Defi J19/100 Hyperesthésie du surdoué

L'hyperesthésie du surdoué !

Temps de lecture estimé : 4 à 7 minutes.

Dans cet article, je vais traiter d’une des implications de la pensée arborescente du surdoué, l’hyperesthésie. J’ai déjà écrit un article sur ce sujet en y apportant mon témoignage. La structure de ce nouvel article est différente. Sous forme de listes de caractéristiques et d’exemples, afin de se tester. Je l’ai compulsée et augmentée, d’après le livre “petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués” de Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute. Bonjour et bienvenue sur mon blog surdoué ou pas surdoué. Je m’appelle Raphaël, j’ai découvert que je suis peut-être surdoué et je pars à ma découverte.

“Chapitre 6 – Les implications de la pensée globale”

Une grande sensibilité de tous les sens, l’hyperesthésie !

  • ⬜ Mes cinq sens sont beaucoup plus développés que ceux des autres personnes.
  • ⬜ Ils sont tous connectés à mon environnement en même temps.
  • ⬜ Mes cinq sens semblent même en fonction la nuit, pendant mon sommeil.
  • ⬜ Je ne m’en rends pas vraiment compte.
  • ⬜ J’aime ressentir des sensations fortes.
  • ⬜ Mes cinq sens en même temps sont continuellement aux aguets.
  • Un rien me fait sursauter.
  • ⬜ Dans mes rêves, je ressens vraiment les choses au sens sensitif, je peux sentir des odeurs, parfums. Bien sûr dans un rêve je vois et j’entends.
  • ⬜ Comme mes cinq sens sont plus sensibles, les descriptions que je fais d’un objet, une situation, une personne, sont beaucoup plus complètes, détaillées, précises et en finesse.
  • ⬜ Quand j’ai besoin de me concentrer, je suis toujours gêné par le bruit autour de moi, une mauvaise odeur ou parce que je suis mal installé. La vue de tout ce qu’il y a dans la pièce me déconcentre et me fait penser à autre chose. Je n’arrive pas à me concentrer.
  • ⬜ J’ai une grande mémoire pour chacun de mes sens. Grande mémoire sensitive, visuelle, auditive, olfactive et gustative.

L’hyperesthésie du surdoué !

Toutes ces caractéristiques répondent au nom et concept d’hyperesthésie. Comme le surdoué a une excellente mémoire, il a développé un mémoire spécifique à chacun de ses cinq sens. Dans son cycle d’apprentissage, le surdoué utilise tous ses cinq sens inconsciemment. Le surdoué est à la fois très visuel et très auditif. Il apprend en regardant et en écoutant, en répétant il s’entend. Il réussit mieux à apprendre les langues de façon auditives. Quand le surdoué apprend, son cerveau enregistre à son insu, toutes les autres données sensitives, olfactives et gustatives. Le degré d’hypersensibilité peut varier mais est plus élevé que la sensibilité moyenne des normo-pensants. Certaines personnes peuvent être sensibles au point d’être gênées, de devoir se mettre en retrait, de se protéger, de ne plus supporter. Ou encore de déclencher des réactions extrêmes comme pleurer, se sentir triste, éclater de rire, déborder d’enthousiasme.

Je suis très sensitif !

  • ⬜ J’ai un sens très développé du toucher, des sensations corporelles.
  • ⬜ Je suis doué avec mes mains, je crée et répare des objets, parfois très petits.
  • Je suis à la fois intellectuel et manuel (bricolage, création artistique).
  • ⬜ J’ai toujours quelque chose qui me gratte, m’irrite, me chatouille, gêne, pique ou démange, docteur Knock ! (Vêtements, draps, petit objet, gravier ou pli de la chaussette dans la chaussure …).
  • ⬜ Les draps sont trop lourds sur mes pieds.
  • Je bouge beaucoup dans mon lit, avant de trouver la bonne position pour m’endormir.
  • ⬜ En général, je bouge beaucoup pour trouver la bonne position. Et je bouge quand même beaucoup après.
  • ⬜ Je crains la chaleur, le froid, les courants d’air.
  • ⬜ Il y a des sensations corporelles que j’aime beaucoup, l’eau chaude sous la douche, le sauna.
  • ⬜ Je suis très sensuel, j’aime les caresses, les massages, les câlins.
  • ⬜ J’aime avoir des sensations corporelles, je les ressens à 100% et alors je vis un grand moment de conscience.
  • ⬜ C’est trop chaud pour moi mais pour les autres ça va.
  • ⬜ Je suis très chatouilleux.
  • ⬜ Un contact avec quelque chose d’inattendu me fait sursauter.
  • ⬜ J’ai même développé une mémoire sensitive et du toucher.
  • ⬜ J’ai mal pour un rien.
  • ⬜ Je suis douillet.
  • Je suis assez agile pour rattraper quelque chose en train de tomber en plein vol.
  • ⬜ Pas maladroit, avec mes mains, mon corps.
  • D’ailleurs, pourquoi appelle-t-on ce sens le toucher, alors qu’il regroupe tellement d’autres sensations corporelles ?

