Le bien-être du surdoué se travaille !

Mon niveau de bien-être du surdoué

Temps de lecture estimé : 10 à 17 minutes.

Bonjour ! En début de semaine dernière j’ai écrit article où je vous donne mes astuces pour être un surdoué en forme et le rester. D’après l’analyse de ma propre expérience et de ce qui fonctionne pour moi. L’article de cette semaine est aussi d’après mon retour d’expérience sur plusieurs jours. Je me rends compte que le bien-être du surdoué est fragile. Je me suis mis en phase d’observation durant la semaine dernière pour vérifier si je restais bien en forme comme promis. Le point dans cet article. A faire trop de choses je me suis épuisé. Je me suis heureusement repris en main pour vite rétablir mon bien-être de surdoué, retrouver mon énergie et ma motivation. Rien n’est gagné et rien n’est perdu.

Je m’appelle Raphaël, je suis surdoué non testé et j’enquête à propos de la surdouance car je veux tout comprendre par moi-même et m’épanouir.

LUNDI 1ER AVRIL

Désolé pas de poisson d’avril pour moi.

Petit moment de sincérité !

J’ai trouvé intéressant d’écrire un article pour vous montrer que je suis en forme et que je ne vous trompe pas comme on peut le voir souvent sur les réseaux sociaux. Les gens s’y montrent volontiers sous leurs bons jours et se cachent quand ils ne sont pas en forme ou ont le moral dans les chaussettes. Je cherche à être le plus authentique possible pour être crédible. Cela doit faire la force de mon blog et ma force personnelle. On m’a souvent dit qu’on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Je ne veux rien vous cacher. Moins je cache de choses mieux je me sens. Et si je cache quelque chose ou si je mens cela se voit et finit par se savoir car je suis mauvais menteur comme tout surdoué. Je sais que je ne devrais pas écrire cela.

J’ai perdu mon bien-être du surdoué !

Un tout petit peu seulement. Comme promis dans le paragraphe précédent je dévoile la suite. En début de semaine dernière j’étais en super forme puis j’ai été fatigué et mon moral a baissé. J’ai détecté cela et j’ai pu rattraper le coup en annulant des activités et des rendez-vous pour me reposer, reprendre des forces et retrouver un bon moral aujourd’hui. Mon enthousiasme des dernières semaines m’a trompé sur mes forces physiques. Je me sentais si bien que je dépensais mon énergie sans compter. Et je remarque que certains jours je n’ai pas mangé suffisamment et au bon moment. En plus j’ai mal dormi plusieurs nuits. Et je n’ai pas pu voir sérieusement mon copain depuis huit jours. On s’est vu entre-temps une fois au restaurant et chez lui. Cela m’a bien affecté car j’ai besoin d’une relation approfondie.

Je voyais mon bien-être du surdoué se dégrader !

De jour en jour je voyais mon moral et ma forme baisser. Et malgré tout je continuais à travailler, à aller à mes activités et mes rendez-vous. Je ne faisais rien pour que cela change. Une personne me contactait et me proposait un événement et je disais oui. Alors que je devais plutôt répondre : “excuse-moi, je ne peux pas car je me sens fatigué, je fais trop de choses et je dois me reposer”. C’est finalement ce que j’ai fait. J’ai immédiatement envoyé un message à deux amis pour remettre à plus tard notre rendez-vous. J’étais fier de moi de pouvoir dire non, de mettre une priorité sur moi pour rétablir mon bien-être du surdoué.

Je m’adapte au détriment de mon bien-être du surdoué !

D’ailleurs cela me fait exactement penser à ce que m’a dit et a vécu mon copain. C’est pour cette raison que je ne l’ai pas beaucoup vu depuis huit jours. Il était très fatigué par les horaires matinaux de son travail et ses insomnies. Je crois qu’il est surdoué mais c’est difficile pour moi de bien le déterminer. Il semble avoir entre autres un sommeil difficile tout comme moi. Il m’a dit qu’il avait très mal dormi, il me le dit souvent. Et je lui ai répondu qu’on pouvait se voir une autre fois pour qu’il se repose bien pour son travail. Mais du coup j’ai été à son écoute et je l’ai payé en ne le voyant pas. Trop gentil Raphaël s’oublie. Encore un exemple où je vois que le surdoué s’adapte aux autres, à leurs rythme et préférences. Mais l’inverse est rarement vrai.

Depuis quand suis-je dans une phase de bien-être du surdoué ?

