Exercices pour cultiver l’estime du surdoué ! 2018-S17

Exercices pour booster l'estime du surdoué

Comment cultiver l’estime du surdoué ?

Exercices quotidiens de la semaine 17 de 2018.

Je manque d’estime du surdoué, alors je fais des exercices pour la cultiver, pour m’aider à voir les choses du bon côté et éviter d’être négatif. L’occasion de découvrir des moments de vie d’un surdoué. Bonjour et bienvenue sur mon blog surdoué ou pas surdoué, je m’appelle Raphaël et je témoigne sur mon parcours de surdoué qui cherche des solutions pour mieux vivre ma surdouance.

Exercice : mes trois points positifs du jour ou d’hier !

Chaque jour, je cite trois choses positives de ma journée ou d’hier, pour m’aider à voir les aspects positifs de ma vie quotidienne. Car j’ai tendance à trop utiliser mon cerveau automatique limbique et à ressasser les points négatifs de ma vie. Il est bon de voir les points négatifs, à condition d’être constructif et de trouver des solutions.

Mes trois victoires !

Dans cet exercice, chaque jour, je porte un nouveau regard sur mon passé. Je cite trois de mes victoires, situations où j’ai dû me dépasser et où j’ai eu du succès. Ils peuvent être petits (demander l’heure à quelqu’un), ou grandes (avoir atteint un objectif). Pour m’aider à voir mes réussites plutôt que mes échecs. Car j’ai tendance à ne considérer que mes échecs, ce qui peut être bon, à condition d’en tirer des leçons.


Samedi 28 avril 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. J’ai créé un nouveau format d’article qui ne me prends que 30 minutes le matin. Je vais voir pour le faire aussi le soir. Objectif, me vider la tête de tout ce que je pense pour avoir les idées claires la journée et mieux dormir le soir.
  2. Je viens de faire de la cuisine à la vapeur pour quelques jours, pratique car moins besoin de cuisiner, avec peu d’odeurs et aucune graisse sur les meubles de cuisine. Ce qui veut dire plus de temps pour mes projets.
  3. Un ami va m’apporter des fraises de Carpentras, miam miam miam.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Concernant mon nouveau format d’article, appelé Mes Pages du Matin et du Soir, je me rappelle les avoir écrites tous les matins soit trois pages soit vingt minutes pendant plusieurs années. Cela m’aidait bien à me vider la tête. Je suis content de les reprendre.
  2. Je ne sais pas si j’ai un bon goût vestimentaire très coloré. Je sais que ma façon de m’habiller ne plaît pas à certaines personnes de mon entourage, parents, amis. Mais ça me plaît car je me sens jeune et que ça me dynamise. D’ailleurs, je suis jeune, je paraît jeune physiquement et d’esprit.
  3. Je reviens petit à petit à une alimentation plus saine, plus healthy et je le ressens dans mon corps, tout comme je me sens bizarre dans mon ventre et mon corps après avoir mangé de la mal-bouffe.

Vendredi 27 avril 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Super, dernier article de mon défi de 100 jours aujourd’hui.
  2. Trop bien, demain, je m’accorde un repos bien mérité.
  3. Ce matin, je suis allé un meet-up sur le thème du jeu dans les entreprises pour aider au changement dans les relations et le fonctionnement des équipes.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je me souviens que quand j’ai été responsable de magasin, j’ai été un patron correct avec mes employés. Je les respectais, ne haussais pas le ton, j’employais la CNV, communication non violente, je ne les poussais pas à bout comme dans toutes les entreprises dans le privé.
  2. Il y a quelques années, je me rappelle avoir fait un livret pour résumer du livre “les onze lois de la réussite” d’Anthony Robbins, je vais relire ce résumé pour me remémorer les principes. D’où l’intérêt de faire des résumés, pour ne pas devoir relire un livre en entier.
  3. Content aussi d’avoir fait un vrai résumé du livre “Moi, surdoué(e) ?! De l’enfant précoce à l’adulte épanoui”, de Hervé Magnin, psychothérapeute. Car je pourrais le lire rapidement et vous aussi.

Jeudi 26 avril 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Aujourd’hui j’écris l’avant dernier article de mon défi de cent jours.
  2. Samedi et dimanche, j’aurai mon premier week-end depuis quatre mois.
  3. Je vais enfin pouvoir lire des livres et d’autres blogs sur les surdoués.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Quand j’étais architecte à mon compte, j’ai tenu à faire ma comptabilité seul. J’ai dû prendre des cours et me documenter. Ca a été une réussite pendant cinq ans. Mais je dois dire que je n’ai pas encore tout compris. Je ferai appel aux services d’un comptable pour ma prochaine entreprise.
  2. Je trouve que j’ai été courageux souvent dans ma vie, face à certains événements. Même si ça m’a fait peur, trembler, criser, j’ai tenu bon. Je sais que j’aurais pu me faire aider, mais je ne voulais pas à cause d’une raison idiote. Je voulais faire des économies. J’ai perdu du temps et des nerfs. J’ai gagné en ténacité et en compétences.
  3. Jusqu’ici dans ma vie, j’ai été fort pour faire des économies, trouver des astuces. Mais quand j’aurais suffisamment d’argent avec ma prochaine entreprise, je promets de déléguer des tâches pénibles et de me faire plaisir.

