Défi J67/100 Comment sortir de la dépression ?

Comment sortir de la dépression

Temps de lecture estimé : entre 4 et 6 minutes.

Aujourd’hui, je voudrais répondre à la question, pour le surdoué, comment sortir de la dépression ? Je vais essayer de faire une synthèse de ce que j’ai compris de deux points de vue opposés. Et je vous parlerai de ce que je compte mettre en place pour moi, pour aller mieux. Car comme vous le savez, le surdoué est très sujet aux cycles alternant dépression et phase d’enthousiasme. Je m’appelle Raphaël et je témoigne sur mon parcours de surdoué. Chaque jour dans mon blog, je fais une relecture de ma vie à la lumière de la surdouance et je m’accepte un peu plus. Si vous trouvez mes articles trop longs, vous pouvez survoler le texte en lisant les titres et les mots en gras.

 

Mes trois points positifs pour aujourd’hui :

  1. Je suis content d’avoir trouvé des oeufs de poules élevées en plein air à un prix raisonnable pour les manger crus, 3-4 par jour. D’après le docteur Seignalet manger des oeufs cuits n’est pas bon pour la digestion et la santé. De plus cela peut m’aider à construire des muscles quand je fais du sport.
  2. Je me sens triste mais je sais que j’ai besoin de vivre mes émotions, mon intériorité ce matin pour être en forme plus tard dans la journée. Je commence à accepter sans pessimisme la complexité et les cycles de mon état d’âme.
  3. Hier soir j’ai à nouveau rencontré seize surdoués lors d’un meet-up.

 

La particularité des zèbres par rapport aux traitements des états dépressifs !

J’ai lu et entendu un certain nombre de méthodes et théories concernant la dépression, les hauts et les bas des états émotionnels et le burn-out. Les zèbres sont assez nombreux à être touchés par ces sujets. Et pour eux le traitement de ces états négatifs n’a rien à voir avec les personnes normales, d’après les psychothérapeutes zèbres spécialistes des zèbres. Il y peu de temps, j’ai été en contact avec deux théories sur le type de traitement pour sortir de la dépression. Je vais vous en parler, les mettre en application et vous partager mes résultats.

 

Premier type de traitement contre la dépression !

Il s’agit de la vision de Jean-Jacques Crèvecoeur, auteur, formateur et conférencier en croissance individuelle (plutôt que développement personnel). Je le suis depuis peut-être quatre ans. Son point de vue sur le traitement de la dépression va à l’opposé de l’avis général. Cette approche est entre autres aussi celle de Simone Pacot avec la méthode de l’évangélisation des profondeurs. Et de Jean-Marc Henriot avec la Thérapie Brève Intégrative ou Self Inductive. Méthodes que j’ai un peu étudiées et pratiquées sur moi avec des thérapeutes. D’après lui quand on est en dépression, il y a quelque chose à travailler en soi. Son idée est d’aller explorer ses parties sombres pour voir ce qu’elles ont à nous dire, en ne faisant rien pour sortir de cet état. Essayer de se distraire, de lutter contre en étant positif, ne fera qu’amplifier et repousser le moment de la guérison peut-être à jamais. En effet si nous ne réglons pas nos problèmes, ils risquent de revenir plus tard plus fort.

Se retirer du monde pour travailler calmement sur soi !

Il conseille de se retirer pendant un certain temps dans un lieu calme, loin de tout, pour faire le point sur ses problèmes avec de quoi écrire et aucune distraction. Logiquement, au bout d’un moment après être descendu très bas, on ne peut que remonter. Et en général, cette remontée s’effectue beaucoup plus facilement, rapidement et surtout naturellement. L’énergie revient aussi naturellement. La dépression serait un phénomène naturel et nécessaire un peu comme la maladie pour passer d’une phase de notre vie à une autre. Elle peut être vue comme une crise qui nous signale que quelque chose ne va plus. Alors vous comprenez que si on prend des médicaments pour supprimer les symptômes ou si on essaie par tous les moyens d’être joyeux, on risque de passer à côté de ce qui nous permettrait de grandir. Et de faire en sorte d’être plus fort pour les prochaines fois que ça nous arriverait.