Je n’arrive plus à savoir depuis quand je me sens en forme et à quand remonte mon dernier gros coup de fatigue. (Vingt minutes plus tard.) Je viens de passer un peu de temps à me créer un petit outil auquel j’ai plusieurs fois pensé dans ma vie, la dernière fois étant il y a quelques jours. Puisque je me pose la question aujourd’hui pour mon article et qu’il est important pour moi et mon blog, je me suis décidé à le faire.

Tableau du relevé quotidien de mon niveau de bien-être du surdoué
Tableau du relevé quotidien de mon niveau de bien-être du surdoué !

Un outil pour mesurer mon bien-être du surdoué dans le temps !

J’ai ouvert un tableau dans mon ordinateur. J’utilise “Sheet” de Google par commodité. C’est gratuit, accessible depuis mon ordinateur ou mon smartphone et toujours à jour. Mon document prend la forme d’un calendrier sur une page. L’avantage est d’être simple d’utilisation et visible d’un seul coup d’oeil. Pour chaque case correspondant à un jour, j’associe une couleur. La couleur que je choisis doit refléter l’état de mon moral et ma forme, ce qui va de pair. Je vous montre une capture d’écran pour que vous compreniez. Ensuite j’ai remonté le temps dans ma mémoire avec l’aide de mon agenda. J’ai pu remonter jusqu’à un mois en arrière avec certitude. Et j’ai attribué une couleur à chaque jour en fonction de ma forme et de mon moral. Si je le souhaite je peux mettre un commentaire : “fatigue car mal dormi” ou “trop de rendez-vous”, “en forme car amoureux”…

Dans une phase de bien-être du surdoué !

Je me pose beaucoup de questions professionnellement et sentimentalement en ce moment. Je travaille à mon compte comme blogueur et artiste peintre et je viens de faire une nouvelle rencontre. Rien de bien stable dans ces deux domaines importants d’une vie, amour et travail. Mais aujourd’hui je me sens plutôt bien. Je suis en forme et je travaille bien. Mais mais mais je me pose quand même des questions …

MARDI 2 AVRIL

Le bien-être du surdoué fragile !

Comme il m’arrive souvent, j’écris mes articles sur deux jours. Et comme d’habitude, revirement de situation entre les deux jours. Hier soir j’ai eu un échange de sms avec mon copain pour lui parler de mes besoins en termes de relation amoureuse. On n’est pas sur la même longueur d’onde alors que c’est quelqu’un de très bien. Je ne veux pas entrer dans les détails. Cela a déstabilisé mon état de bien-être du surdoué. Maintenant je me sens fatigué et triste. Pourtant j’arrive à travailler parce que je pense que cela m’aide. Facile à dire car cela me permet de m’épancher tout en travaillant. C’est l’avantage thérapique de mon blog. Je me suis réveillé dans la nuit pour aller aux toilettes suivi de trois heures d’insomnies. J’ai des troubles du sommeil, vous pouvez lire mes articles à ce propos.

Je construis professionnellement mon bien-être du surdoué !

Je dois absolument avancer dans mes blogs et mon activité artistique, mes allocations chômage arrivent à terme dans deux ou trois mois. Mais je ne veux pas stresser. J’ai l’impression de ne savoir rien faire. Et si je pense être capable de faire quelque chose de ma vie, je me sens terriblement imposteur. Au moins en bloguant, en dessinant et en peignant je ne me sens pas un imposteur. Mon projet est de continuer à développer ces activités qui me plaisent et de tenir le plus longtemps possible sans reprendre un emploi de salarié. Je vais avoir par chance un petit peu d’argent de côté pour tenir jusqu’en janvier 2020. Heureusement que je peux compter sur ma chance et mon état d’esprit à la fois optimiste et réaliste.

Je construis sentimentalement mon bien-être du surdoué !

Je veux être sincère avec mon copain, je ne veux pas le faire souffrir comme je l’ai fait avec les précédents. Nous sommes différents au niveau sentimental. Il ne dit rien de ce qu’il ressent et n’est pas câlin alors que j’ai besoin de tout ça. A cause de mon gros besoin de reconnaissance. A quoi sert l’amour sinon. Mon ex était comme lui pourtant il m’aimait mais je ne le sentais pas. J’ai besoin de sentir qu’on m’aime. Pourquoi bloquer ses sentiments et ne pas en parler ? Je ne comprendrai jamais les hommes. Il me semble que beaucoup de femmes ont ce genre de problème avec leur mari. Une question d’éducation et de culture.