Un œil qui voit tout !

  • ⬜ Même si je porte des lunettes pour corriger ma vue, j’ai un regard très aiguisé, je vois tout.
  • ⬜ Je vois très largement sur les côtés et en haut et en bas. J’ai un large champ de vision.
  • ⬜ Dans la périphérie de mon champ visuel, je détecte les objets et les couleurs. Je peux faire la description de quelque chose que je ne regarde pas directement.
  • ⬜ Sensible à trop de lumière, grand soleil.
  • ⬜ Je peux être vraiment incommodé par un certain type de lumière (éclairage néons, LED).
  • ⬜ Visuellement très gêné, par la conduite de nuit et en particulier par temps de pluie, à cause des nombreux reflets.
  • Je remarque des choses de très loin.
  • Quelque chose bouger de façon imperceptible.
  • ⬜ Je repère les différences de nuances très faibles de couleurs, lumière, texture, matériaux.
  • ⬜ J’arrive à comparer visuellement des objets très rapidement.
  • ⬜ Je suis très fort visuellement pour repérer les erreurs.
  • Je vois tout de suite ce qui ne va pas, ce qui cloche.
  • ⬜ J’ai une grande mémoire visuelle, je me souviens visuellement de beaucoup plus de choses que la moyenne. Les visages, les lieux, les objets, les configurations même en les ayant vus une seule fois.
  • ⬜ Certaines personnes ont des petites bulles d’air dans les globes oculaires. Personnellement, je les vois sous forme de petites poussières qui se déplacent dans mon champ de vision. D’après mon ophtalmologiste.
  • Personnellement, quand je regarde le ciel bleu, je vois tout un réseau avec des flux. Comme des petites voitures qui vont dans tous les sens. Ils correspondent à la circulation sanguine dans mes yeux.

Une ouïe fine !

  • ⬜ Mon ouïe est très fine et j’entends tout à la fois autour de moi.
  • ⬜ Du coup, c’est difficile de me concentrer longtemps.
  • Des bruits subits peuvent me faire sursauter.
  • Je me réveille la nuit à cause de bruits.
  • ⬜ Dans une fête, un restaurant ou une salle où il y a du bruit, j’ai besoin de me concentrer pour écouter mon interlocuteur. Au bout d’un moment, je ne suis plus présent avec les autres, car je suis fatigué et je reste un peu dans le vague.
  • ⬜ Je n’ai pas étudié la musique, mais je suis capable d’entendre une seule fausse note dans une chanson.
  • ⬜ J’entends des choses qui se passent au loin.
  • ⬜ Je suis capable de reconnaître quelque chose au bruit qu’il fait (objet qui tombe, instrument de musique, bruit de frottement …).
  • ⬜ Je reconnais le type de voiture ou tout autre véhicule, au bruit du moteur.
  • ⬜ En entendant seulement les trois premières notes de musique, je reconnais des chansons.
  • ⬜ En général, le niveau sonore est toujours trop fort pour mes oreilles. Dans un lieu public, au cinéma, la télévision chez mes parents. La musique dans les bars, en boîte de nuit ou en concert. En ville, dans la rue, dans les conversations. Dans la cour de l’école, dans l’open space du boulot, à la cantine.
  • ⬜ Dans les restaurants, le bruit des couverts me casse les oreilles. Personnellement à chaque coup, j’entends mes oreilles se mettre en “état de protection”. Comme si elles créaient un son grave pour compenser les sons aigus.
  • ⬜ Personnellement, j’ai des énormes bouchons de cérumen dans mes oreilles. Je les enlève régulièrement, au risque qu’elles ne se bouchent si je ne le fais pas. Je pense que mon corps a mis en place ce système de protection, pour me protéger des bruits agressifs extérieurs.

