou encore les poubelles, des gens qui passent dans le couloir sans parler, un gamin qui babille pendant des heures. Mon intolérance me rend dingue, et j’ai l’impression que les autres n’entendent pas ce que j’entends. Je vis avec des boules quiès et sors rarement : trop de sollicitations sensorielles inutiles, tout comme des perspectives de bavardages épuisants sur le temps qu’il fait ou la consistance des selles de votre interlocuteur ce matin-même.

    Je ressens aussi les matières ++++, et certaines me sont insupportables (la faïence des sanitaires par exemple ou les revêtements “peau de pêche”). Je suis très sensible à l’orthographe, même si ce n’est pas considéré comme un sens, et je peux buter sur une faute qui va me faire décrocher totalement du sens d’un texte.

    Merci encore pour vos contributions, elles ont beaucoup de sens pour moi et je n’ai aucun ami avec qui échanger.

    Miaaaa

    1. Bonjour Miaaa, tu es encore plus sensible et tolère encore moins que moi. J’ai vu un film où l’héroïne hypersensible travaillait pour les services secrets dans l’espionnage. Est-ce possible de voir son hypersensibilité sensorielle comme un don à mettre au service des autres ?
      Merci pour le commentaire.
      Bonne journée.
      Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.