Je dois prendre une décision pour mon bien-être du surdoué !

En tout cas je dois parler avec mon copain honnêtement et prendre une décision avec lui. Je ne veux pas me retrouver dans une situation qui ne me convient pas parce que je me suis adapté à l’autre. Et je ne veux pas reproduire les mêmes erreurs que par le passé. Je ne veux rendre personne d’autre malheureux. Il vaut mieux que je reste seul. Je vais lui en parler ce soir quand je le verrai. Cela me rend triste à l’avance alors qu’il fait si beau et bon dehors.

Ce que je vais faire pour mon bien-être du surdoué ?

Voilà ce que je compte faire d’autre pour retrouver mon bien-être du surdoué. Je vais me faire une bonne séance de gonflette chez moi pour justement gonfler mon moral. Ensuite je vais me faire “beau comme un camion”, expression d’une de mes tantes à Tahiti. C’est une histoire de confiance en moi et d’estime de moi. Je compte continuer à travailler sur mon blog et peindre. Je dois apporter à mon galeriste les premiers grands dessins d’un nouvelle série au brou de noix.

Des nouvelles de mon article spécial pour vous !

Vous rappelez-vous que je vous ai demandé sur quel sujet vous voudriez que j’écrive un article spécial pour créer un bonus ? Je travaille dessus depuis plusieurs jours et le dossier prend de l’ampleur. Une telle ampleur que je pense en faire quelque chose de plus important qu’un simple bonus. Ce qui fait que je dois trouver un nouveau sujet intéressant pour mon bonus. J’avais prévu de le publier fin mars. Oups je suis un peu en retard ! C’est souvent comme ça avec moi, tout prend plus de temps, de place, d’ampleur, d’importance. Je ne fais rien à moitié. Il faut que ce soit parfait. J’espère que ça vous plaira.

Suivre l’évolution de mon bien-être du surdoué !

Voilà une nouvelle idée. Je vais écrire cet article sur plusieurs jours pour bien suivre l’évolution de mon bien-être du surdoué. C’est rigolo et légèrement excitant. Je me sens comme un scientifique qui fait une étude dont je suis le cobaye. A demain.

MERCREDI 3 AVRIL

Happy end !

Hier soir je suis allé chez mon copain et je suis revenu ce matin. Finalement je ne lui ai pas parlé de ce que je voulais car notre relation évolue dans le sens que je souhaite. Je me sentais bien et en confiance avec lui. Et je n’ai pas jugé bon de discuter de ce que j’ai écrit plus haut. Parfois j’anticipe trop et je dois me raisonner. C’est la voie de la sagesse du zèbre après avoir été une tornade. Je suis influencé par la diplomatie d’un ami qui m’apprend les relations humaines justes.

J’ai pensé trop vite !

Parfois je m’emballe un peu trop, je vais plus vite que les autres et je prends peur en me faisant des tas d’idées. A cause de cette façon de pensée j’ai fait de nombreuses bêtises dans ma vie. Je l’apparente à l’impatience du surdoué et l’impulsivité du surdoué.

La ronde des sujets d’articles de blog zèbre !

“Je l’apparente à l’impatience du surdoué et l’impulsivité du surdoué.” Voici deux beaux sujets à noter dans ma liste d’articles à écrire. Ce qui me fait penser à autre chose, mon besoin absolu de contrôler toute situation. C’est un gros problème de surdoué mais qui peut avoir des avantages professionnels et dans les situations d’urgence. Voici donc un troisième sujet intéressant à traiter dans un article. Ce que je viens d’écrire illustre bien le type de pensée arborescente du zèbre. Les américains parlent plutôt de pensée divergente. Et le concept de pensée en arborescence est en train d’être remis en question par les scientifiques car pas tout à fait juste. Ça ferait un bel article “remise en question de la pensée en arborescence”. Il y a aussi l’emballement du surdoué à noter, c’est aussi en lien avec l’impulsivité. Tout est lié, ça se tient cette théorie !

Je décale un rendez-vous pour mon bien-être du surdoué !

Hier soir j’ai vu que le temps d’aujourd’hui allait être pluvieux. Avec mon ami et conseiller artistique nous avions prévu de visiter deux galeries en fin d’après-midi et assister à deux vernissages en début de soirée. J’ai finalement annulé au profit de mon bien-être du surdoué. Nous avons reporté ces visites pour un jour ensoleillé, tellement plus agréable.