Un odorat très développé !

  • ⬜ Mon sens olfactif est lui aussi très développé.
  • Je sens des odeurs avant les autres.
  • ⬜ Je sens des odeurs que les autres ne sentent pas. Du coup, ils me prennent ensuite pour un menteur. Je détecte bien les fuites de gaz et j’en précise l’endroit exact.
  • ⬜ Je suis gêné par de nombreuses odeurs.
  • ⬜ J’ai besoin d’aérer souvent les pièces pour avoir de l’air frais non chargé d’odeurs.
  • ⬜ Des parfums peuvent me faire éternuer.
  • ⬜ Ainsi que le parfum dans les produits cosmétiques.
  • ⬜ Et même avoir la nausée facilement.
  • ⬜ Je ne supporte pas les odeurs de cuisine. Elles m’irritent le nez.
  • ⬜ Je suis très sensible aux odeurs et émanations des produits toxiques. Elles me chatouillent le nez et m’irritent la gorge.
  • ⬜ A une époque, j’éternuais au moindre courant d’air, poussière, pollen, parfum de fleur.
  • ⬜ Toute fumée me fait éternuer. Feu de bois, cigarette, fumée d’une bougie que l’on vient d’éteindre, fumée de cuisson des aliments.
  • Je suis incommodé par les odeurs des gens. Les personnes qui ne se lavent pas assez, qui ne changent pas leurs vêtements assez souvent. Les odeurs des fumeurs, de sueur, la mauvaise haleine.
  • ⬜ Je suis capable de reconnaître énormément de plats cuisinés, ingrédients, métier des gens, activité dans les locaux, en fonction des odeurs.
  • ⬜ J’ai une grande mémoire olfactive aussi. Je me rappelle les odeurs, les parfums et les personnes.

Un sens gustatif de grand chef cuisinier !

  • ⬜ Quant à mon sens gustatif, il est aussi très fin.
  • ⬜ Dans un plat, je reconnais facilement les ingrédients, même en très petite quantité. Et d’autant plus si c’est un aliment que je n’aime pas.
  • ⬜ Je trouve que les plats cuisinés industriellement ou dans les restaurants sont trop salés, trop sucrés, trop cuits, trop assaisonnés, ont trop de goût.
  • ⬜ Quand je mange ou bois, c’est trop chaud ou trop froid.
  • ⬜ Même si j’apprécie la cuisine.
  • ⬜ Je sens très bien la saveur des aliments non assaisonnés et sans sel. Alors que les autres les trouvent fades, d’après moi ils ont du goût.
  • ⬜ Je me régale et les gens ne comprennent pas que je savoure avec autant de plaisir.
L'hyperesthésie du surdoué !
L’hyperesthésie du surdoué

L’hypersensibilité des cinq sens nourrit l’hypersensibilité émotionnelle !

Je vais faire court ces notions que je développerai plus tard, dans un autre article. Cette hypersensibilité des cinq sens nourrit une hypersensibilité émotionnelle, dans laquelle on trouve la grande empathie du surdoué.

La grande empathie du surdoué !

C’est la capacité à ressentir les émotions des autres, à lire leur vécu. Se mettre facilement à la place des autres (et me faire embobiner). A voir le décalage entre ce que les personnes montrent en société et ce qu’elles vivent de l’intérieur ou en cachette. Voir les masques que les personnes portent. C’est aussi être sensible au comportement des personnes, gestes attentionnés, amicaux ou agressifs, détachés …

Autres conséquences !

Une grande susceptibilité. La capacité à ressentir et à vivre des émotions de façon décuplée. Tout peut être intensément vécu, si le surdoué se l’autorise. Pleurer, se sentir triste, vivre un grand moment de bonheur, d’enthousiasme, des crises de fou rire.

Je ne me sens pas reconnu !

Quand j’en parle, les gens ne me croient pas vraiment parce que ça ne leur arrive pas. Ils disent que j’exagère et d’arrêter de me plaindre. Alors, je refoule mes ressentis, mes émotions, ma surdouance, mes capacités. Me taire et nier les inconvénients de mon hypersensibilité, me fait aussi nier les avantages de mes capacités. Au final, je vis au ralenti, caché des autres, à minimiser ce que je ressens, mes pensées, mon esprit critique. A me minimiser moi-même. Je ne veux plus vivre ainsi au rythme de la majorité. Je veux vivre pleinement, mon ressenti, mes émotions, mon intuition. Ce n’est pas pour rien que je suis ainsi fait. Et je trouverai un jour ma raison d’exister sur cette terre.