 

Deuxième type de traitement contre la dépression !

Celui-ci va à l’opposé du premier, il s’appuie sur les résultats des toutes dernières recherches en neurosciences. La personne que je suis pour cette méthode est David Lefrançois coach et expert en neurosciences. Je le cite parmi de nombreux autres dans ce courant de pensée. Je viens de commencer à suivre son programme de 90 jours pour vaincre la dépression et le burn-out. D’après lui, l’état dépressif vient d’un mindset, un état d’esprit négatif, qu’on aurait installé par de mauvaises habitudes de penser et de faire. Elles seraient tellement ancrées en nous que nous finissons par nous définir nous-mêmes comme dépressifs en disant “je suis dépressif”. Il suggère de se dissocier de la dépression. Il y a donc “moi” et l’état dépressif dans lequel je suis. Cela permet de prendre du recul et pouvoir travailler dessus.

Nous devons changer nos habitudes de penser !

Si je comprends bien, ma façon de penser et mes mauvaises habitudes dans ma vie seraient la cause de mes états dépressifs. Et il suffirait de changer mes habitudes pour me sentir mieux et ne plus jamais être en dépression, à condition de perpétuer les nouvelles habitudes que j’aurais mises en place pendant son programme de 90 jours. Il s’agit d’exercices, de méthodes d’auto évaluation qui ont prouvé leur intérêt lors de tests scientifiques. Méditations, pleine conscience, exercices psycho-neurologiques, cohérence cardiaque … Je suis au début et je vous en dirai plus après quelques semaines.

Je me dissocie de ma dépression !

Si je devais choisir entre les deux, je dois avouer que je ne pourrais pas. Ces deux approches pour sortir de la dépression semblent à la fois opposées mais il y a tout de même des points communs. Le fait de me dire que je ne suis pas dépressif. En fait je suis simplement moi et je suis dans un état qui ne me convient pas et ne m’aide pas. A partir de là, je me responsabilise par rapport à cet état. Par exemple, si je suis en dépression suite à une rupture amoureuse, je vais pouvoir traverser plus naturellement et sereinement la période de deuil. En m’autorisant à vivre en pleine conscience mes émotions, mes ressentis. Et chaque étape pleinement vécue va permettre de passer à une étape suivante. Dans une période difficile de la vie, il est normal d’avoir besoin de temps pour maturer les choses.

Comment sortir de la dépression
Comment sortir de la dépression !

Qu’est-ce que je compte faire pour sortir de la dépression ?

Aller dans la profondeur de mon être !

Je ne veux plus fuir les problèmes que je pense avoir. Aujourd’hui je veux régler les choses que je pense être problématiques pour moi. Peut-être que je me rendrai compte que j’avais seulement un mauvais point de vue et que ce n’était en réalité pas un problème bloquant mais juste un obstacle que je peux franchir mais que j’avais peur de le faire. Donc je décide de foncer dans mon tas de problèmes, de descendre dans mes profondeurs. C’est exactement ce que je suis en train de faire en écrivant mes articles témoignages dans mon blog sur les surdoués. Où chaque jour je prends un temps pour aller regarder ce qui me fait mal et pourquoi. Je ne sais pas par quel principe mais écrire permet d’aller bien plus loin que simplement parler, je l’ai entendu de plusieurs psychothérapeutes. Je tâcherai de noter les références la prochaine fois.

Suivre ce programme pour vaincre la dépression !

Chaque jour pendant 90 jours je vais suivre ce programme et faire les exercices, mettre en application les recommandations. Qui ne tente rien n’a rien. Je mise beaucoup dessus pour apprendre des choses passionnantes que je vous partagerai en vous parlant des résultats que j’obtiendrai.

Avoir une alimentation saine !

Je ne lâche pas mon mode d’alimentation. Je me sens tellement mieux dans mon corps quand je mange de la façon que j’ai étudiée et choisie. Et je me sens tellement mal dans mon corps quand je mange comme je le faisais avant, comme la plupart des gens.

Avoir une activité physique !