Contre mon bien-être du surdoué ?

C’est toujours compliqué et changeant dans la tête d’un zèbre. Je m’adapte à tout moment pour faire au mieux pour moi ou les autres. Après une journée pluvieuse, la pluie s’est arrêtée pour toute la soirée contrairement à ce qui était annoncé. Comme hier soir je n’ai pu récupérer gratuitement qu’un tout petit peu de nourriture dans la poubelle d’un magasin bio parce que j’avais rendez-vous avec mon copain. Et ce sera la même chose vendredi soir. Il ne me reste plus que ce soir pour faire une belle tournée à la fermeture des magasins pour avoir assez de nourriture pour la semaine. J’ai de la chance que la pluie se soit arrêtée. Mais j’avais prévu de me reposer. Promis je ménagerai mes forces. Me voilà reparti sur mon vélo.

Bonne anniversaire maman !

Ma maman fête son anniversaire aujourd’hui. Je te fais plein de bisous ma maman, je t’aime très fort. Heureusement que tu es là avec papa. Je vous aime tous les deux. J’en profite pour te remercier pour tout ce que tu as fait et fais encore pour moi. Papa aussi je te remercie. Et ce n’est pas fini, on a encore plusieurs décennies devant nous. J’ai 44 ans et comme un enfant j’ai offert un joli dessin à ma mère. Un de ceux que j’ai exposés il y a quelques mois lors de mon exposition dans une galerie à Lyon. C’est en partie grâce à elle que j’ai exposé car elle a été couturière et je fais désormais de la couture sur mes dessins. C’est à cela que j’attribue l’intérêt que portent à mes oeuvres les collectionneurs.

Mon niveau de bien-être du surdoué pour aujourd’hui !

Au fait, je me sens bien aujourd’hui même si je n’ai pas assez dormi, je me suis bien reposé. Je me sens en forme et je n’ai pas d’idées négatives. J’ai un peu travaillé mais pas assez ce qui risque de déclencher chez moi un peu de frustration du surdoué. Mais je peux rattraper mon retard de travail les prochains jours car je n’ai pas beaucoup de rendez-vous programmés.

JEUDI 4 AVRIL

Quatrième jour d’observation de mon niveau de bien-être du surdoué !

Hier soir j’ai fait une belle “récup” de nourriture, un grand tour à vélo de 12 km avec un énorme sac de 15 kg sur le dos et un autre de 10 kg sur le guidons. J’étais épuisé ce qui m’a permis de très bien dormir pendant neuf heures. Je me suis très bien reposé, j’ai eu ma dose de sport, de nourriture et de sommeil. Je travaille actuellement depuis quelques heures. Et je me sens plutôt bien.

Trop penser grève mon bien-être du surdoué !

Penser, tergiverser, voir ma situation dans tous les sens dans ma tête me fatigue. Surtout quand je ne trouve pas de solution qui me convienne et que je n’arrive pas à me décider sur quoi faire. Et j’ai deux grandes questions en ce moment. La création de mon dossier spécial pour vous les lecteurs de mon blog. Et la source de mes revenus dans quelques mois lorsque je n’aurai plus d’allocations de Pôle Emploi. Je commence bien à avoir quelques sous de la vente de mes dessins de temps à autre dans ma galerie. Mais ce n’est pas suffisant. Alors je me demande si je ne devrais pas continuer mon blog sur l’architecture. Je pense beaucoup et je ne n’avance pas bien sur le plan professionnel.

Me faire confiance préserve mon bien-être du surdoué !

Heureusement que j’ai pris l’habitude de faire confiance en l’avenir, l’univers et bien entendu en moi et mon cerveau de zèbre. Je peux me faire confiance car j’ai déjà eu l’occasion de voir mon cerveau à l’oeuvre. Ok je suis en retard dans la création de mon dossier spécial surdoué. Mais je vois dans mon esprit tout le raisonnement pour faire le bon choix avec les avantages, les inconvénients, le travail que ça représente et ce que le dossier pourra vous apporter. Encore une fois je mesure l’importance que le temps a dans le mûrissement d’un projet. Deviendrais-je patient, sage, moins impulsif, normopensant ? Je garde bien en tête que je ne dois pas être parfait tout en faisant un travail sérieux. Comme je me fais confiance, je me mets moins de pression et ressens moins de stress. Je préserve donc mon bien-être du surdoué.

