Cultiver l’estime de soi, mars 2018

Boîte à outils du surdoué

Mois de mars 2018

Comment cultiver l’estime du surdoué ?

Je vais commencer par cultiver mon estime de surdoué. Je me propose de mettre en application des exercices de développement personnel pour m’aider à être positif, à voir les choses du bon côté. Et pour éviter de retomber sans arrêt dans mes états dépressifs. Je m’appelle Raphaël et je témoigne sur mon parcours de surdoué. Chaque jour dans mon blog, je fais une relecture de ma vie à la lumière de la surdouance et je découvre des trésors. Voici ci-dessous deux petits exercices à faire quotidiennement.

Mes trois points positifs du jour ou d’hier !

A faire chaque jour, pour m’aider à voir les aspects positifs de ma vie quotidienne. Car j’ai tendance à trop utiliser mon cerveau automatique limbique et à ressasser les points négatifs de ma vie. S’il est capable de le faire avec le négatif, il est capable aussi de le faire avec le positif. Il est aussi bon de voir les points négatifs, à condition d’être constructif et de trouver des solutions.

Mes trois victoires !

Dans cet exercice, je regarde mon passé avec un nouveau regard. J’appelle cela victoires, car à mes yeux ce sont de vraies victoires, j’ai parfois dû me dépasser pour en arriver là.Elles peuvent être de toutes petites choses que je n’arrive pas à faire, comme dire bonjour à une voisine ou ne pas avoir mangé de fromage aujourd’hui. Mais aussi de grands exploits comme être allé au bout d’un projet et l’avoir concrétisé. C’est pour m’aider à voir les réussites plutôt que les échecs dans ma vie. Car j’ai plutôt tendance à ne considérer que mes échecs et j’ai l’impression de traîner avec moi un gros boulet. Il est aussi bon de considérer les échecs, à condition d’en tirer des leçons qui me servent par la suite.


Samedi 31 mars 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui :

  1. Dernier jour du mois de mars, demain j’entame le mois d’avril avec un nouveau programme.
  2. Après ma journée d’hier à procrastiner, je me suis bien repris en main … en procrastinant moins. Sport, commissions et article.
  3. Je regarde des vidéos américaines pour passer au cran supérieur dans mon apprentissage de l’anglais, plutôt de l’américain.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Pendant les deux accidents de voiture dont j’ai été victime, je me souviens avoir très bien gardé mon sang froid. La première fois, le conducteur fautif ne voulait pas faire remplir de constat et faire appel à nos assurances. J’ai bien fait de lui tenir tête et de faire le constat. La seconde fois, j’ai pris en main la situation pour mettre en sécurité tous les occupants.
  2. Quand j’ai reconstruit mon appartement, mon père et moi avons déplacé le compteur d’eau, mais nous l’avons bêtement mis dans le mauvais sens. La compagnie des eaux s’en est rendue compte lors d’un relevé. J’ai été honnête et lui ai expliqué pourquoi. Tout s’est finalement bien passé en adoptant le bon comportement.
  3. Je suis fier de faire la diet médiatique depuis l’an 2000. Pas de télévision, pas de radio, pas d’informations (télé, radio, journaux, sites d’info). Si je n’avais pas fait ça, je ne vous explique même pas l’état dans lequel je serai aujourd’hui. Je vous laisse calculer le temps que j’ai gagner et que j’ai utilisé dans mon développement personnel, mes passions, la peinture, le dessin, à gagner en compétences et à bloguer aujourd’hui.