L’alimentation et l’activité physique vont de pair pour avoir un corps en bonne santé et en pleine forme. Avant je détestais le sport mais maintenant je sais pourquoi. C’est parce que je n’aimais pas l’esprit de compétition avec les autres. Aujourd’hui que je le sais, le seul avec lequel je me challenge, c’est moi-même. Je me lance des défis avec pour but de mener mon corps qui est ma maison et mon véhicule dans cette vie, le plus loin et dans le meilleur état possible. Je n’arrive plus à concevoir une vie sans pratique sportive. Le corps humain est pour moi un outil qu’il faut entretenir du mieux qu’on peut. Et je ferai tout ce qu’il faut pour faire de mon mieux et pas moins. Maintenant pour moi le sport est vital, c’est comme respirer.

Avoir et travailler sur des projets puis concrétiser !

Je ne vais surtout pas lâcher mes projets, maintenant que j’ai trouvé ce qui me plaît dans la vie, les relations humaines, le partage de mon expérience, la peinture. Et accessoirement l’architecture. Je place l’humain au coeur de ma vie, de mes activités. Je remarque que j’aime être en relation avec les personnes alors que je me suis cru timide et mal à l’aise pendant 40 ans. Et avoir des projets en interaction avec d’autres personnes est bien plus enrichissant que de le faire seul dans mon coin comme avant. J’adore partager.

 

Comment faites-vous pour vous sortir de la dépression ?

Voilà donc comment je compte m’y prendre pour me sortir de mes états dépressifs récurrents. Je rappelle que je ne suis pas psychothérapeute et que dans cet article je souhaite vous partager ce que j’ai découvert. Et si ça ne fonctionne pas, j’aurai de toute façon appris énormément de choses intéressantes. Je voudrais savoir quelle est votre approche pour vous sortir de la dépression ? Comme je sais a priori que vous avez traversé de nombreuses périodes basses dans votre vie, comment avez-vous fait pour vous en sortir ? Est-ce que vous avez employé une méthode particulière ou est-ce que vous vous êtes laissé complètement allé et que tout s’est arrangé ensuite ? Merci d’avance pour vos réponses dans les commentaires.

Je vous souhaite une journée équilibrée et je vous dis à demain pour un nouvel article !

Et rappelez-vous, surdoués ou pas surdoués, reprenons confiance en nous prenant en main !

Cliquez ici pour voir l’article précédent.

Cliquez-là pour lire l’article suivant.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

2 thoughts on “Défi J67/100 Comment sortir de la dépression ?

  1. Bonjour,
    Je suis tombée sur votre blog par hasard, enfin si on peut appeler ça un hasard.
    Je viens de découvrir que je suis un ” zèbre “, d’après la psychologue, mais je n’ai pas passé les tests.
    S’il vous plaît, pourriez vous me donner votre avis sur la méthode ” Vaincre dépression et burn out ” de David Lefrançois ?
    Êtes-vous sorti de votre dépression par son programme ou celui de Jean-Jacques Crèvecoeur ?
    Je me permets de vous poser ces questions n’ayant pas trouvé vos impressions sur votre blog.
    À bientôt.

    1. Bonjour JR, bienvenue sur mon blog et merci pour votre commentaire. Concernant la méthode de David Lefrançois finalement je n’ai pas accroché. Étant zèbre je n’ai pas pu me tenir à faire ce qu’il préconisait. Trop ennuyeux et je ne comprenais pas exactement ce qu’il fallait faire. Il n’est pas précis dans ses explications. Et j’ai besoin de savoir à l’avance pourquoi.
      J’ai réussi à me sortir petit à petit de la dépression peut-être hivernale grâce au retour du soleil et de la chaleur du printemps. Cela me donnais l’énergie et l’envie de construire ma vie.
      Concernant ce que propose Jean-Jacques Crèvecœur, je préfère son approche plus profonde, réfléchie, réaliste.
      En effet je devrais écrire la suite de cet article pour dire comment et si je me suis sorti de ma dépression.
      Écrire dans mon blog et m’exprimer dans ma peinture et mes dessins, m’investir dans un nouveau projet professionnel sur du long terme m’ont beaucoup aidé à retrouver énergie et bonheur relatif.
      Je me pose la question de la dépression avec le retour du froid et de l’hiver. L’impact des saisons sur mon état émotionnel.
      Cordialement
      Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.