Prendre une bonne décision augmente mon bien-être du surdoué !

Toujours concernant mon dossier spécial surdoué pour mon blog, j’ai enfin pris une décision. Avant de me décider j’ai déjà passé plusieurs heures à explorer trois sujets à partir des réponses que vous m’avez envoyées suite à l’article où je demande votre avis. Finalement je suis revenu sur ma première idée que je trouve parfaite. Je développerai les autres idées de mes lecteurs par la suite. C’est aujourd’hui que je me rends compte de l’intérêt du sujet choisi. J’espère que ce bonus que je crée vous sera utile, en tout cas c’est dans ce sens que je souhaite le créer. Il faut qu’il réponde à vos besoins, qu’il vous serve. Sinon il n’aura aucun intérêt pour moi et j’aurai perdu mon temps.

Je me demande si c’est bon pour mon bien-être du surdoué !

Ce soir des amis me proposent de sortir ensemble boire un verre. Je le fais rarement. J’ai commencé à prendre la bonne habitude de me demander si c’est bon pour mon bien-être de surdoué. Je penser à toutes les possibilités pour au final prendre la meilleure décision, au bénéfice de mon bien-être du surdoué je l’espère. Je trouve que je ne vois pas assez de monde ces derniers temps. Cela pourrait être comme une récompense pour avoir bien travaillé. Je dois apprendre à me féliciter et m’offrir du bon temps en cadeau. Cela m’encouragera pour la suite. Il est important pour mon équilibre du surdoué de me divertir un peu et ne pas toujours faire des choses pour le travail, les blogs, la peinture. Si je sors je risque d’être fatigué le lendemain. Je ne rentrerai pas trop tard et me lèverai après huit ou neuf heures de sommeil.

Mon niveau de bien-être du surdoué
Mon niveau de bien-être du surdoué !

VENDREDI 5 AVRIL

Un bon repos pour le bien-être du surdoué !

Je suis finalement sorti hier soir. Les gens m’ont trouvé excité et en pleine forme, j’ai mis l’ambiance. Je me sentais très bien. Rentré à minuit, couché à une heure du matin et levé à 11 heures. Je me suis bien reposé car une longue journée m’attend. Avec mon ami conseiller artistique nous avons programmé de visiter dix galeries d’art dans trois quartiers différents de Lyon.

Une bonne nouvelle pour mon bien-être du surdoué !

Je commence par aller chez mon galeriste pour lui montrer mes nouveaux grands dessins brodés et au brou de noix. Et par hasard deux femmes venues chercher un cadre remarquent un de mes dessins. Mon galeriste leur dit que l’artiste est là et me présente. Je leur montre mes dessins et leur parle de mon travail artistique. J’ai de la chance, ces dames m’ont acheté trois dessins. Quoi de mieux pour me donner confiance en moi, énergie, bonheur. Cette reconnaissance participe à mon bien-être du surdoué.

Une deuxième bonne nouvelle pour mon bien-être de surdoué !

Nous voilà partis avec mon ami pour faire la tournée des galeries d’art. Dans l’une d’entre elles une galeriste m’apprend une bonne nouvelle pour moi. Encore quelque chose de bon pour mon bien-être du surdoué. Mais j’attends la réponse officielle dans quelques jours avant de la diffuser.

Une récompense pour mon bien-être de surdoué !

Nous finissons notre périple artistique au vernissage de l’exposition d’une amie artiste. J’ai récemment gagné un grand dessin d’elle lors d’une tombola qu’elle avait organisée. Dans un coin au fond de la galerie, une dernière oeuvre attire mon attention. A un prix très raisonnable pour moi. Je la regarde et au bout de quelques minutes je dis au galeriste en la lui montrant : “ce n’est peut-être pas raisonnable, je ne sais pas bien ce que je fais mais je l’achète”. Aucun regret. Parfois je ne mesure pas l’impact de mon impulsion. Pourtant mon coeur battait normalement, je n’étais pas excité. Mais après avoir vendu trois dessins ce jour-là, je devais me sentir très bien et je voulais me récompenser. Cela contribue aussi à mon bien-être du surdoué.

Des cadeaux de la vie bons pour mon bien-être du surdoué !