Vendredi 30 mars 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui :

  1. J’ai bien profité de ma journée à procrastiner, euh je voulais dire à me faire plaisir.
  2. J’ai fait deux heures de vélo et une demi heure de marche, n’empêche, ça fait pas mal de sport ça. Je ne m’en rends pas compte car je me déplace en vélo à Lyon, ce qui fait une heure aller et retour de vélo pour chaque rendez-vous.
  3. Je me sens bien ce soir, même après avoir procrastiné toute la journée, j’ai quand même pu écrire mon article et faire mes exercices psycho.
  4. Bonus, en voulant rebrancher moi-même mon câble internet dans mon immeuble en travaux suite à une coupure, l’électricien à rebranché mon câble et ceux des voisins. Super, internet est de retour chez moi.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je me rends compte que j’ai de la chance et je ne dois pas l’oublier. C’est important pour moi, cela me permet de croire en mon avenir et de rester optimiste.
  2. Je repense aux moments où je n’avais pas assez d’argent, j’ai toujours eu la chance d’avoir un ami qui m’en a prêté ou une rentrée d’argent inattendue, voire d’en trouver par terre ou en aidant un voisin, il m’a donné un billet.
  3. Même si j’ai eu quatre accidents de voiture et un en vélo dans ma vie, je m’aperçois que j’ai échappé à plusieurs autres accidents en voiture et vélo. A une seconde près. J’ai vraiment de la chance.

Jeudi 29 mars 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui :

  1. J’ai réussi à écrire mon article du jour en quelques heures et j’ai pu faire autre chose d’important, travailler sur le programme pour vaincre la dépression que j’ai acheté.
  2. Ce soir, j’ai eu un cours sur la gamification des sites internet et des applications, comment les mécanismes des jeux rentrent dans l’utilisation d’internet. Très intéressant.
  3. J’ai fait une excellente séance de sport au soleil torse nu et en short cet après-midi. Bon pour le moral.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. J’ai eu une imprimante laser couleur pendant 8 ans et j’ai fait moi-même l’entretien. Je l’ai menée le plus loin possible en la hackant. J’avais réussi à vider entièrement les toners, même après l’avertissement de la machine.
  2. J’ai vaincu ma peur des outils de bricolage électriques (perceuse, scies sauteuse et circulaire, ponceuse …). J’avais peur du bruit et de me faire mal. J’ai dû dompter mes peurs et mes outils car j’avais tout démoli mon appartement et il fallait bien que je le reconstruise, je n’avais pas le budget pour faire appel à des entreprises.
  3. Il y a plus de 10 ans, je me suis remis à la natation. Au début, je nageais 10 minutes et je faisais deux aller-retours puis j’étais fatigué. Je me suis entraîné jusqu’à pouvoir nager le crawl pendant plus d’une heure. Je doublais même des nageurs dans les lignes.

Mercredi 28 mars 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui :

  1. J’ai rencontré un peintre lyonnais dont j’aime bien le travail lors du vernissage de son exposition. Nous nous suivons mutuellement sur Instagram. Nous avons parlé un moment.
  2. J’ai trouvé le temps recommandé pour faire mon programme quotidien pour “Vaincre la dépression et le burn-out” de David Lefrançois.
  3. J’ai acheté un kilo de crevettes à un prix correct, pour me régaler.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je suis heureux d’avoir trouvé à louer un espace dans une association juste dans l’immeuble à côté du mien pour y installer mon atelier de peinture et de dessin.
  2. Je me rappelle avoir fabriqué mon propre lombri-composteur pour composter mes déchets de légumes par des vers de terre.
  3. Je me souviens d’atelier de cuisine que j’ai animé chez moi, pour apprendre aux personnes à cuisiner à la vapeur ou cru.

Mardi 27 mars 2018

Donc mes trois points positifs pour aujourd’hui :

  1. Je suis en train d’organiser mon blog en rajoutant une catégorie “Outils du surdoué” pour me constituer une boîte à outils avec des exercices pour mon développement personnel.
  2. Ce matin j’ai aidé une dame zèbre de 79 ans à connecter son PC portable, sa tablette et son smartphone à Google Drive et à Google Docs. Je lui ai aussi montré comment utiliser la synthèse vocale afin de retranscrire directement ses paroles en texte. Car elle souhaite écrire un livre et cela lui facilitera la tâche.
  3. Cet après-midi, j’ai commencé à somatiser. Je ressens du stress né du décalage entre mon désir de faire plusieurs choses importantes pour moi et mon incapacité à tout faire dans mes journées. Alors ce stress a déclenché un rhume. Mon stress augmentant, j’ai été pris d’une crise d’éternuements et nez qui coule. J’ai tout stoppé en me reposant. Faire une sieste m’a permis de me calmer, de relativiser et de stopper ce rhume. En général, je somatise beaucoup, c’est la façon qu’a trouvé mon corps pour me parler.