Etes-vous hyperesthésique ?

Etes-vous aussi un multi-sensoriels exacerbés, un hypersensible ? Avez-vous des anecdotes à nous raconter à ce sujet ? Aidez-moi à compléter cette liste, dans les commentaires, je les intégrerai à l’article. C’était Raphaël du blog surdoué ou pas surdoué, je vous dis à demain pour un nouvel article surprise (autant pour vous que pour moi) et je souhaite une journée riche en sensations !

Références du livre

Si cela vous intéresse d’en savoir plus, je vous mets ici les références complètes du livre. “Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués”, de Béatrice Millêtre, docteur en psychologie et psychothérapeute, aux éditions Payot, 2009, ISBN-9782228902199.

Et rappelez-vous, surdoués ou pas surdoués, reprenons confiance en nous prenant en main.

Cliquez ici pour lire l’article précédent.

Cliquez là pour consulter l’article suivant.

Cliquez par là pour voir l’article associé sur mon témoignage à propos de mon hyper-esthésie, ses inconvénients et ses avantages.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

2 thoughts on “Defi J19/100 Hyperesthésie du surdoué

  1. Bonjour Raphaël,
    Je suis actuellement en plein questionnement sur la vie: je suis HYPER HYPER ethesique j’ai quasiment tout ce que tu décris:
    Kinesthésique:
    -Je crains le sable, la farine la poussière au contact de mon Corps et une surface dure (sol, objet) et ça me donne des frissons et la nausée
    -Je ne supporte par qu’on touche certaines parties de mon corps (côte, articulation)
    – j’ai mal au contact du drap sur ma peau
    -je bouge sans arrêt je n’arrive pas a trouver le sommeil
    – les étiquettes me font mal
    – je crains le plus des draps et chaussettes

    Auditif
    Hyperacousie ++++++++
    -je souffre du bruit en permanence
    – j’ai déjà pleuré à cause du bruit des grosses motos qui démarrent à côté de moi
    -un aboiement de chien me surprend et me tétanise quelques seconde
    -je n’arrive pas à me concentrer dans une conversation si il y a du bruit

    Visuel:
    -photophobie
    – je vois aussi les petits points dont tu parles !
    – je fatigue de la lumière l’ete Et j’ai des migraines tout l’ete
    – je regarde les moindres petits détails d’une personne et je focalise sur les petites choses qui deviennent des obsessions
    – j’ai du mal à converger au cinéma

    Odorat
    – les mauvaises odeurs me donnent la nausée
    -j’ai envie de vomir devant un Stand de bonbons
    – je souffre des odeurs quand les autres ne sont pas dérangés
    – je rêve des odeurs la nuit +++++++ et des goûts

    Goût:
    -le trop sucre ou chimique de dégoûte
    Mais c’est surtout kynesthesique car les textures me dérangent (morceau dans le yaourt , flanc, gélatine etc)

    À côté de ça je suis ultraaaaasensible (susceptible, pic haut/bas, pas confiance en moi du tout, incomprise, justicière , problème avec l’humour, trop franche, très empthique, très créative (je suis orthophoniste mais j’ai aussi signé avec une maison d’edition Car je crée du matériel) . Et je pense jour et nuit au point que par moment je suis épuisée de penser.

    Je suis hyper mnésique sensorielle mais pas du tout dans le reste où je suis incapable de retenir des cours d’histoire ou le nom des personnalités or exemple je me sens completement nulle en culture générale et j’en souffre.

    J’ai rdv mardi pour la première partie du bilan neuropsy j’ai tellement peur.
    Tu crois que je pourrai être zèbre ? Même en étant nulle partout ?

    Merci du fond du cœur, Caroline

    1. Bonjour Caroline,
      Merci pour ton commentaire très détaillé sur ton hyper esthésie. Chacun peut se reconnaître et mesurer combien cela est gênant au quotidien.
      A propos du résultat de ton test, patience et si tu peux nous (les lecteurs du blog et moi) tenir au courant, merci. Je préfère attendre le retour du professionnel que tu as consulté.
      Bonne journée.
      Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.