J’avais prévu ensuite de faire la tournée de mes magasins habituels pour récupérer de la nourriture. J’ai commencé à 21h mais ce n’était pas prévu que je finisse à 1h du matin. Je ne sais pas comment j’ai fait pour tenir le coup ce soir-là car je n’ai pris qu’un déjeuner et un goûter. Moi qui habituellement suis un goinfre avec trois ou quatre repas par jour. Si je saute un repas je ressens épuisement et je deviens désagréable. J’étais en pleine forme. J’ai trouvé 7 kg de chocolat chez un chocolatier la veille de Pâques. De quoi faire plein de cadeaux. J’ai ramené trois énormes sacs. Je suis de plus en plus habile sur mon vélo avec des sacs de 15 kg de tous les côtés. Chaud devant ! A la fin de ma tournée j’ai donné à manger sandwichs, pommes, plusieurs kilos de mandarines et des chocolats à des sans abri.

Bilan de ma semaine à observer et travailler sur mon bien-être du surdoué !

J’ai écrit cet article sur plusieurs jours. Il permet de bien voir sur moi les oscillations de mon bien-être du surdoué. Je souhaite prendre l’habitude d’être attentif à mon niveau de bien-être au jour le jour et faire les bons réglages dans ma vie pour accéder à un mieux-être. Il ne me sert à rien de rouspéter sur mon mal-être du surdoué si je ne fais rien pour me sentir mieux. C’est pourtant ce que j’ai fait pendant des décennies. Me plaindre, continuer à m’épuiser en faisant plein de choses et ne pas me reposer voulant profiter de mon temps au maximum. Mon corps suivait ce rythme effréné quand j’étais jeune mais maintenant j’aspire à un bien-être, une sérénité.

SAMEDI 6 AVRIL

Des retrouvailles bonnes pour le bien-être du surdoué !

Toujours en forme et après m’être bien reposé je passe une nouvelle bonne journée. Aujourd’hui je vais récupérer et payer le dessin que j’ai acheté hier. Une fois fait je vois une personne que je connais entrer dans la galerie voisine. Je me dis que je dois aller lui dire bonjour. J’ai bien fait car j’ai revu une ancienne collègue de l’école d’architecture. Tout comme moi, tous les architectes qu’elle connaît ont changé de métier car trop difficile. Nous ne nous étions pas revus depuis 25 ans. J’ai aussi rencontré une artiste et un sculpteur qui avaient vu mon travail chez mon galeriste. C’était un moment très sympathique.

Des moments à deux bons pour le bien-être du surdoué !

Ensuite j’ai retrouvé mon copain et nous avons passé de très bons moments ensemble. Rien de tel pour recharger les batteries et pour garder un bon niveau de bien-être du surdoué.

DIMANCHE 7 AVRIL

J’insiste sur le bien-être du surdoué !

Bon j’ai beaucoup insisté sur “le bien-être du surdoué”. Mais c’est pour bien mettre en évidence tous les faits permettant d’élever le niveau de bien-être, le mien en l’occurrence. Cela me permet aussi d’être ouvert au bonheur, à la chance, à la vie, aux autres. Malgré ma situation personnelle pas brillante de surdoué qui se pose des questions bizarres, inutiles et se morfond sur son sort d’âme solitaire et perdue dans ce monde de normopensants. Finalement je trouve parfaitement ma place et me sens bien dans ce monde différent de moi.

La générosité bonne pour le bien-être du surdoué !

Les choses que je fais ne sont pas moi. Je ne me définis pas par le fait de trouver des choses gratuites à manger dans les poubelles. J’en parle beaucoup ces derniers temps car il est vrai que cela me prend justement du temps. Je le considère comme du travail puisque ce que je fais me permet d’obtenir de la nourriture. Cela représente du temps et de l’énergie, je me sens fatigué après une tournée. Je fais profiter de tout ce que je trouve aux personnes de mon entourage. Mon ex et ses enfants, des amis, ma famille, mon copain. Je fais un petit cadeau, j’ai une petite attention dès que je vois quelqu’un. Les gens sont surpris et réjouis. Moi aussi. Je mesure toute la dimension. Cela me donne l’occasion de faire vivre pleinement ma générosité du surdoué. J’en donne aussi à mon galeriste et ses employés, je suis leur père Noël.

Une activité sportive et valorisante !