Donc mes trois victoires :

  1. Je me souviens que pendant mes études à l’école d’architecture, mon équipe formée de quelques collègue et moi a gagné un concours interne grâce à mes idées. Il s’agissait de faire un projet de pont entre deux petites collines dans le Parc Naturel des Cévennes, une réserve naturelle. Je me rappelle qu’en un éclair, j’ai saisi toutes les données et j’ai eu des idées géniales. J’ai conçu un pont en bois déstructuré mais de façon organique afin qu’il s‘intègre au mieux dans son environnement. Alors que d’autres avaient projeté de construire des ponts en béton en pleine nature.
  2. J’arrive à résister à la pression sociale en continuant à ne pas avoir de télévision, en ne prenant pas de mutuelle santé, en ne prenant pas d’abonnement de bus, en faisant mes déplacements citadins en vélo.
  3. En ce moment, je me reconnecte un peu plus à mes émotions, mes ressentis et mon intuition. J’observe encore plus que d’habitude les autres et moi. J’apprends énormément de choses ainsi et je m’intéresse à des choses qui autrefois me paraissaient ennuyeuses.
Boîte à outils du surdoué
Boîte à outils du surdoué !

Dimanche 25 mars 2018

Donc mes trois points positifs pour aujourd’hui :

  1. J’ai mangé des crêpes.
  2. Mon câble internet a été coupé pour les travaux de rénovation dans mon immeuble. J’ai réussi à rebrancher la moitié, il me reste l’autre moitié que je ferai dans quelques jours. Chouette, je joue à l’électricien en courant faible.
  3. Pour brancher mon câble, comme tout surdoué, j’ai dû faire du nettoyagesuspendre ma magnifique plante dans l’entrée, secouer le tissu qui recouvre mon canapé. J’ai aussi profité de l’échafaudage qui a servi pour le ravalement de façade pour nettoyer les chenaux du petit bâtiment en face de mon entrée. Car ils étaient plein de mousse, de terre et de déchets. Je pense à tout.

Donc mes trois victoires :

  1. Je suis fier de pouvoir dire bonjour à beaucoup d’hommes motivés et sportifs, quand je vais faire du sport sur le spot de street workout en plein air. C’est une victoire pour moi, car il y a deux ans avant de faire de la musculation, j’étais tout maigre et je pesais à peine 50 kg pour 1,63 m de haut. Aujourd’hui, je pèse presque 55 kg, j’ai pris 5 kg de muscles. Ces hommes me servent de modèle pour atteindre mon objectif d’être plus musclé et bien foutu. Avant j’avais peur de les aborder, pensant qu’ils me trouvaient nul et insignifiant. Maintenant je les salue etje parle régulièrement avec certains, je me sens considéré. nous échangeons à propos de sport, d’alimentation et de motivation.
  2. Petite victoire, j’ai réussi à me remotiver pour faire des travaux. Rebrancher ce fameux câble internet coupé il y a deux semaines. Je m’en faisais comme d’habitude toute une montagne, alors qu’il me suffisait de faire des toutes petites choses les unes à la suite des autres. Comme aller chercher la perceuse à mon atelier de peinture, retirer le câble qui pendait dehors. Percer le cadre de ma porte d’entrée, refaire passer le câble par le nouveau trou. Regarder un tutoriel en vidéo sur YouTube pour savoir comment faire le branchement d’un tel câble. Puis faire le branchement.
  3. Ce matin, je ne suis pas allé au magasin acheter des choses à manger. Je suis content car j’ai un problème d’achats compulsifs. En effet j’ai tendance à un aller tous les jours alors que ce n’est pas nécessaire. Par manque d’objectifs motivants dans ma journée et quand je n’ai pas préparé mon planning comme aujourd’hui.
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.