Mercredi 25 avril 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Cool aujourd’hui, j’ai fini mon article de 3000 mots à 14h, j’ai programmé la publication pour 17h. Ca me laisse du temps pour faire d’autres choses cet après-midi.
  2. Pour cet article sur le côté obscur du surdoué, je me suis laissé complètement porté par mon inspiration, en partant d’une petite histoire.
  3. Je vais poster une lettre adressée à une personne pour lui demander l’autorisation de travailler sur des supports imprimés qui m’intéressent, pour mon activité d’artiste plasticien.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je me souviens avoir été capable de boucler de nombreux projets dans mon activité d’architecte. Je trouve curieux de penser de moi que je ne finissais rien ou pas grand chose. Comme beaucoup de zèbres ont l’impression de commencer beaucoup de choses et de ne pas aller jusqu’au bout. J’occultais mon activité professionnelle. Et le nombre de dossiers finalisés peut avoisiner la centaine. Ce n’est pas rien.
  2. Lors des formations professionnelles à Paris que j’ai eu avec mon ancien employeur, je suis content d’avoir donné mon avis lors de ses formations, eu le courage de m’exprimer. Certaines de mes remarques étaient pertinentes et auraient pu être prises pour de l’impertinence. Mais j’ai su tourner mes phrases de façon à ce que le formateur ne le prenne pas mal et qu’il puisse apporter des réponses.
  3. Je sais que par le passé, j’ai su me reposer. Moi qui n’accepte pas le repos, les vacances, les loisirs. Tout doit servir à quelque chose, sinon ça ne sert à rien que je le fasse. Je vais essayer de me souvenir de ces moments.

Mardi 24 avril 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Je me suis chronométré pour réaliser une illustration pour un article de mon blog, la scanner, la recadrer et l’importer dans mon article. J’ai besoin de vingt minutes au minimum.
  2. Je me suis bien sorti avec mon article sur les digressions du surdoué aujourd’hui. Quand je l’ai écrit, je partais dans toutes les directions. J’ai réussi à recentrer cet article.
  3. Chouette, dimanche et lundi dernier, j’ai eu deux pics à plus de 100 vues sur mon blog. Je pense qu’une personne a dû tomber dessus et dévorer tous les articles en deux jours.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. Je n’ai plus de chat à m’occuper, après seize ans et demi à m’occuper plusieurs fois par jour de ma chatte, je me sens libéré de cet tâche quotidienne pour ne pas dire corvée. Ca ne m’empêche pas de penser avoir passé des bons moments avec ma chatte. Ce n’est pas moi qui m’occupe du deuxième chat qui reste à la maison.
  2. Je crains la chaleur et le froid, les températures extrêmes, je suis content de ne pas devoir travailler cette année pendant l’été pour ne pas devoir subir la chaleur aux pires moments de la journée. Mais je suis content de retrouver le soleil après cet hiver sans.
  3. Et enfin, je suis satisfait des achats de vêtements que j’ai fait il y a quelques, quand j’ai renouvelé ma garde robe pendant que j’avais un bon salaire en travaillant dans un magasin. J’ai pu m’acheter des vêtements à ma taille (petite taille au rayon enfant, 14 ans) et de toutes les couleurs. J’adore les couleurs, je ne suis pas peintre pour rien. Aujourd’hui, je ne pourrais pas m’en acheter, alors j’en profite pleinement et joyeusement.

Lundi 23 avril 2018

Mes trois points positifs aujourd’hui ou hier :

  1. Une amie blogueuse zèbre m’a invité à venir avec elle pour une séance d’essai dans la salle de sport où elle va. Nous avons passé un super moment, dans un cours de “yoga énergie”, dont un exercice très dynamique. Mon amie est partie et je suis resté. J’ai fait mes exercices de workout, tractions, dips, puis une séance de sauna et de hammam. Je me sens très relaxé ce soir.
  2. Dernière ligne droite de mon défi de cent jours. Plus que quatre articles à écrire. Trois, deux, un, zéro, décollage.
  3. J’ai fait un beau rêve cette nuit, je vous en parle ci-dessous dans mes victoires, car s’en est une.

Mes trois victoires dans le passé :

  1. J’ai fait un rêve cette nuit, je le considère comme marquant. J’ai rêvé que je revoyais un ancien patron avec lequel je me suis embrouillé dans ma vraie vie en 2008. Depuis j’ai fait du chemin dans ma tête par rapport à cette histoire. Et j’ai donc rêvé que j’allais le retrouver dans son agence d’architecture pour parler. Nous en sommes sortis main dans la main. Un beau geste, une belle conclusion à la fin. Soit dix ans après. Peut-être ma réconciliation avec l’architecture ?
  2. Dans l’appartement que je louais avant d’acheter celui-ci, je l’avais aménagé avec des meubles que j’avais récupérés et d’autres fabriqués avec des palettes en bois. J’avais fait mon lit et une étagère en palettes. Et d’autres étagères avec du bois récupéré.
  3. Je me souviens que dans cet appartement, j’avais une trentaine de plantes. A cette époque, j’avais la main verte. Depuis quelques années, j’ai perdu la main verte. Croyez-vous que ça puisse arriver ? Actuellement, je n’ai réussi à conserver qu’un immense philodendron, tout le reste est mort. Pourtant mon loft est très lumineux.
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.