La récup freegan et donner paraît facile pour moi parce que c’est gratuit. Ce n’est pas si gratuit que ça. Cela me demande du temps et de l’énergie, c’est du travail. Je passe en moyenne dix heures par semaines à sillonner la ville à vélo et le dos chargé d’un gros et lourd sac. J’essaie de me convaincre que ce que je fais a de la valeur. Et j’en suis convaincu. C’est aussi un geste écologique, je recycle, je lutte contre le gaspillage, je redistribue des richesses. En plus de me nourrir gratuitement et de faire sourire mon entourage quand ils reçoivent mes présents. Du bonheur, du courage, de la persévérance, du travail, des rencontres, des souvenirs. C’est une belle expérience.

Freeganisme ou gratuivorisme
Freeganisme ou gratuivorisme !

Un niveau de bien-être plus élevé inattendu !

Le fait de vivre dans l’abondance de nourriture m’apprend à ne plus être radin ou économe comme avant quand je faisais très attention au budget du couple. Et je me sens bien mieux ainsi. Je crois que je suis en train de guérir beaucoup de choses chez moi. En particulier je n’ai plus du tout peur de l’avenir. Je sais que je saurai toujours me débrouiller, rebondir. Pas mal de personnes sont surprises et deux amis m’ont dit le même jour que j’avais beaucoup de ressources. Je ne m’attendais pas à tout ça le premier soir où j’ai mis le nez dans les poubelles.

L’importance de voir le positif pour mon bien-être du surdoué !

C’est un peu l’esprit de mon blog : voir les aspects positifs là où on n’en a pas l’habitude. Dans les situations problématiques de la vie, argent, amour, travail. Avant j’avais toujours quelque chose qui n’allait pas. Aujourd’hui ma situation n’a pas encore beaucoup changé en mieux mais je vois la vie différemment . Mon avenir s’éclaircit, je l’éclaircis. Ça ne se fera pas tout seul. Mon état d’esprit, ma façon d’aborder les choses ont bien changé en positif. Et cela ne peut que m’aider.

Mon bien-être du surdoué une semaine après !

Voici donc une semaine que j’écris chaque jour après avoir observé mon état de bien-être du surdoué et travailler pour l’élever. Je ne pensais pas faire ce genre d’exercice. Cela m’aura permis de réguler mes activités en fonction de mon niveau d’énergie pour rester en forme. Et surtout conserver un état élevé de bien-être du surdoué.

Ce que je retiens pour mon bien-être du surdoué !

Voilà les leçons que j’ai apprises pour mon bien-être du surdoué :

  • Savoir dire non, faire le tri des sollicitations extérieures, pouvoir annuler un rendez-vous si besoin.
  • Me mettre à l’écoute de mon corps, savoir évaluer mon niveau d’énergie et mon niveau de bien-être général.
  • Réguler au jour le jour en me reposant, sommeil la nuit et sieste récupératrice de quinze minutes la journée dès que je me sens fatigué.
  • Organiser ma vie avec souplesse.  Cela serait difficile à appliquer si j’avais un emploi avec des horaires classiques.
  • Manger suffisamment pour éviter les chutes de tension qui entraînent chez moi des baisses de moral.
  • M’accorder du bon temps et des récompenses.

Et la plus importante se reportant à un état d’esprit positif :

  • Avoir une attitude de gratitude, remercier. Cela me permet de voir l’abondance, la chance partout et surtout là où je ne la verrais pas habituellement. C’est une forme d’ouverture d’esprit très puissante que je vous recommande d’essayer. Attention à ne pas le faire pour obtenir des choses. Juste remercier pour les cadeaux, les rencontres, les partages. Le vocabulaire que j’emploie est assez dithyrambique dans ma vie et l’est encore plus quand je prie. Ça rend la vie plus belle. C’est aussi une forme de prière, une ouverture du coeur. Ça paraît ésotérique et “bisounours”, je ne le fais pas dans ce sens-là. Je le fais parce que ça me permet de me sentir bien sans angoisse de manque car je n’attends rien après. Si je ne trouve rien dans une “récup” je remercie aussi. Je ne suis ni en colère, ni frustré.

Je crois que j’ai fait le tour.

Merci de partager cet article pour aider d’autres personnes et faire connaître mon blog. Et si vous ne voulez manquer aucun article, abonnez-vous à mon blog.

Je vous souhaite une excellente journée ou nuit, prenez bien soin de vous. A la semaine prochaine dans un nouvel article.

Surdoué.e.s ou pas surdoué.e.s, remettons nous au centre de notre vie !

Vous pouvez lire mon article précédent “un surdoué en forme“.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Author: Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.